Menu
A la une / Témoignage

Quand la Lueur teste le Machouyou

Je ne sais pas chez toi, mais ici la Lueur est une accro à la tétine. Genre, vraiment. Genre, le moindre chagrin, le plus petit bobo, le début d’un mini coup de fatigue, la tétine vient à la rescousse.

Mais voilà. La Lueur a 3 ans, ses dents d’adulte prennent leur place gentiment derrière ses dents de lait, son palais se forme, sa langue se place quand elle parle, et la tétine est un obstacle au bon déroulement de tout ceci.

Heureusement, on a très vite pris l’habitude de lui dire « on ne comprend pas ce que tu dis » quand elle parlait la tétine dans le bec, et elle de l’enlever pour mieux articuler, donc. Puis une copine qui est secrétaire dans un cabinet de dentiste m’a parlé du Machouyou.

La Lueur, tétine au bec même pour dire adieu à son BFF, le dernier jour de crèche…
Crédit photo: photo personnelle

J1

On a ENFIN reçu une petite enveloppe à bulles.. Je m’installe avec la Lueur sur le canap’, je la laisse déballer. Dans l’enveloppe, une petite boite contenant les 2 machouyous, et 2 petits flyers expliquant ce que c’est.

Ellana bondit dans tous les sens « Il est là, le petit lapin !!! » On se dépêche de déshabiller l’attache-tétine, qu’on enfile sur le machouyou. La Lueur pose la tétine dans un coin, met l’objet dans sa bouche, teste, mord… Je glisse le second machouyou dans la poche de son manteau, en expliquant à Mr Loup qu’il va falloir qu’il annonce à la maîtresse. Nous allons manger, faire notre soirée tranquille, et au moment du coucher, « machouyou doudou » a remplacé le sempiternel « doudou tétine ». La nuit se passe sans un accroc.

Réception et déballage du Machouyou, air victorieux de la Lueur
Crédit photo: photo personnelle

J2

« Alors Ellana, tu as eu le machouyou pour la sieste ? » « Non, il était perdu, j’ai eu la tétine! »

… à 15€ l’engin, ça me fait franchement suer qu’il soit perdu dès le premier jour… On creuse en rentrant: Monsieur Loup n’a pas trouvé le Machouyou de l’école ce matin (voilà ce qui arrive quand on n’écoute qu’à moitié, mon amour….), il n’en a donc pas parlé à la maîtresse. Mais demain, promis, maintenant qu’il sait où c’est, ce sera bon. La Lueur dort avec son « lapin » sans problème cette nuit là

Le Machouyou, mise en bouche et remplacement immédiat de la tétine
Crédit photo: photos personnelles

J3

« Alors, il faut qu’on parle de ça », m’annonce la dame du périscolaire en me montrant le machouyou. L’ATSEM a retrouvé la Lueur avec TOUT le machouyou dans la bouche au lever de sieste, elle a eu peur qu’elle l’avale, la maîtresse demande qu’on le fasse à la maison, mais pas à l’école, elles ne connaissent pas l’objet, ça leur fait peur. Bon, alors j’explique à madame perisco: « Mais la tétine, c’est comme les couches, si on ne fait qu’à la maison, on n’avance pas. Et puis, eh, vous avez vu la forme du truc ?? COMMENT on peut envisager qu’un enfant puisse l’avaler ? C’est même pas entamable avec un coup de dent, comme c’est le cas d’une tétine ! » La dame comprend bien, mais elle ne fait que me transmettre le message. Je lui donne l’un des petits flyers, ça l’intéresse beaucoup à titre personnel.

En rentrant à la maison, Ellana pose le machouyou qu’on avait récupéré… et récupère sa tétine. Rien à faire, elle n’a jamais voulu se coucher sans celle-ci. « Moi j’aime PAS le Machouyou ! » … merci maîtresse …

J4 et 5

Papa est parti jouer au viking avec ses copains tout le week-end, je suis seule avec les enfants. J’ai beau négocier tout ce que je peux, rien à faire, la Lueur emmène le machouyou au lit mais exige sa tétine pour dormir. Je cajole, je lui redis comme je suis fière de la grande fille qu’elle devient, je lui parle de son copain de classe qui a donné sa tétine au père Noël, qu’elle elle peut la revoir tous les jours, qu’elle pourra en faire, des choses, en grandissant comme ça etc. Rien à faire.

J6

En rentrant de l’école, j’ai un flash. La maîtresse fonctionne beaucoup avec un système de « gommette étoile ». Par exemple, au dessus de son porte-manteau, il y a une étiquette avec son prénom. Quand elle a su mettre son manteau seule, elle a gagné une petite gommette étoile, puis quand elle a su « zipper » son manteau, une grande ! (ça a été sa fierté pendant 1 semaine, la terre entière a été informée que « moi j’ai eu ma grande étoile, parce que je sais fermer mon manteau comme une grande !! ») Alors j’ai pris Ellana dans mes bras, je l’ai amenée devant le calendrier mensuel accroché au mur. « Tu vois, là ? C’est aujourd’hui. Si tu dors cette nuit sans la tétine, on colle une gommette étoile. Au bout de 7 étoiles, on mettra une étoile qui brille. Et au bout de 3 étoiles qui brillent, tu auras un cadeau. OK? »

La Lueur est très enthousiaste, je m’assure qu’elle a bien compris, elle me réexplique, c’est parfait.

Mais c’est un échec. Elle pleure pour sa tétine au moment du coucher, et je suis bien obligée de la lui remettre de peur qu’elle réveille son frère (elle dort dans la même chambre que lui).

