Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Préparer l’avenir financier de mes enfants


Publié le 24 janvier 2020 par Doupiou

Parler d’agent n’a jamais été tabou chez moi. Sans nécessairement m’étendre sur les revenus de chacun, je ne jalouse nullement ceux qui travaillent pour mériter leur salaire, aussi important soit-il.

Je vis dans un département où la frontière avec la Suisse rend le coût de la vie très onéreux.

Mari Barbu et moi venons de familles modestes. Nous sommes tous deux issus d’une fratrie de trois enfants et nous sommes tout à fait conscients des sacrifices financiers que nos parents ont du faire.

Pour autant, nous voulons préparer l’avenir financier de nos enfants le plus rapidement possible. Leur mettre un pécule de côté afin de sécuriser le futur.

Le compte en banque

Dans la semaine qui a suivi la naissance de chacun de mes enfants, nous leur avons ouvert un compte d’épargne à la banque. Un petit livret A qui permet de faire des versements quand on le souhaite.

Nos proches ont l’habitude de couvrir de cadeaux les enfants les deux premières années. Alors plutôt que d’avoir une liste de naissance de choses inutiles ou un énième jouet à Noël, je propose aux familles de faire un petit chèque. L’argent va directement sur leur compte. J’y ajoute aussi les éventuelles primes que je reçois pour leur Noël.

Actuellement, mes enfants sont très loin d’être millionnaires ! Mais quelques euros par-ci et par-là sont toujours plus utiles placés.

Que feront-ils de cette argent plus tard ? Je n’en sais rien. Je préfère qu’ils achètent leur première voiture avec leur salaire (comme Mari Barbu et moi avions fait à nos dix-huit ans) et leurs études seront payées par nous. Peut-être leur serait-il utile pour un voyage ou un aménagement ?

L’investissement immobilier

C’est notre gros projet avec mon mari. Nous souhaitons, dans le futur et quand les finances liées à la construction de notre maison nous le permettrons, acquérir un bien immobilier pour chacun de nos enfants.

La tâche sera ardue compte-tenu du prix de l’immobilier chez nous. Mais nous savons qu’un bien est constamment valorisé. Bien entendu, on ne parle pas d’investir dans deux maisons de 400 m². Mais pouvoir acheter deux petits T2 ou studio serait déjà une excellente chose.

Si ce projet se concrétise, les appartements pourraient être mis en location le temps que nos enfants grandissent et décident quoi en faire. Ce qui nous permettrait de rembourser un prêt avec le loyer.

PetitePerle et Barbouille pourraient y habiter s’ils souhaitent rester dans le coin, ou même les vendre s’il souhaitent déménager…

Crédit photo (creative commons) : QinceMedia

La valeur de l’argent

Le but de cette rubrique n’est pas de faire mon Caliméro mais Mari Barbu et moi avons appris très tôt la valeur de l’argent. Nous avons chacun commencé à travailler dès nos seize ans tous les été. Nous avons acheté notre voiture avec nos premiers salaires. Je me souviens que j’étais boursière lors de mes études supérieures ; mes parents m’avaient acheté un ordinateur que je remboursais tous les mois avec ma bourse.

Evidemment, nos parents nous ont beaucoup aidé. Et j’aiderais aussi mes enfants tout au long de leur vie.

Mais j’aimerais qu’ils mesurent la chance de vivre dans une famille avec un toit sur la tête et un frigo rempli. Qu’ils prennent conscience que rien n’arrive tout cuit dans la bouche malgré le fait que leur parents feront leur possible pour leur assurer un avenir financier le plus sécurisant possible.

Alors là, on est d’accord qu’on parle dans le très long terme ! Je ne dis pas à ma fille de quatre ans qu’elle doit commencer à travailler pour gagner ses propres sous !

Par contre, s’il y a bien une chose que nous ne cautionnons pas, c’est de donner quelques pièces pour les tâches de famille à accomplir. Ma fille doit nous aider à débarrasser la table, et Barbouille commence doucement à nous aider aussi, à ranger les jouets, ranger sa chambre… Ce ne sont en aucun cas des tâches rémunérées. Je dis ça car j’ai vu certaines familles le mettre en place et je suis totalement opposée à cela.

