Menu
A la une / Récit de grossesse

Ma seconde grossesse : le choix de la maternité

Je fais ici une petite pause dans mon récit pour te parler de la maternité où j’ai choisi d’accoucher et des attentes que j’avais concernant cet accouchement.

Si tu te rappelles, lors de ma première grossesse, mes angoisses et la grossesse compliquée de ma soeur m’avaient poussées à choisir une maternité de niveau 3. Seulement, si mon premier accouchement s’est très bien déroulé, j’avais quand même deux petits regrets.

J’ai eu la sensation d’avoir vécu un très bel accouchement, mais sans pour autant le vivre pleinement. Avec le recul, je me suis rendue compte que j’avais subis les contractions et la douleur qui les accompagnait. Je n’étais pas suffisamment préparée et je n’ai pas été guidée et conseillée comme il l’aurait fallu. Je n’avais pas la main sur les doses de péridurale que je recevais, et cela a rendu mon accouchement plus compliqué qu’il ne l’aurait dû et totalement passif. Je suis convaincue que je n’aurais pas eu d’épisiotomie sans cela.

Je regrette aussi de ne pas avoir été suffisamment accompagnée ou informée lors des suites de couche et pour l’allaitement. Lors de mon séjour en maternité, je n’ai eu aucun conseil ou presque et cela m’a vraiment manqué. Je me suis sentie bien seule lorsque mon mari n’était pas avec moi.

Crédit photo (creative commons) : Parentingupstream

Forte de toutes ces informations, lorsque j’ai découvert ma grossesse, j’ai très rapidement contacté la maternité la plus proche de chez moi qui est bien connue pour ses accouchements naturels et son accompagnement de l’allaitement. Gros avantage de cette maternité, elle est reliée par un couloir à une autre maternité de niveau 3, et je savais donc qu’en cas de problèmes, mon bébé et moi serions en sécurité. Autre petit point qui me plaisait beaucoup, il était possible pour mon mari de rester dormir avec moi durant mon séjour.

Lors de mon rendez vous pour l’inscription à la maternité, on m’a demandé quel était mon projet de naissance. Comme tu vas le lire, je n’avais pas un projet très précis. Je souhaitais être libre de mes mouvements pendant le travail et lors de l’accouchement.

Je ne souhaitais pas forcément me passer de péridurale d’autant plus que celle-ci serait en ambulatoire. La sage femme m’a expliqué que la péridurale réduirait l’intensité des contractions sans supprimer la douleur, mais que je serais libre d’aller et venir comme bon me semblerait. Cela me paraissait parfait. J’avais quand même eu beaucoup de mal à gérer mes contractions lors de mon premier accouchement, donc cela me rassurait de pouvoir y avoir recourt, si la douleur prenait le pas.

Mon second souhait concernait l’allaitement. Je voulais recevoir toute l’aide dont j’aurais besoin. Nous avions décidé avec mon mari de repartir sur un allaitement mixte comme pour notre aînée, mais j’espérais pouvoir m’affranchir de l’utilisation des bouts de sein. Je voulais être accompagnée au mieux afin que celui-ci soit moins difficile à mettre en place.

Durant notre entretien, je me suis vraiment sentie en phase avec la sage femme et les valeurs de la maternité. Cela s’est confirmé lorsque j’ai réalisé mes rendez vous de suivi à partir du septième mois. J’ai toujours été en confiance et écoutée même pour des petites inquiétudes. Il n’y a jamais eu aucun examen qui n’aurait pas été nécessaire ou invasif.

Enfin lorsque j’ai fait les différents cours de préparation à la naissance, j’ai vraiment senti la différence avec la maternité de ma première grossesse. Bien sûr j’étais moi même beaucoup moins dans le flou et mieux préparée, mais j’ai entendu toutes ces choses qui m’avait tellement manqué la première fois. Tu t’en doutes certainement, mais cela a contribué à rendre les dernières semaines de ma grossesse très sereines.

Comment as tu choisi ta maternité ? Après coup, est-ce que tu as regretté ce choix ?

A propos de l’auteur

Je suis une jeune femme trentenaire, mariée qui vit à Paris par nécessité professionnelle. Depuis juin 2017, je suis la maman comblée d'une adorable petite fille. Je suis quelqu'un de dynamique (mais pas pour le sport). J'aime les séries télé surtout américaines (même les plus débiles), la lecture, les mangas, la musique sous toutes ses formes (et là encore même les plus débiles !) et les jeux de société.