Menu
A la une / Vie de maman

Quand la Lueur a bien grandi… Communication et sociabilité

Tu l’as vu, d’un point de vu repas et sommeil entre autres, la Lueur est restée un bébé facile et très paisible à gérer. Voici ses autres points d’évolution !

Société et sociabilité

Tu te rappelles peut-être que la Lueur était chez une « nounou » jusqu’à ses 8 mois, puis est ensuite rentrée en crèche. L’un comme l’autre des modes de garde convenait parfaitement à tout le monde, et on l’a vu s’épanouir partout. Ca n’a pas beaucoup changé: elle est restée très autonome dans le jeu, mais en même temps elle prend plaisir à cotoyer d’autres enfants. Régulièrement elle nous parle de ses copains de crèche, ou quand on va la chercher et qu’un camarade passe devant elle, elle le nomme (ce qui m’a fait bizarre la première fois, en fait). Elle a un « petit groupe » dans sa section, Louise, Maryem, Gabriel (qui mord et tape), et bien sur « Boubou », avec lesquels elle joue plus que d’autres ou va plus facilement. Boubou, c’est une histoire à part entière. Dès son arrivée à la crèche il y a eu un truc entre ce petit garçon hispano-français et Ellana. Les professionnelles nous ont dit que le grand frère de Boubou avait eu aussi une amitié « coup de coeur » aussi forte que celle-ci, c’est amusant. Je ne pensais pas ma fille capable de tels liens (surtout quand on la voit impassible au milieu des enfants qui pleurent le matin…), mais Boubou est vraiment précieux à ses yeux et l’amitié a survécu à la fermeture des grandes vacances: en se retrouvant ils se sont jetés dans les bras l’un de l’autre comme dans une série B, en rigolant et s’appelant par leurs petits noms, ça faisait beaucoup rire les puer. Le revers de la médaille, ‘cest que quand Boubou est malade ou en vacances, au bout de 2 jours Ellana est perdue. Elle l’appelle, le cherche, pleure en se roulant par terre quand elle pense à lui. A la maison elle prend la souris de l’ordinateur et dit « Allo tiboubou? oui? » Bref, elle l’attend quoi ! Mais les retrouvailles n’en sont que plus belles, et ils font les 400 coups ensemble. Par exemple, Boubou fait le sèche cheveux sur la tête des copains, et Ellana les coiffe, ou bien ils font la cuisine tous les deux, elle touille et il met au four etc.

Pour ce qui est de la vie « hors crèche », désolée, mais la Lueur reste le genre de modèle qui fait dire aux jeunes autour « je veux le même ». On va à la piscine? Elle ne court pas, ne crie pas, se laisse sortir de l’eau et essuyer, partage les arrosoirs de la pataugeoire, attend que tout le monde soit prèt pour sortir du vestiaire, pose un tas de questions sur tout etc. On va au resto tous les 3? Elle s’assoit à coté de papa, mange ce qu’on lui propose, grimpe un peu sur les fauteuils mais c’est pour voir ce qui se passe derrière, ne crie pas, ne court pas dans tous les sens, reste près de nous, et surtout… dit « Me’chi ! » quand le serveur vient déposer les plats. On va faire les courses? Elle attrape ce que je lui tend et l’amène à son père dont le caddie est à portée de vue. On passe dans le rayon jouet ? Elle prend une boite, regarde, commente, la repose au bon endroit et continue sa route. Une fois à Emmaüs on s’est trouvé dans la section jouets, le gars était si impressionné par le fait qu’elle ne réclame pas, ne s’énerve pas quand on veut partir etc… qu’il lui a donné une peluche! (qui s’appelle désormais « monsieur donné à moi! » lol). Quand on est plus nombreux au restaurant, et qu’elle est le seul enfant, en général je prépare un petit sac avec quelques jouets et livres et bien sur le doudou et la tétine. On a rarement l’occasion de tout sortir, elle passe sur les genoux des uns des autres ou trouve une activité tranquille à faire dans le restaurant sans gêner personne. En général quand on part on entend « Ah mais y avait un bébé à cette table ? » et ça vraiment ça rend fier !  Elle est pas « sage » dans le sens docile et disciplinée, elle est surtout calme et posée, sait s’occuper seule ou te rappeler gentiment qu’elle est là.

Quand il y a plein d’autres enfants avec nous, que ce soit ses cousins/cousines ou les enfants des copines, elle adore suivre les grands mais à la fois est très attentive aux plus petits. Elle caresse le front du bébé qui pleure et va lui faire un bisou (en disant « caaa va, caaaa va! »), lui donner une tétine ou un doudou qui traîne. Puis elle repart courir / sauter / danser avec les autres. Quand ça devient trop agité en cris et mouvements, elle s’arrête dans un coin, s’assoit, et ouvre un livre ou joue avec des personnages. Elle attend que ça retombe un peu et y retourne. Du coup on a toujours évité les crises de larmes et accidents dus à la sur excitations: je ne sais pas d’où lui vient cette capacité au self contrôle mais elle est réellement capable, d’elle-même, de se mettre au calme. Bon ben tu l’auras compris, j’ai du mal à être objective mais de l’avis général, la Lueur est « le meilleur bébé du monde ». Enfin, en tous cas, elle est exceptionnelle, et baptisée ainsi par mes cousines pas encore mamans. Si ça peut leur donner envie de le devenir… 😉