Je suis consciente que mon article est très utopique. Peut-être que dans quelques années, la vie aura été difficile avec nous et que nous ne pourrons pas concrétiser tous les projets dont nous rêvons pour sécuriser financièrement nos enfants.

Et toi ? Commences-tu à réfléchir à l’avenir financier de tes enfants ? Quelles sont tes idées ? Dis-nous tout !

Commentaires

30   Commentaires Laisser un commentaire ?

Viviane

C’est très bien de penser à les aider pour leur vie d’adulte, mais je suis persuadée que les choses les plus importantes à donner à ses enfants sont l’amour, qui est le socle sur lequel se bâti l’équilibre et la confiance en soi, et les valeurs humaines. Finalement, ce sont les choses qui restent.

le 24/01/2020 à 07h22 | Répondre

Miss Chat

En quoi préparer leur futur financier exclut l’amour qu’on leur porte ? C’est vraiment nécessaire de faire ce genre de remarques condescendantes ?

le 24/01/2020 à 10h03 | Répondre

Doupiou

Je te rassure, je donne beaucoup d’amour à mes enfants. De la nourriture et des soins aussi. Je ne me réduis pas à la maman qui ne pense qu’aux sous et tant pis pour les câlins, l’important c’est le compte en banque.
Mais comme dis très justement Miss Chat : l’un n’empêche pas l’autre 😉

le 24/01/2020 à 15h52 | Répondre

Jeanne

Sans dire de ne penser qu’à l’argent, je prend le commentaire de Viviane pour moi, certes je ne met pas d’argent sur un compte pour ma fille tous les mois, je travaille a mi-temps pour passer du temps avec elle donc ça ne me permet pas d’enrichir son compte en banque mais nous sommes riche de temps de qualité ensemble, ce qui est une belle richesse également ! Sans dire que l’une soit plus importante que l’autre ça peut être important de le souligner pour celles et ceux qui ne peuvent pas permettre a leur enfant de partir de la maison a 18 ans avec un joli pactole.

le 25/01/2020 à 09h40 | Répondre

Virg

Décidemment, je te rejoins totalement une fois encore, peut-être parce que nos parcours respectifs sont similaires… vous avez 3h 😉
En tout cas, pour le prochain achat immo, on cherche dans l’idéal une petite maison F3 en centre-ville + un truc extérieur qui pourrait être aménagé en studio ou une maison plus éloignée + un studio ou F2 en centre-ville de l’école du p’tit chat, dont je serai locataire dans un premier temps. Il y a de nombreux avantages à travailler à domicile mais il y a aussi un inconvénient majeur : ça oblige à acheter plus grand pour installer l’activité quelque part. J’ai décidé de retourner cet inconvénient à l’avantage de la fille : la société sera désormais notre locataire d’une petite surface, qui sera pour elle plus tard.
À voir la faisabilité puisque cela charge le résultat de la boîte mais c’est à calculer 😉

le 24/01/2020 à 09h00 | Répondre

Doupiou

Effectivement, je m’aperçois au fil de tes commentaires que nos parcours de vie semblent bien similaires…
Je trouve intéressant ta perspective de chercher un bien avec déjà de la place pour un studio pour ta fille. Tu peux faire d’une pierre deux coups !

le 24/01/2020 à 15h54 | Répondre

Virg

Je n’ai pas résisté à l’envie de commencer à « zieuter » les biens du secteur, je m’aperçois qu’il y a souvent une dépendance, une remise, un truc suffisamment grand pour aménager un studio convenable. En centre-ville, je pense que ça peut être intéressant une maison 3P + 1 studio, terrain commun. Sinon, j’ai aussi pensé aux vieux jours de mes parents ou de ceux de mon mari. Avoir une habitation autonome dans le jardin peut aussi dépanner.
À force de déménager et de réforme des retraites, on peaufine ! 😉