J7

Je ne me fais plus trop d’illusions. Nous ne parlons pas du machouyou de la soirée, je n’ai même pas tenté de le réintégrer à l’école: elle le refuse la nuit, je voudrai éviter que ce soit la guerre à l’école. Le Lampion est au lit, la Lueur entame un puzzle dans le salon, qu’elle met des plombes à finir, en tétouillant sa tétine. A chaque fois qu’elle parle (et ça arrive trèèèèèès souvent), j’exige qu’elle enlève sa tétine, je ne la comprend pas sinon. (Avec le machouyou, c’est presque impossible de parler « la bouche pleine »: il faut serrer les dents pour le maintenir en bouche, compliqué d’articuler de la sorte !)

L’heure du coucher est passée, la Lueur est surexcitée et n’a pas fini son puzzle. Je remet le sujet sur le tapis: « dis donc, et qu’est-ce que tu penserais d’acheter un nouveau puzzle, quand tu auras tes 3 étoiles qui brillent? » « Oh oui ! plein plein plein! » « Ouhlà, on va commencer par un, et pour ça il va falloir que tu accepte de dormir sans la tétine, mon petit cœur… » « oui! »

ouais ouais, ca fait 5 jours qu’elle me dit « oui », et qu’elle pleure le soir…

Le puzzle est rangé, la petite en pyj’, papa et maman crevés.

« Bon, Ellana.. on la met où la tétine ? On la donne à la poupée ? C’est le dragon qui la garde ? On la met dans la boîte à images ? (ses récompenses de l’école…) Dans la poubelle? »

Elle se décide pour la boite. Très solennellement, j’ouvre la boîte à images, Ellana sort la tétine de sa bouche, l’embrasse pour lui dire bonne nuit, a pose dans la boîte avec un sourire, empoigne le machouyou… et monte se coucher.

J8

Eh bien, nous avons donc collé une gommette étoile ! Trop fière d’elle, le puzzle est déjà gagné (hum…). Monsieur Loup la dépose chez la nounou avec son frère ce mercredi, avec son machouyou. Elle a passé la sieste sans problèmes (ou en tous cas, la nounou ne m’en parle pas plus). Le soir, je la met au lit en même temps que son frère qui refusait de se coucher sans elle (c’est rare, mais ça arrive). Nous les entendons rire, et Ellana crapahuter. Au bout d’une heure, Merwyn dort… et Ellana sort de sa chambre. « Moi je veux ma tétine… »

Monsieur Loup va la recoucher, une discussion, des chatouilles et un gros calin, ça semble être bon.

Ah, non.  « Mais moi je veux ma tétiiiiiiine »…

J’attrape la boîte où se trouve la tétine. Dans la pénombre du couloir, on est assise toutes les deux par terre. Je lui réexplique, les étoiles, les étoiles qui brillent, le puzzle. Et puis « je te propose. (ça, c’est la formule magique: elle ouvre ses oreilles dès que je dis ces 3 mots) Je sors la tétine. Tu suçote un peu, quelques secondes. Puis, on lui dit bonne nuit, on la remet dans la boîte, et on va au lit avec le machouyou. D’accord ? » Elle est d’accord. On sort la tétine, on « regarde » à tâtons ce qu’il y a dans la boîte pendant qu’Ellana suçote. « On repose? » « non. » Bon, on continue à discuter. « Allez Nana, ça fait 3 minutes, c’est assez. Tu dis bonne nuit à la tétine, on reprend le machouyou, et au lit » « avec un gros câlin? » « avec un gros câlin si tu veux. » Elle embrasse sa tétine, la pose dans la boîte, et on file sous la couette faire un gros câlin. Allez, on est sur la bonne voie !

J11

C’est un samedi, je met Ellana à la sieste. « Voilà doudou, et voici le machouyou » « non, moi je veux ma tétine ». Mais ma chérie, c’est le machouyou maintenant ! « Mais t’avais dit qu’à la sieste je gardais la tétine ! » « oui, à l’école. Mais là on est à la maison. » « Eh ben je veux PAS le machouyou ! Tu le mets là, sur le meuble ! »

Elle s’est endormie, et le machouyou est resté sur le meuble. Il y était encore en la couchant le soir, elle n’est pas venue le récupérer dans la nuit. Ça y est, la Lueur dort sans tétine, sans machouyou, sans son pouce, et je vais dormir rassurée pour ses dents et son palais 😉

Pour finir

La Lueur a 3 ans et demi, et n’a plus réclamé sa tétine. Alors oui, parfois, quand elle ouvre sa boîte à images, elle a un petit coup de mou. Elle la suçote, fait le bébé. Mais elle la repose et s’endort sans. Par contre, avec le départ de la tétine, il a aussi fallut dire adieu au biberon la nuit. Hors de question qu’elle tétouille la tétine pendant son sommeil ! Une gourde d’eau a réussi à régler la question, ma princesse s’exprime sans défauts et a toutes ses dents bien droites… Merci le Machouyou !

La Lueur, 2 mois avant et 4 mois après le Machouyou. pas évident en photo, mais ses dents se « redressent » et se resserrent.
Crédit photo: photo1 par Mphoto, photo2 personnelle

Et toi, tes enfants prennent-ils la tétine ? Comment as-tu fais pour qu’ils l’arrête ? Tu connaissais le machoyou ? Ca a marché chez toi ?  Raconte !

A propos de l’auteur

Bretonne de cœur, Normande de racines, Parisienne d'adoption. Mariée à Monsieur Loup, mon prince Charmant, depuis juin 2012, et maman d'une petite Lueur depuis décembre 2015. Dessinatrice, fan de Disney, gamine dans l'âme, je suis une éternelle positive... et c'est pas toujours facile ! Tu peux désormais me retrouver sur www.bribesdevies.fr, et me suivre sur instagram @chaperonrouge_et_cie