Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Je suis représentante de parents d’élèves


Publié le 9 mai 2019 par Urbanie

Je te propose aujourd’hui de sortir des histoires de dons d’ovocytes et de parcours PMA pour aborder la question autrement plus pragmatique de l’organisation dans la vie scolaire de nos chères têtes blondes (ou brunes, tiens, d’ailleurs) (on aime les roux aussi): j’ai nommé les parents d’élèves.

Crédit photo (creative commons): stux

A ce stade, si je raconte que je suis représentante des parents d’élèves pendant un repas, j’ai grosso-modo droit à deux grands types de réactions: « Ah » (« Ok, j’men fous ») (« tu m’passes le sel? »). Et « AH! » (« Ah mais putain mais c’est TOI la meuf reloue qui vient pinailler sur les repas de la cantine et qui pourrit les soirées de ma femme/ mon mari/ ma mère? ») (sans vouloir toutefois faire de raccourcis malvenus, nombre de membres de l’Educ Nat étant également heureux d’avoir des parents impliqués pour filer un coup de main si nécessaire – on s’entend très bien avec la directrice de l’école de Kate, si tu veux tout savoir).

Bref, tu hésites à candidater aux prochaines élections à la rentrée? Tu penses que les représentants de parents d’élèves sont des individus malfaisants qui se nourrissent du sang de chatons innocents (kidnappés aux enseignants du quartier, cela va de soi) les soirs de pleine lune? On fait le point!

Ça consiste en quoi, en vrai?

Être représentant de parents d’élèves (appelons-ça « RPE »), c’est tout simplement faire le lien entre la vie de l’école (pas toujours simple à comprendre) et les parents des élèves scolarisés. Surtout quand tu as l’impression qu’il faut avoir fait Polytechnique pour piger quoi que ce soit aux us et coutumes de l’école de ton enfant (j’ai ainsi passé le premier mois de la scolarité de Kate à ne strictement rien comprendre à ce qui se passait). Face à une organisation scolaire littéralement bicéphale, divisée entre mairie et Éducation Nationale, noyée dans des acronymes de toutes sortes, le parent débutant peut se retrouver quelque peu… perdu. Et c’est là qu’on intervient.

Nous sommes donc amenés à intervenir pour gérer le quotidien (filer un coup de main pour organiser la fête de fin d’année, collecter des fonds pour peindre une fresque sur le mur de la cour…), remonter les éventuels problèmes signalés par les parents à qui de droit (la direction de l’école côté Educ Nat et/ ou le/la Responsable Éducatif/ve de la Ville (côté mairie), et aider l’ensemble de l’équipe pédagogique à mettre un petit coup de pression auprès des pouvoirs publics lorsque nécessaire.

Un exemple très con: certains enfants de maternelle, dans l’école de Kate, avaient remonté à leurs parents que, lors du repas de midi, on leur retirait les brocs et verres d’eau. Les parents nous ont donc contacté, nous en avons discuté avec la direction, qui a consulté la REV pour comprendre ce qui se passait (il s’avère qu’une personne service du midi trouvait plus simple de tout débarrasser en même temps après le plat principal, voilà; y’a pas mort d’homme en soi). Ça a l’air chiant, expliqué comme ça, mais quand ton gamin de 4 ans vient te dire qu’on l’empêche de boire à la cantine (avec ses mots d’enfant de 4 ans, donc pas forcément très précis), tu peux être amené à voir rouge ou à engueuler l’enseignante (qu n’y est pour rien). Nous, on est pas là pour engueuler qui que ce soit: on écoute, on analyse, on remonte les informations auprès de la bonne personne, et on trouve une solution.

Passées les discussion avec le/ la REV et la direction de l’école sur les questions bassement futiles de PQ ou de brocs d’eau, nous sommes également invités aux conseils d’école, une fois par trimestre. Le conseil d’école, kesako? C’est tout simplement LE moment privilégié pour voter le fonctionnement de l’école et remonter les interrogations et besoins à l’ensemble des parties impliquées dans l’organisation de la vie scolaire, y compris la mairie.