le 24/01/2020 à 19h02 | Répondre

Miss Chat

Ma famille a toujours utilisé le compte-épargne pour chaque enfant, on a continué la tradition ! Par contre, au-lieu des versements ponctuels, on y verse tous les mois leurs allocations familiales respectives. Ca leur fera une jolie somme à leur majorité, pour pouvoir se lancer dans la vie d’adulte.
On pense aussi investir dans l’immobilier, que ça soit pour eux ou pour nous (mais en tout cas, avec le but de leur garantir une certaine sécurité dans le futur).
On vient comme vous de familles modestes alors même si on a infiniment plus de moyens que nos parents et qu’on ne doit pas compter, on veut vraiment que nos enfants apprennent que ce n’est pas « tout cuit » pour autant. Ce n’est pas facile d’ailleurs mais j’espère qu’on y parviendra !

le 24/01/2020 à 10h15 | Répondre

Doupiou

Je te rejoins aussi : nous gagnons bien mieux que nos parents à nos âges ! Pour nous l’investissement immobilier était plus quantifiable qu’un compte en banque bien garni. Pour l’instant à 4 ans et 2 ans, ils ont une petite somme mais l’anniversaire de Barbouille approchant, je préfère que la famille donne un chèque qu’un énième cadeau …

le 24/01/2020 à 15h56 | Répondre

Mme Espoir

Ici aussi Schtroumpfette a un compte en banque. Cela lui servira pour ses études car il est fort probable qu’elle s’oriente vers des études longues.

Elle a bien la notion de la valeur de l’argent. Elle veut déjà travailler l’été pour gagner un peu d’argent (je n’y suis pas très favorable avant ses 16 ans révolus, je pense qu’il faut qu’elle profite de ses étés tant qu’elle est jeune). En attendant elle a un peu d’argent de poche tous les mois depuis qu’elle a 8 ans.

Quant aux tâches ménagères, elle n’est pas rémunérée. Par contre il y a des occasions où nous lui avons donné de l’argent. Par exemple cet été elle m’a aidé de bon cœur à peindre la chambre du futur petit bout, 3 matinées dans une chaleur écrasante. Elle s’est proposée d’elle-même, était heureuse de participer. Mais il nous semblait inconcevable avec son papa de ne pas la remercier et la récompenser même si elle n’a rien demandé.

le 24/01/2020 à 10h24 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

On ne touchait pas d’argent de poche tous les mois comme c’est le cas dans certaine famille à l’adolescence ou même plus jeune.
En revanche, les tâches qu’on proposait de prendre à notre charge (repassage des affaires de tout le monde ; ménage de printemps pour aider nos parents), on recevait une petite rétribution.

le 24/01/2020 à 11h50 | Répondre

Doupiou

Je me souviens avoir touché 20 € d’argent de poche par mois entre mes quinze et mes seize ans. Dès que j’ai commencé à travailler l’été, je n’en avais plus.
Mais étant plus fourmi que cigale, je mettais déjà beaucoup de côté !

le 24/01/2020 à 15h58 | Répondre

Marie Obrigada

Sujet intéressant. Nous clairement nous n’avons pas du tout les moyens de prévoir beaucoup, ni même d’économiser beaucoup (20 € mensuels pour chacune sera déjà un effort). L’achat immobilier est déjà difficile pour nous donc acheter pour eux me parait inconcevable. J’ai un niveau de vie très inférieur à celui que j’ai connu petite et c’est parfois douloureux de réaliser que je ne peux pas offrir à mes filles ce que j’ai reçu (3 semaines de vacances, colonies à l’adolescence, vêtements neufs de qualité, permis + première voiture, studio + études payantes…). Malgré tout nous sommes heureux, l’argent est un outil utile mais pas une priorité dans notre vie.

