Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Le nouveau-né et ses petits bonheurs éphémères


Publié le 2 novembre 2019 par Mélinda

Tibou est né depuis bientôt 6 semaines. En ce moment, je n’ai qu’une seule pensée : vivement qu’il fasse ses nuits ! Je ne peux pas m’empêcher de comparer avec sa grande sœur, qui dormait déjà super bien à ce jeune âge. J’ai beau éprouver une grande tendresse pour ce petit bébé, ce n’est pas une période qui m’intéresse beaucoup. J’ai hâte qu’il ait trois mois, qu’il grandisse, soit plus interactif.

Crédit photo (creative commons) : angel4leon (Pixabay)

Parfois, il me laisse démunie et un peu désespérée

Lorsqu’on a passé une nuit émaillée de réveils anarchiques, alors que je croyais qu’il avait trouvé un rythme que je trouve correct (vivable quoi…).

Lorsqu’il pleure à gorge déployée, le visage rouge, crispé. Ces bruits stridents, perçants, ces appels intenses que l’on entend de l’autre bout de l’appartement me donnent parfois envie de m’échapper ou de lui crier d’arrêter.

Lorsqu’il s’agite férocement au sein le soir, à tel point qu’il m’échappe presque des bras.

J’ai peur de sa grande fragilité. Je suis morte d’inquiétude lorsque son nez est bouché ou lorsqu’il tousse. Une fièvre lorsqu’il avait 20 jours nous a menés aux urgences pédiatriques. J’angoisse que ça recommence.

Enfin, l’absence d’interaction me pèse : son regard qui n’accroche pas le mien, son expression impassible même lors des moments les plus doux. J’attends les premiers sourires !

Se souvenir des bons moments

Ce que l’on vit en ce moment ne va pas durer bien longtemps. Je pense que Tibou sera mon dernier bébé. J’ai donc eu envie d’écrire cet article afin de figer dans ma mémoire ces petits moments uniques que je ne voudrais pas gâcher par mon envie d’aller de l’avant.

Mon bébé, j’aime chez toi :

  • Ton tout petit crâne qui tient dans ma main. Ta petitesse tout court, j’aime lorsque tu tiens en équilibre sur ma poitrine, j’adore te sentir si léger dans bras ou te jucher en travers de mon épaule ;
  • L’arrière de ta tête si doux quand on le caresse ;
  • Tes joues toutes rondes, si moelleuses quand je les embrasse ;
  • Ton air abandonné après la tétée, une goutte de lait au coin des lèves, avec ta petite bouche toute tordue (mon air préféré ! Je craque trop !) ;
  • Te regarder dormir en général ;
  • Tes sourires aux anges. Je vois un coin de ta bouche qui se soulève, hésite, puis qui dessine un grand sourire !
  • Tes petits bruits : les petits bruits de trompette, les « ha ha, ha », les grognements, les ronflements, les gémissements, les soupirs ;
  • Ton comportement lorsque tu cherches le sein : tu grognes comme un petit cochon et tu donnes de grands coups de patte, puis tu te jettes sur le mamelon comme un affamé ;
  • Ta petite main qui m’agrippe, ou qui est abandonnée sur le bras ou le sein ;
  • Ton haleine de lait chaud et sucré, comme la mousse de lait dans les cafés, c’est mon odeur préférée !
  • Le relâchement total de ton corps sur moi quand tu dors ;
  • Quand, dans ton sommeil, tu t’agites, te tortilles, jusqu’à te retrouver allongé en travers de mes cuisses et qu’une fois dans cette position, tu y dors du sommeil du juste ; 
  • La petite boule de bébé que tu formes, dans mes bras ou dans l’écharpe ;
  • Les sorties juste tous les 3 avec ton papa, sans ta grande sœur, avec toi qui dors ou qui es calme dans nos bras ;
  • Le fait de pouvoir t’emmener partout (ou presque).

Et toi, comment vis-tu la période du nouveau-né ? Quels sont les petits bonheurs que tu ne veux pas oublier et qui te manqueront plus tard ? 

Commentaires

12   Commentaires Laisser un commentaire ?

La Renarde (voir son site)

Quelle belle description 🙂
C’est vrai que j’ai aussi hâte que mon fils grandisse et qu’en même temps je chéris les moments que tu décris…

le 02/11/2019 à 08h09 | Répondre

Mélinda

Le fameux « profite, ça passe trop vite » 😉

le 08/11/2019 à 21h59 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Ton article me parle énormément, moi qui n’ai pas du tout aimé la période nourrisson et qui ai tant apprécié le passage au bébé et maintenant à la petite fille.
Moi mon moment préféré c’était le matin l’heure qu’on passait toutes les deux a dormir toutes les deux. Elle collée sur mon ventre endormie comme une bien heureuse quoiqu’il arrive. Encore maintenant quand elle se love contre moi, je me rappelle de ces moments.

le 02/11/2019 à 10h01 | Répondre

Mélinda

Ça marque ces moments tout doux 🙂

le 08/11/2019 à 22h03 | Répondre

Virg

Ah la douceur du crâne ! J’ai cru qu’on finirait par le lui polir à force de le caresser 😉
Ce qui m’a le plus marqué, c’est son abandon total; le moment où tu sens que bb s’est endormi <3

le 02/11/2019 à 10h51 | Répondre

Mélinda

Haha on était pas loin de lui polir nous aussi 😉

le 08/11/2019 à 22h04 | Répondre

Emilie

J’ai adoré la découverte de ce petit être. Je me souviens avoir passé des heures à le tenir contre moi, à le regarder dormir et à lui parler de l’éblouissement intégral que sa présence provoquait chez moi.
J’ai été subjuguée par la richesse de nos premiers échanges.

le 02/11/2019 à 14h14 | Répondre

Mélinda

C’est chou d’avoir pu vivre de façon si heureuse ces premiers moments 🙂

le 08/11/2019 à 22h05 | Répondre

Lumi (voir son site)

Je retrouve aussi beaucoup de mes ressentis dans ton article. C’est un âge si particulier que celui du nourrisson… À la fois émouvant, bouleversant et éreintant !

le 02/11/2019 à 18h06 | Répondre

Mélinda

C’est exactement ça ! J’ai quand même trouvé cette période plus facile la deuxième fois. la première fois : 3 mois à ne rien savoir/pouvoir faire d’autre que m’occuper de mon bébé…

le 08/11/2019 à 22h06 | Répondre

MamBat

ça y est, je suis nostalgique de ces moments ! J’aime tellement la période nourrisson !

le 04/11/2019 à 10h40 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?