Menu
A la une / Conseils

Mes remèdes et alternatives naturelles pour soigner bébé – Partie 2

La semaine dernière, j’ai commencé à te donner mes astuces naturelles et mes recettes de grand-mères qui concernaient les problèmes de peau (érythème fessier, eczéma, coup de soleil et brûlures, piqûres d’insecte ..). Si tu as manqué ça, je t’encourage vivement à y jeter un petit coup d’œil !

Aujourd’hui, je vais te donner mes solutions et alternatives pour … Tout le reste. N’hésite pas à me faire d’éventuelles remarques puisque je ne suis pas du tout une professionnelle de la chose, comme tu le sais. Enfin, quand je dis tout le reste, je parle des petits bobos auxquels j’ai été confrontée. Malheureusement. Allez, c’est parti !

Les poussées dentaires

Ah ces vilaines dents. Personne n’y échappe même si certains y sont moins sensibles que d’autres… Et malheureusement Cookie y est particulièrement sujet. Du coup, j’ai pu tester plusieurs techniques. Allez, comme je suis sympa, je te les donne.

  • Côté homéopathie : même si rien ne remplace la prescription d’un véritable homéopathe, voici quelques conseils. Le camilia que tu trouves en pharmacie fonctionne plutôt bien (une pipette plusieurs fois par jour) ou du chamomilla vulgaris (9ch) 3 granules 3 fois par jour. Si les poussées dentaires sont, non seulement très douloureuses, mais aussi aggravées la nuit avec besoin de mordre, tu peux utiliser du phytolacca decandra (5ch) à raison de 3 granules 3 fois par jour. Après, rien de mieux qu’une préparation homéo faite juste pour ça.
  • la racine de guimauve tant qu’il n’y a pas de dent permet de soulager les gencives douloureuses de nos bébés. De plus en plus difficile à trouver en pharmacie, on continue d’en trouver via Internet. Une grosse carotte crue peut aussi être utilisée, même si elle n’a pas les mêmes vertus. C’était mon alternative à l’heure des repas pour que mon Cookie puisse se soulager.
  • dans le même ordre d’idée, la racine de violette est bénéfique.
  • l’hydrolat de camomille romaine. Je l’utilise sur mon doigt en lui massant les gencives ou alors en pshiit dans sa bouche. Il adore ça !
  • le froid. Le dernier conseil mais non le moindre, placer un anneau de dentition au frais fait du bien ! A défaut, un gant mouillé au congélateur ou au frigo.

Crédit photo : photo personnelle

Les bleus, bosses, coups et plaies

Petit casse-coup, mon Cookie tombe régulièrement. Du coup, je commence à être habituée à ses petits bobos. S’il tombe, j’utilise de l’arnica. En gel si l’enfant a plus d’un an et que la plaie n’est pas ouverte; sinon en homéopathie (5 petites granules tout de suite par exemple à renouveler tant qu’il a mal, toutes les heures).

Ma seconde option, c’est l’hydrolat d’hélicryse italienne qui apaise également les coups, les chutes, calme les saignements et évite les bleus. Bon, bien sur, le froid (avec un gant mouillé au congélateur par exemple) apaise aussi et les « bisous apumal » sont des bisous magiques qui guérissent tout en quelques secondes. Mais ça, je suis sûre que tu le savais déjà, n’est-ce pas ?

En cas de plaie ou d’égratignure, tu peux facilement appliquer du lait maternel, de l’huile de coco ou de l’aloé vera (encore lui, et oui !). Par exemple, il n’y a pas si longtemps, Cookie s’est gratté jusqu’au sang dans le cou mais zut, je n’avais plus d’aloé vera car j’avais fini ma feuille deux jours auparavant. Que faire ? L’huile de coco a donc été géniale et en moins de deux jours, plus aucune trace de cette vilaine plaie. A défaut, j’aurais également pu utiliser de l’argile blanche, comme pour les érythèmes fessiers.