le 24/01/2020 à 11h01 | Répondre

Doupiou

Oui je comprends tout à fait ta remarque. Je suis consciente ici d’avoir une chance inouïe de ne pas compter quand je fais mes courses (bien sûr je regarde le prix hein !). Par contre nous avons aussi priorisé nos postes de dépense. Par exemple, PetitePerle n’a presque aucun vêtement neuf : je récupère énormément de la famille !
Je mesure la chance d’avoir une condition de vie comme la mienne et je préfère mettre beaucoup de côté car on ne sait jamais de quoi demain est fait…

le 24/01/2020 à 16h00 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Pour notre part et étant plus aisée que ne l’on pu être mes parents, je mets une petite somme de côté pour ma fille depuis sa naissance (chose que mes parents n’avaient pas la possibilité de faire). On en fera de même quand sa soeur sera là.
Je préfère souvent plutôt que des cadeaux qui ne lui serviront qu’un temps, demander à la famille proche une contribution financière. Personnellement, c’est ce qui m’a permis d’avoir un petit pécule bien utile lors des mes études supérieures.
Je ne réfléchis pas aussi loin qu’un achat immo (déjà nous n’avons pas la possibilité pour nous et je ne sais pas où mes filles voudront vivre adultes), mais j’espère pouvoir les aider quand elles seront plus grandes avant qu’elles soient financièrement autonomes.

le 24/01/2020 à 11h59 | Répondre

Doupiou

Je suis comme toi : pour les anniversaires, je préfère de loin un petit chèque à un jouet. Par contre ma famille a plus de mal à comprendre …

le 24/01/2020 à 16h01 | Répondre

Pauline

Totalement d’accord sur la non rémunération des tâches domestiques quotidiennes! Cela n’a jamais été fait dans ma famille, par contre c’est très courant dans la famille de mon mari (encore aujourd’hui pour son petit frère qui a 27 ans et qui touche 20 € quand il tond la pelouse de 100 m²) – je ne sais pas si c’est uniquement cela et je ne veux pas faire de raccourci – mais on voit une différence de mentalité et de rapport à l’argent.
Pour moi c’est un non radical à ce genre de pratique : on vit ensemble, on dérange ensemble, on range ensemble (dans la mesure des moyens de nos tout-petits bien sur :)). D’ailleurs à la crèche où va ma fille tous les enfants participent au rangement donc c’est une position qui me semble assez « naturelle »!

le 24/01/2020 à 12h14 | Répondre

Doupiou

A 27 ans ???! Je suis choquée ! J’avais des voisins qui recevaient 50 € à chaque tâche ménagère effectuée. Ceci-dit, cette rétribution n’était pas franchement efficace !

le 24/01/2020 à 16h03 | Répondre

Elodie

Ici j’ai une assurance vie dont les seuls bénéficiaires sont mes enfants
S’il m’arrivait quelque chose, j’ai choisi l’option rente mensuelle jusqu’à la fin de leurs études. Ensuite l’achat immobilier est également prévu mais comme toi, pour le moment on termine de payer notre maison. On n’a pas encore pris le temps de leur ouvrir un compte épargne mais il faut qu’on le fasse.
J ai la même vision des choses que toi car j’ai toujours travaillé les étés à compter de mes 16 ans. Mes parents m’ont énormément aidé pour financer mes longues études mais j’ai toujours travaillé en parallèle ( tous les soirs de la semaine + un we sur 2) pour avoir mon autonomie

le 24/01/2020 à 12h17 | Répondre

Doupiou

Excellente idée l’assurance vie !

le 30/01/2020 à 20h04 | Répondre

Onedaymaybe

Comme toi nous avons ouverts des livrets A pour nos deux enfants (enfin c’est en cours pour Minipousse), sur lesquels nous versons 10€ mensuels à chacun. Par ailleurs, lorsque nos enfants reçoivent de l’argent (cadeau de naissance, prime de naissance, cadeau d’anniversaire…) nous le mettons également sur leurs comptes.
En revanche, nous n’allons pas plus loin pour le moment : nous avons notre propre achat immobilier et les travaux à gérer donc c’est impossible avec nos revenus.
Chacun fait comme il peut 😉

le 24/01/2020 à 13h57 | Répondre

Doupiou

Nous aussi c’est impossible à l’heure actuelle d’envisager un second achat immobilier ! Je suis entièrement d’accord avec ta conclusion : chacun fait comme il peut. Et 10 € par mois c’est déjà une bonne chose : il n’y a pas de petites économies

le 24/01/2020 à 16h04 | Répondre

Weena (voir son site)