Est-ce que c’est chronophage?

Non, sauf problème spécifique à gérer, très peu, au final. Il y’a surtout un gros coup de bourre à donner en septembre, avant les élections, pour identifier les candidats, et préparer le matériel électoral. Et en cas de gros, gros problème, type fermeture annoncée de classe ou d’école.

Il faut faire des élections et tout?

Eh oui! Les représentants de parents d’élèves sont dûment élus par les autres parents, lors d’une campagne électorale qui n’aurait rien à envier aux primaires américaines (« Make the gratin de choux-fleurs à la cantine great again! »).

Je plaisante, bien évidemment: on est bien plus proches des élections de Caunette-sur lauquet (6 habitants) que d’un show tonitruant. Tu auras bien ta photo sur une affiche visant à présenter les parents souhaitant se présenter aux élections, mais c’est à peu près tout (Kate est trop fière d’avoir une photo de sa maman dans l’entrée de l’école) (je suis un peu sa rock star, du haut de ses 3 ans et demie) (profitons-en avant qu’elle ne me remplace par un junkie aux cheveux gras…). Si tu es intéressé(e), les RPE organisent souvent une réunion en tout début d’année pour présenter leurs activités et recruter de nouveaux postulants (afin de remplacer ceux dont les enfants ont quitté l’école l’année passée). Tu peux également t’investir sans demander à être élu (en devenant trésorier de l’association, ou en gérant les communications ou le site internet): tu ne pourras tout simplement pas assister aux conseils d’école (ils sont réservés aux parents élus), mais tu auras la possibilité d’être informée en avant première et de t’investir dans la vie de l’école malgré tout.

Il faut rejoindre une association non? C’est pas hyper politisé?

Pas nécessairement. Il existe bien des fédérations de parents d’élèves, qui, généralement, ont comme énorme avantage de faire partie d’un maillage beaucoup plus large à l’échelle nationale. La FCPE ou la PEEP en font par exemple partie. Avantage: face à des difficultés qui dépassent le simple cadre « local », ces associations nationales permettent de faire remonter les problèmes directement auprès du rectorat (raison pour laquelle j’ai choisi d’être REP à la FCPE). Inconvénient: ces fédérations sont souvent catégorisées comme proches de certains partis politiques.

A l’échelle très locale (celle de l’école de ton enfant), ces associations ne sont en réalité que très peu politisées: les parents sont surtout intéressés par le fonctionnement de l’école où leurs enfants sont scolarisés, pas forcément par de grands discours politiques. Il existe également des associations de « parents indépendants », non affiliées à une quelconque organisation politisée, si vraiment les débats sans fin sur la laïcité ou les repas végétariens te filent de l’urticaire (mais bon: encore une fois, en 6 mois de RPE, je n’ai encore assisté à aucun débat de ce genre au sein de mon association locale).

Parents d’élèves, ça sert vraiment à quelque chose?

Oui. En tant que parent non élu, tu n’as pas forcément le temps de remonter les problèmes auprès de la bonne personne. Ni de t’inquiéter des éventuels dysfonctionnements qui impacteraient l’ensemble de la vie de l’école (il est plutôt humain de ne s’intéresser qu’aux éventuels problèmes qui concernent directement ton enfant). En cas de litige, il peut être utile également d’être assisté d’un autre parent médiateur, qui sera capable de comprendre à la fois ton ressenti de parent… mis également les contraintes liées au fonctionnement de l’école.

Et puis, c’est bête, mais on est toujours plus forts à plusieurs.

Dis-toi également une chose: même si tu ne souhaites pas t’investir dans la vie de l’école, tu as malgré tout un vrai pouvoir: celui de voter, à chaque rentrée, pour les RPE de l’année à venir. Plus les parents sont nombreux à voter, plus les RPE deviennent légitimes pour porter les revendications de l’ensemble des parents d’élèves. Un peu comme lors de grandes élections nationales, sauf que là, cela concerne directement la scolarité de ton enfant. Donc n’hésite pas à glisser un petit bulletin dans l’urne lors des prochaines élections: tu n’as pas idée à quel point cela nous sera utile pour défendre ensuite tes intérêts!