Crédit photo : photo personnelle

Le problème de sommeil, le stress, l’hyperactivité, les tensions….

Bon, alors, là, on s’attaque à un autre type de problème. Mais encore, des petites solutions existent ! Parlons homéopathie. Le pulsatilla (30ch) va être efficace pour un enfant qui angoisse sur les séparations, qui a peur d’être loin de sa maman par exemple alors que le silicea (30ch) sera intéressant face à une grande timidité. L’ostéopathie va souvent être d’une grande aide également et peut faire des miracles sur un bébé qui a du mal à marcher, pleure beaucoup, dort peu (etc).

Les fleurs de Bach sont aussi un remède naturel intéressant. Je ne suis malheureusement pas encore trop à l’aise avec et j’ai pas envie de raconter des bêtises mais elles sont souvent d’une grande aide (en tout cas, ce sont les retours que j’ai autour de moi). Il en existe de toutes sortes pour tout un tas de problèmes. N’hésite pas à te renseigner et bien sur, pour un enfant, on les prend sans alcool !

Les infusions peuvent également d’être d’une grande aide – dépendamment des besoins.

Si la lithothérapie t’intéresse, certaines pierres sont bénéfiques pour tout un tas de problèmes. Par exemple, le quartz rose, disposé près du lit de bébé, est censé favoriser son sommeil et son bien-être. Mais comme je n’y connais pas grand chose, je te laisse te renseigner via des ouvrages ou sites internet spécialisés.

Pour Cookie et son souci de sommeil, j’ai également testé l’hydrolat de fleur d’oranger dans le bain du soir ou alors en pshiit sur l’oreiller. Et en plus, ça sent bon ! J’adore ! (Bon, puisqu’on est entre nous, entre ça et le lait maternel et les flocons d’avoine, parfois l’amoureux me demandait si je ne faisais pas un bouillon de bébé).

On peut aussi utiliser certaines huiles essentielles en diffusion dans la pièce. Attention, on ne diffuse jamais en présence des enfants. Par exemple, ce mélange (HE oranger doux (2ml)/HE ravintsara (1ml)/HE mandarine (1ml)/ HE lavande vraie (1ml) ) qui favorise un meilleur sommeil est à diffuser au moins une vingtaine de minutes pendant un bon quart d’heure avant le coucher. Pour un enfant nerveux, tu peux tenter la diffusion d’HE de lavande vraie pure (5ml). J’ai déjà testé avec moi, mon beau-frère de dix ans et mon neveu de 2 ans : ça sent bon en plus !

Néanmoins, il y a tellement de remèdes, de mélanges différents selon les profils que je ne t’en ai donné que quelques uns. N’hésite pas à aller chez un naturopathe, un phytothérapeute et un homéopathe. Ils sauront te guider et ça peut être un bon complément pour des améliorations rapides.

Crédit photo : WerbeFabrik

Le rhume et la toux

Autre plaie des longs mois d’hiver (et d’automne, et du printemps et même parfois de l’été), j’ai nommé le rhume. BAAAAAAAH. Mais là encore, je t’ai fait la liste des petites astuces naturelles qui peuvent aider à un rétablissement rapide. Déjà, il y a la solution de l’oignon (non épluché) coupé en deux à la tête du lit. Je le concède, ça sent pas très bon mais c’est super efficace. Ensuite, pense à aérer et humidifier au besoin la chambre (en faisant sécher le linge dedans par exemple ) et surtout à nettoyer le nez plusieurs fois par jour au sérum physiologique (ou au lait maternel). Essaye aussi d’incliner le matelas (avec des serviettes pliées au niveau de la tête par exemple) pour la nuit.

Je n’ai jamais testé mais autour de moi, on ne jure que par ça : le sirop navet/miel (ou sucre pour les moins d’un an, comme je te disais la dernière fois en raison des risques de botulisme). Je t’ai trouvé cette recette sur internet par exemple.