Nous avons aussi ouvert un livret A pour chacun de nos enfants … jusqu’à présent, ils périclitaient un peu faute de moyen (les travaux de notre maison utilisent toutes nos réserves), mais maintenant que j’ai aussi trouvé du travail, j’ai prévu de leur faire un versement régulier.
Par contre, j’avoue que je n’ose pas demander à nos proches un chèque plutôt que encore une montagne de cadeaux, tellement ça leurs fait plaisir de les gâter …
Mes parents nous avaient aussi ouvert un PEL (qui a bien servi) mais je ne sais pas exactement à quel moment …

le 24/01/2020 à 15h47 | Répondre

Doupiou

Je me souviens que je m’étais ouvert un livret A et un PEL en même temps : quand j’ai eu 19 ans. J’étais en première année de fac et j’avais terminé mes partiels en avril, j’avais pu travailler tout le printemps et l’été et donc je m’étais ouvert des épargnes !

le 24/01/2020 à 16h07 | Répondre

Kiyomi

Nous avons nous aussi la chance d’avoir nettement plus d’aisance financière que nos parents et nous en profitons pour mettre de l’argent de côté pour nos enfants. (Une partie sur un compte d’épargne, une autre sur une assurance vie à notre nom pour financer leurs études/permis etc….)

Par contre, je suis quasi certaine que ça induira un rapport très différent à l’argent de leur part ! Une part de moi le regrette (mon expérience m’a donné une certaine force et, je crois, une meilleure compréhension de ce que vivent les plus pauvres), une autre se réjouit de leur épargner des galères.

le 25/01/2020 à 09h33 | Répondre

Doupiou

Je te rejoins complètement sur la seconde partie de ton commentaire. J’ai aussi cette sensation que le rapport que nos enfants auront à l’argent sera bien différent du nôtre. J’aimerais qu’ils aient conscience de la valeur des choses bien qu’ils auront certainement moins de difficultés que nous

le 30/01/2020 à 20h05 | Répondre

Maud (voir son site)

C’est aussi un sujet important pour moi (outre l’amour que l’on porte à nos petits bouts ^^).

J’ai été bien contente d’avoir un « bon » compte en banque à ma majorité grâce à ma famille à chaque anniversaire. Mais pour nos filles, la famille de mon mari préfère offrir des jouets et on croule sous les cadeaux, alors que l’on souhaite minimaliser nos possessions… c’est pas gagné !

Nous leur avons ouvert un livret A à leur naissance sur lequel on verse nous même chaque mois une petite somme chacune. Et nous venons de nous ouvrir à tous les 4 une assurance vie, qui devrait être bien plus rentable.
Sans compter qu’on lorgne vers l’investissement locatif pour nous faire un complément de revenu. Je souhaite être indépendante + prix immo très cher ici = on est pas prêt d’acheter de nouveau notre résidence principale !

le 29/01/2020 à 22h33 | Répondre

Doupiou

Ici je n’ai pas voulu faire un virement mensuel. Je préférais mettre des sommes plus conséquentes lors des anniversaires par exemple. Celui de Barbouille est dans qq semaines et j’espère que ma famille respectera mon envie de lui faire un petit chèque plutôt qu’un jouet (il a été pourri à noël !)

le 30/01/2020 à 20h11 | Répondre

Workingmutti (voir son site)

Ici aussi c’est très important pour nous de leur apprendre la valeur de l’argent. Nous venons de familles modestes, mais nous habitons dans une ville où les cartes gold c’est la norme. J’espère qu’on va pouvoir leur inculquer des valeurs saines au niveau finance, ne pas leur « mettre la honte » parce qu’ils n’auront pas le voyage au bout du monde comme leurs copains

le 04/02/2020 à 11h30 | Répondre

AurélieB

Je te rejoins sur le premier point. Bébé est prévu pour avril et nous avons déjà prévu de lui ouvrir un livret après sa naissance afin de lui mettre un peu d’argent dessus tous les mois ainsi qu’aux anniversaires et à Noël, ce qui lui permettra d’avoir un peu d’argent quand il sera plus grand.

le 10/02/2020 à 18h05 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?