La communication

Parmi tous les trucs géniaux qui progressent avec l’âge de bébé, il y a la communication. Et ça, vraiment, pour une famille de pipelettes comme nous, c’est juste le pied… Ellana a très vite été initiée à la Langue des Signes. J’avais lu les articles d’Anne, mais je n’ai pas pris de cours ou quoi. En fait on a trouvé quelques images sur internet, des mots de base (manger, dormir, boire, lait, maman, chat, papa, bisou, etc) et les autres et bien… on les a improvisés ! Ellana a inventé son propre signe pour parler de sa couche (elle nous faisait ce signe pendant que je plisais ses couches, ou que je la changeais), et puis d’autres nous sommes allés les chercher sur le site Elix qui formule en vidéo le mot que tu lui demandes, puis nous avons simplifié. Donc la Lueur a su signer « debout » avant de se tenir sur ses deux jambes, et signer « merci » avant de savoir le dire. D’ailleurs, très vite, vers 14/15 mois, on a intégré la politesse au langage. Depuis toujours évidemment nous lui disions « merci » quand elle nous donnait quelque chose (et « tiens » en le lui donnant), mais nous avons fait bien attention ensuite à signer « merci » et « s’il te plaît » en même temps qu’on le disait, et ce le plus souvent possible. Les « bonjour » et « au revoir » étaient acquis depuis longtemps avec le petit geste de salut de la main (et parfois même un bisou qui vole en prime), mais « s’il te plaît » a été plus difficile. Il s’agit normalement de caresser sa joue avec 2 doigts, de haut en bas. C’est difficile pour un petit ! Du coup elle passait toute sa main sur sa joue, et quand c’était pour demander quelque chose dont elle a très envie, la main faisait parfois le tour de la tête ! Elle dit aussi « Padon ! » quand quelque chose gêne ou bloque la route, mais par contre les excuses c’est beaucoup plus difficile à fournir (et en même temps on en a tellement rarement besoin que c’est compliqué de lui inculquer…)

Mais très vite, ses premiers mots sont apparus aussi, le « s’il te plait » s’est accompagné d’un petit « plé ! » et le merci d’un vrai « archi ! » On a eu une phase mignonne de « j’essaie de redire tes mots », on a eu ensuite le « a veu ça ! » Alors on reformulait « tu parles du feutre? » « oui! » « tu le dis? le feutre? » « afeut' » « Voilà ma chérie, comme ça on comprend mieux ». On la laisse se familiariser avec le nouveau mot quelques semaines puis on revient dessus pour qu’elle le prononce comme il faut (mais malgré nos efforts, ça fait 8 mois qu’elle dit « cocholat » et « mentine » alors que si on lui demande de le redire doucement elle sait dire en entier « chocolat » et « clémentine »). Maintenant, elle en est à faire des phrases bien complètes et construites, à s’inventer des histoires… et à retenir ses livres par coeur, avec l’intonation s’il vous plaît ! Mon petit plaisir quotidien, c’est quand la professionnelle de la crèche nous fait son compte rendu quotidien: « Ce midi, elle a mangé le poisson et la semoule, n’a pas voulu des betteraves, et a mangé le fromage blanc et la poire ». Et Ellana dans nos bras « a tout mangé passon ma ! Avec euh… la semoul’ ! et piiiis… le fomage bian! beurk pas bon bettave ! », et de même pour les activités etc. La dernière fois, elle a pris ma valise de maternité qui attendait dans l’entrée et a fait le tour du salon avec en disant « ava!!! » « ben ?  Tu vas où? » « Je vais au ‘tau’ant moi ! » « Au restaurant ? Avec une valise ? » « oui! » (ce petit « oui », on l’aime tellement ! de temps en temps elle répond « ouais? » et ça c’est trop drôle) « et tu vas manger quoi? » « des f’ites ! A’ec euh… du passon ! ET monter chewal moi ! » Et voilà comment 15 jours après l’anniversaire de son père au Buffalo Grill, Ellana nous re-sortait son menu et les activités de la soirée (et en creusant, on a aussi eu droit à la liste des invités présents…). Le matin, elle va voir le chat et dit « bonjour Duchesse ! Bien dormir ? ooooh ! Ça va mon chat ! Des  bisous ! Oh beeeelle » Ce qui évidemment nous fait fondre à chaque fois. D’ailleurs je suis très jalouse de ce chat, qui a le droit systématiquement aux faveurs sans rien demander (ce serait même le contraire), alors qu’on doit lui réclamer le bisou du bonjour au réveil… hum ! Mais bon, Duchesse, elle, elle n’a pas eu droit au… « je t’aime » ! Ellana a mis le temps (alors que je dois lui dire 5 fois apr jour MINIMUM que je l’aime et que je suis super fière d’elle). A 20 mois elle a dit « étém » a son papa, et j’ai du attendre 3 mois de plus pour avoir droit à mon je t’aime à moi ! Mais maintenant ça n’arrête plus. A table elle me regarde et dit « je t’aime, maman! » puis « je t’aime, papa! » et même parfois à notre coloc’ du moment « je t’aime, ‘omain! » et tout le monde craque…

Et toi, comment est ton bébé en société? En dehors de la maison? Avec les autres enfants ou adultes ? Tu as l’impression que ça le change beaucoup? Et le langage, ça se passe comment ? Raconte !

A propos de l’auteur

Bretonne de cœur, Normande de racines, Parisienne d'adoption. Mariée à Monsieur Loup, mon prince Charmant, depuis juin 2012, et maman d'une petite Lueur depuis décembre 2015. Dessinatrice, fan de Disney, gamine dans l'âme, je suis une éternelle positive... et c'est pas toujours facile ! Tu peux désormais me retrouver sur www.bribesdevies.fr, et me suivre sur instagram @chaperonrouge_et_cie