Pour prévenir, en cure pendant trois bonnes semaines, on peut donner une goutte d’extrait de pépin de pamplemousse (1 goutte par kilo, à prendre en 3 fois). Par exemple, si bébé fait 8 kilos par exemple, tu peux donner deux fois trois gouttes (matin et midi) puis deux gouttes le soir. Et voilà !

Tu peux aussi essayer ces deux mélanges en diffusion ; le premier est anti-viral (HE saro ou ravintsare et HE de citron en part égale) et le second (5ml HE ravintsara + 5ml HE romarin à cynéole + 5ml HE eucalyptus radié) aide à la guérison des gros rhumes. Attention, on ne diffuse jamais en présence des enfants et on oublie pas d’aérer les pièces. A noter : L’ostéopathie peut également être utile dans certains cas !

La fièvre

La fièvre est une amie généralement. Elle signifie que votre enfant combat une infection. Donc, globalement, il existe peu de remèdes à la fièvre qui n’est souvent qu’un symptôme.

Mais tout de même quelques petits conseils : ne baignez pas bébé. Il risque de convulser à cause du chaud/froid. Un bon gant d’eau fraîche sur le front, les tempes et la nuque peut largement suffire. Découvrez-le et faites du peau à peau. Faites le boire (au sein ou de l’eau). Et éventuellement, donnez du belladonna (9ch) en cas de forte fièvre et de grosse transpiration.

La conjonctivite

Une conjonctivite peut survenir à tout moment. Mon médecin préconise de consulter à partir de trois jours ; avant, c’est bénin. En attendant, on est d’accord, la conjonctivite, c’est pas le plus cool des trucs. Alors que faire si ça arrive ?

Déjà, on peut passer une compresse d’eau tiède ou de lait maternel tout doucement, plusieurs fois par jour. Tu peux aussi appliquer de l’hydrolat ou de l’eau de bleuet (parfait pour le démaquillage des yeux sensibles, je dis ça, je dis rien…) ou de l’hydrolat de camomille romaine qui apaise les yeux sensibles ou irrités. Si tu nettoies bien comme ça plusieurs fois par jour, il y a de fortes chances pour la conjonctivite disparaisse en une journée. Et ça, c’est quand même sympa.

Crédit photo : photo personnelle

Bon, j’ai fini avec mes petites astuces. Je t’ai parlé des principales sources de bobos mais tu peux trouver des alternatives naturelles pour tout un tas de chose (coliques, varicelle…). Seulement, comme je n’ai jamais eu l’occasion d’y avoir recours, je n’ai pas préféré d’en parler aujourd’hui. Mais peut-être que toi aussi tu as des remèdes miracle à partager avec nous ! N’hésite surtout pas, je serai ravie de les lire (et je suppose que d’autres le seront aussi).

J’espère t’avoir rappelé ou appris des choses, que tu en testeras certaines alternatives et que tu en seras ravie.Dans tous les cas, je préfère le répéter, fais-toi confiance. Il y a une foule de choses qu’on peut soigner avec des plantes, de l’homéopathie ou des hydrolats (entre autres) mais rien ne vaut un bon pédiatre ou médecin traitant si tu as l’impression que quelque chose ne va pas bien.

Et toi ? Est-ce que tu as testé certaines de ces recettes ? Est-ce que tu es convaincu(e) des bienfaits des remèdes naturels ou bien pas du tout ? Connais-tu d’autres recettes et alternatives ?

A propos de l’auteur

26 ans, mariée depuis quelques mois, en couple depuis six ans et maman d'un bébé chat et d'un bébé (plus si bébé) Cookie né en avril 2016, je suis prof de français pour migrants, optimiste, bordélique, passionnée de voyages, de contes, de cuisine et de tout ce que essayer de faire avec mes dix doigts, je fatigue (légèrement) mon entourage. Mais c'est souvent pour la bonne cause ! Pour me contacter : Instagram : @djawene Email : freesiabdv@gmail.com