Menu
A la une / Témoignage

J’ai testé pour toi : la rééducation périnéale avec le pole dance

La rééducation post-accouchement. Rien qu’avec le nom, tu sais que tu as vécu un traumatisme. Bref. Aujourd’hui, on va parler de la rééducation du périnée et abdominale.

J’ai accouché fin avril 2016 et j’avais pris rendez-vous avec Super-Sage-Femme fin juin pour les premières séances de rééducation. Il me pose des questions, on commande un super truc qui ressemble à un vibro et on se dit à la semaine prochaine. Le jeudi suivant arrive et on commence. Il faut que je contracte le périnée soit tout doucement soit brusquement pour suivre la courbe donnée à l’écran et attraper les « soleils ». J’ai l’impression d’être dans un jeu vidéo sauf que le joystick est dans mon vagin. Intense. On fait deux séances de plus et puis un jour, SSF me dit que mon périnée est en super forme et que si je le souhaite, je peux arrêter là. Euh déjà ? J’aime pas trop ça mais quand même… Il me propose alors le pole dance. Euh… Quoi ? En fait, une sage-femme libérale (que j’ai déjà vue puisqu’elle m’avait rendue visite chez moi après l’accouchement) propose une rééducation périnéale et abdominale plus « sportive » sous réserve de conditions. Que je remplis apparemment.

Tu commences à me connaître, si c’est bizarre, ça m’intrigue ; si ça m’intrigue, ça me donne envie (comme l’hypnose quoi). Je prends donc rendez-vous.

Crédit photo (créative commons) : Francisco Orsolo

Comment ça se passe ?

Le premier rendez-vous est classique. Elle me pose des questions (sensations, problèmes éventuels, reprise des rapports, fuites urinaires…) et elle m’ausculte. Validé, je peux passer à l’étape suivante. Rendez-vous dans 2 jours, en mini short et débardeur moulant ou brassière.

Le vendredi arrive et moi, Freesia, j’en mène pas large. Mon ventre flasque me dégoute un peu et j’essaye de me cacher avec mon bébé. Surprise, on est deux mamans à faire ce cours. Ça met un peu plus à l’aise de voir qu’on est toutes les deux dans le même bateau. On installe nos bébés dans un coin prévu pour (coussins, tapis, jeux, arche d’éveil, miroirs) et on se détend. La salle n’est pas trop spacieuse mais suffisante ; il y a des miroirs sur un mur entier et la sage-femme nous met de la musique plutôt relaxante (pour l’instant).

On commence par des exercices de respiration. Puis des échauffements et des étirements tout doux. On a tout le loisir de papoter, de stresser un peu et de surveiller nos bébés (qui vont très bien eux!).

Puis, on se met face à la barre. On commence par s’assoir au sol devant, bras tendus devant nous sur la barre et on doit se relever en contractant doucement le périnée, sans tirer sur les bras (on s’aide juste des bras en fait). On fait ça quelques fois.

Puis, on doit faire l’exercice des « vagues ». Notre corps doit faire des vagues contre la barre, un bras contre la barre et l’autre au dessus de notre tête. A chaque vague, on accentue ou atténue la pression du périnée. J’ai trouvé cet exercice très drôle et faut avouer que ça faisait aussi du bien au moral.

Au bout de quelques séances, on se fortifie et on peut diversifier les exercices comme celui de la chaise où on se met en tailleur autour de la barre, à 40cm du sol (la sage-femme enlève le pouf sur lequel tu te reposais petit à petit). On ne s’aide pas ou très peu des bras et ça tonifie bien les cuisses et le périnée (tu le sens!).

Côté rééducation abdominale, on a pas commencé tout de suite. On a commencé à les travailler seulement 3 séances plus tard. On a commencé par des exercices « simples » comme être debout à coté de la barre, bloquer son bras gauche au niveau des épaules/poitrine avec la barre, le bras droit en extension sur la barre au dessus de notre tête et on devait, en se tenant, soulever les deux jambes (en pédalo doucement). Ça forçait doucement sur les abdos. Au début, on réussissait une ou deux secondes et à la fin, on était des pros (10 secondes youhou!). Petit à petit, on réussissait à lever les deux jambes à la verticale avec ce même exercice.