Et toi, tu es REP également? Tu hésites à te présenter? Raconte-moi tout!

Commentaires

9   Commentaires Laisser un commentaire ?

Nathalie (voir son site)

C’est vendeur en tout cas ! Tu es en campagne de recrutement ? 😂

le 09/05/2019 à 09h24 | Répondre

Urbanie

Hahahaha, j’essaie surtout d’inciter les parents à voter à la rentrée prochaine!

le 09/05/2019 à 10h26 | Répondre

Marjolie

Whaouh, je me demande comment tu fais, entre ton blog, ta participation à Mlle Dentelle, tes RDV de PMA, ton bénévolat sur le forum, ton boulot (de cadre me semble-t-il), ton engagement de parent d’élève, et accessoirement tu as une fille et peut-être 5 minutes quand tu as le temps une vie de couple!! Comment fais-tu? (Tu es sous coke OU tu as le le time turner d’Hermione, avoue) Je suis admirative!

le 09/05/2019 à 10h08 | Répondre

Urbanie

J’avoue tout: c’est la coke! 😀
En vrai chacune de ces activités n’est pas si chronophage! Je modère le forum de PE environ 30mn par jour, j’ai une réunion de temps en temps avec la FCPE et quelques menues contributions (ce n’est réellement pas si chronophage que ça, une fois la rentrée passée). C’est surtout le catéchuménat qui me prend pas mal de temps! 🙂

le 09/05/2019 à 10h29 | Répondre

Mélinda

Je rejoins Marjolie ! Je ne sais pas comment tu gères tant de choses à la fois !!!
Merci pour cet article détaillé et instructif. Un précédent article sur le même sujet m’avait déjà donné envie de participer comme parent d’élève, ton article renforce encore ce sentiment. Le côté campagne électorale me rebute un peu, je suis contente d’apprendre qu’on n’est pas obligé de passer par là pour s’investir 😅

le 09/05/2019 à 15h23 | Répondre

Urbanie

Je te rassure pour la campagne: on a surtout fait des « tracts », et ce sont les têtes de liste qui sont intervenues en maternelle et en primaire pour « faire campagne ». 🙂 Sinon je ne l’aurais pas fait non plus hahaha.

le 09/05/2019 à 16h21 | Répondre

Workingmutti (voir son site)

Avec l’entrée des aînés en maternelle, Mr G et moi avons été super tentés de le faire … Surtout qu’avec nos 4 enfants rapprochés, on va se pointer tous les matins devant les grilles de l’école maternelle jusqu’en … 2025 !

En vrai, le truc qui me bloque ce sont les réunions du soir. Mais je pense que l’année prochaine ce sera Mr G qui va sauter le pas
😉

le 09/05/2019 à 15h59 | Répondre

Urbanie

C’est vrai que les réunions peuvent durer (je suis rentrée quelque fois passé minuit), mais il y’en a assez peu là où je suis, donc ça vaut bien quelques soirées tardives. Mais il faut l’avoir en tête! 🙂

le 09/05/2019 à 16h22 | Répondre

titine24

Bel articles. Moi je fais partie des parents élus depuis 2 ans. Ma puce est en moyenne section. Je pense que je me représenterai l’année prochaine car dernière année pour ma puce. Et puis encore les 3 année à suivre car mon 2eme rentrera en maternelle. Et je verrai pour me présenter aussi en élémentaire… À suivre. Je trouve cela très intéressant. J’avais envie de m’investir encore plus donc je fais aussi partie de l’association de parents d’élèves indépendant qui organisé plein de choses. Bref moi je trouve ça important de d’impliquer

le 13/05/2019 à 18h03 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?