Menu
Vie de maman

La reprise du travail après le congé maternité

Mon titre est réducteur en fait. Je parle tout aussi bien de la reprise après un congé maternité, parental ou une disponibilité pour élever la chair de ta chair ! Bien entendu, on ne reprend pas de la même façon qu’on se soit arrêté pendant un an ou deux mois et demi. Pour mes deux enfants, j’ai repris aux environs de leurs cinq mois et demi à tous les deux. J’estimais que c’était la période optimale pour moi.

Alors voici quelques conseils que je me suis appliqués à moi-même, couplés à mon expérience, pour rependre le mieux possible après une longue interruption…

Etre indulgent avec soi-même

C’est un fait, il peut se passer du temps avant que les neurones reprennent du service et se mettent en pause sur le mode « biberon-couches ». Alors laisse-toi le temps de réadapter au monde du travail. Tu ne pourras pas être opérationnel de suite, il faudra reprendre doucement les automatismes qui n’en étaient plus !

A chaque reprise, je ne me rappelais plus du code de l’alarme de boulot ou du mot de passe de mon ordinateur ! Des choses que je faisais mécaniquement quand j’étais en poste !

La routine à la maison peut aussi changer. Je l’ai remarqué surtout après ma reprise de Barbouille : entre le petit à poser à la crèche et la grande école, puis re-belote dans le sens inverse le soir = fatigue ! Alors oui je fais plus volontiers des pâtes ou des légumes surgelés au repas du soir, et personne ne semble s’en plaindre pour le moment…

crédit photo : rawpixel (pixabay)

Soigner ton retour

Je ne connais pas ton métier ni la structure dans laquelle tu travailles, mais chez moi c’est une petite équipe et il n’était pas concevable que je débarque comme un cheveu sur la soupe.

Le matin de la reprise, petit détour par la boulangerie pour acheter quelques viennoiseries et préparation du café à dix heures pour convier toute l’équipe à ce pot de retour !

J’ai aussi envoyé des mails aux personnes externes à mon travail mais avec lesquelles je collabore beaucoup pour les informer de mon retour. Juste un petit message pour leur dire que tu es revenue et que tu prends doucement connaissance des dossiers en cours, cela peut permettre à ton interlocuteur d’être plus indulgent.

D’ailleurs quand un usager vient me voir pour me parler d’un projet qu’il a présenté pendant mon congé maternité, je n’hésite pas à lui dire que je reviens d’une longue absence et je lui demande de me le réexpliquer dans les grands lignes afin de m’en imprégner au mieux.

Etre tolérant avec ton remplaçant

Je ne sais pas dans ton domaine d’activité, mais dans le mien, c’est très compliqué de trouver des remplaçants ! Pour mon premier congé maternité, ce ne sont pas moins de trois personnes que se sont succédées à mon poste (dont deux que je n’avais jamais formées) et deux remplaçantes pour mon second congé maternité.

Ton remplaçant aura peut-être une façon de faire différente de la tienne. Cela ne veut pas dire qu’il fera moins bien ! Mais il si tu as le chance de pouvoir faire une passation avant et après ton congé, tu devras être indulgente : toi tu as l’habitude de faire ce travail, la personne que tu as en face de toi fera peut-être son premier remplacement. Elle aura déjà la pression de vouloir bien faire alors ne lui en rajoute pas une couche si tu écris la date en lettre alors qu’elle préfère l’écrire en chiffre (100% vécu quand j’étais moi-même remplaçante).

Essaie dans le meilleur des cas de donner envie à ton remplaçant de s’investir à ton poste. On sait qu’il y a des tâches moins fun que d’autres mais si tu lui présente le poste avec des points positifs, il sera rassuré. Je ne dis pas de tronquer la réalité, mais je préfère toujours conforter un remplaçant que lui faire peur.

Et puis il y aura certainement eu des coquilles, des erreurs. Et avec l’expérience j’ai remarqué que c’est plus souvent quelques semaines après la reprise qu’on s’en aperçoit. Alors prépare-toi à trouver peut-être des petits couacs !

Reprise ratée un jour, reprise ratée toujours ?

Je ne veux pas te faire peur, mais parfois le retour ne se passe pas comme prévu. Certaines chroniqueuses dont moi-même après ma première grossesse en ont fait les frais.

Quand je suis retournée au travail après mon premier congé maternité, j’ai tout de suite sentie qu’il y avait quelque chose qui clochait (je te laisse le soin de relire l’article en lien juste au-dessus). Ma santé étant plus importante, j’ai profité d’un poste vacant dans un autre endroit pour demander ma mutation. Alors je ne te cache pas que j’appréhendais un peu la reprise après mon congé maternité pour Barbouille…

Mais finalement j’ai été accueillie avec des sourires francs, des accolades et une ambiance très chaleureuse. Ma remplaçante avait été ravie d’occuper mon poste et mes collègues étaient très amicales. Bref, le cocktail parfait pour reprendre dans des bonnes conditions !

Et toi ? As-tu des conseils pour que la reprise se passe au mieux ? As-tu eu des difficultés à rependre après un congé maternité ? Appréhendes-tu la reprise ? Dis-nous tout !

A propos de l’auteur

Salut moi c'est Doupiou ! Je suis mariée, maman d'une PetitePerle née à l'été 2015 et d'un petit Barbouille né peu avant le printemps 2018. Tatouée, motarde, fan de foot mais aussi très coquette, addict aux robes et aux talons : je suis pleine de contradictions ! Je viens ici te raconter mon quotidien avec mes deux enfants et mes expériences de la parentalité. J'essaie toujours de positiver !