On faisait aussi la variante abdo de la chaise : on croisait les jambes avec la barre entre les cuisses, on se mettait la tête « en bas » et on devait remonter avec les abdos.

Le but était d’y aller doucement, progressivement, de ne pas forcer. On répétait chaque exercices plusieurs fois ; si on réussissait tant mieux, sinon, c’était pas grave. Sans s’en rendre compte, de manière ludique (puisque les exercices mis bout à bout créaient une petite chorégraphie sympa), on se rééduquait (bien plus sympa que de rester allongée sur un fauteuil à attraper des petits « soleils » avec une sonde vaginale). Mais on s’amusait beaucoup et on travaillait bien mine de rien. On finissait toujours les séances en faisant des exercices de respirations et des échauffements (sans compter la partie papotage intensif). Les deux dernières séances, on avait même rapporté nos talons pour nous lâcher complétement ! Gros kiff.

En tout, j’ai fait sept séances avec elle. C’était entièrement remboursée car c’était proposée par une sage-femme formée dans le cadre de la rééducation du périnée (tu as une dizaine de séances remboursées il me semble). J’ai apprécié ces moment où deux fois par semaine (le mardi et le vendredi ; pour permettre au corps de se remettre entre temps), je pouvais prendre 45 minutes pour moi, rire avec une copine de ventre flasque, ne pas avoir peur d’abandonner mon bébé (puisque la sage-femme s’en occupait, les berçait…). J’ai aussi remarqué que mon ventre, mes cuisses et mes bras se sont tonifiés et musclés. J’ai aussi repris confiance en moi, en mon corps, en mes capacités. Et ça fait un bien fou.

Par curiosité, je suis retournée voir Super-Sage-Femme pour vérifier l’état de mon périnée et c’était par-fait : « comme celui d’une jeune fille ! ». Du coup, j’ai envie de m’inscrire dans une salle de pole dance à la rentrée prochaine histoire de continuer sur du long terme !

Essaye la rééducation post-accouchement grâce au pôle dance si …

  • Si tu t’ennuies avec une rééducation ordinaire
  • Si ton médecin/kiné/sage-femme te donne le feu vert (pas de souci particulier, bon tonus)
  • Si ta sage-femme est formée à ça (c’est important de le faire avec une sage-femme et pas dans un quelconque cours lambda)
  • Si tu cherches une rééducation complète (pas que périnéale ou abdominale)
  • Si tu as envie de reprendre le sport rapidement
  • Si tu n’as pas peur d’avoir des bleus partout (sur les cuisses, les mollets, le ventre, les bras…)
  • Si tu as envie d’allier rééducation périnéale, abdominale et estime de soi reboostée !
  • Si tu as envie de retrouver ta féminité et ta sensualité perdue ou cachée par la grossesse
  • Si tu n’as pas peur d’avoir des courbatures pendant plusieurs jours
  • Si tu aimes te dépasser
  • Si tu veux passer des moments funs sans penser à ton bébé (ou presque)

 

Crédit photo : photos personnelles

C’est fun mais attention aux bleus… 

 

Et toi ? Est-ce que tu as testé la pole dance post-accouchement ? Est-ce que ça te tenterait ? Ou bien préfères-tu la rééducation périnéale et abdominale ordinaire ? Raconte !

A propos de l’auteur

26 ans, mariée depuis quelques mois, en couple depuis six ans et maman d'un bébé chat et d'un bébé (plus si bébé) Cookie né en avril 2016, je suis prof de français pour migrants, optimiste, bordélique, passionnée de voyages, de contes, de cuisine et de tout ce que essayer de faire avec mes dix doigts, je fatigue (légèrement) mon entourage. Mais c'est souvent pour la bonne cause ! Pour me contacter : Instagram : @djawene Email : freesiabdv@gmail.com