Menu
A la une / Récit de grossesse

Tomber enceinte quand on ne l’attendait plus : avoir le droit d’y croire

Je t’ai laissé ce fameux 22 mai 2018, jour où j’ai découvert ma grossesse tant attendue mais inespérée.

Mon mari est à Paris. J’attends depuis 4 ans pour lui annoncer de façon originale qu’il va enfin être papa… Je dois donc tenir ma langue.

Crédits Photo (Crative Commons) : JuliaFiedler

Surprise ! Chéri, tu vas pas le croire …

Après avoir demandé à une des médecins avec laquelle je travaille de me faire une ordonnance pour mesurer mon taux de Bêta HCG (on peut donc dire qu’elle fut l’une des premières personnes à savoir …), et surtout après avoir eu les résultats confirmant qu’une grossesse était bien en route, et avec un taux encore meilleur que lors de ma dernière grossesse sous FIV (qui se termina en fausse couche à 9 semaines de grossesse), je me suis lancée dans la préparation d’une boîte d’annonce pour le papa.

J’ai réuni à l’intérieur tous les objets que j’avais acheté et mis de côté depuis 4 ans, en attendant que ce jour arrive. Mug, carte postale, Stickers Bébé à Bord, bavoir, premier pyjama – que l’Elu ne portera JAMAIS car il est né bien trop grand pour porter du « Naissance », doudou … Et je lui ai offert sous forme de colis reçu en son absence, en lui disant que je lui avais commandé un truc qu’il avait envie depuis très longtemps … Il s’attendait à y trouver le roman de son auteur préféré qui sort un livre tous les 10 ans … Je vous laisse imaginer sa tête quand il a réalisé qu’il allait en fait devenir papa !

Avoir le droit d’y croire

Crédits Photo (Creative Commons) : Pixel2013

Malgré notre parcours très galère et mes fausses couches, cette grossesse miracle nous a donné envie d’y croire. Nous avons donc appris à nos proches cette grossesse sans forcément attendre les 3 mois … mais au fil de nos envies et toujours de façon surprenante. Je t’invite à aller lire sur mon blog personnel les différentes annonces faites à nos proches.

Mais surtout, contrairement à toutes les autres fois, je n’ai pas stressé. J’ai vécu cette grossesse de façon très zen et confiante, en me disant que si un embryon avait réussi à se développer sans aucune aide dans mon utérus, il n’y avait aucune raison pour qu’il n’arrive pas à terme. Je nous ai fais confiance à tous les deux. Et je me suis permise de rêver à cette maternité enfin réelle. J’ai à peine stressé lors des échographies – le minimum syndical malgré tout -. J’ai adoré mes nausées, mes vomissements, mes insomnies. Je n’ai plus eu peur d’accoucher. Nous nous sommes lancés dans la préparation de son arrivée très rapidement, en nous projetant au début, avec quelques achats passés 3 mois, puis très sérieusement et rapidement ensuite.

J’ai bien sûr eu quelques moments plus difficiles, mais surtout liés à la fin de ma grossesse qui me paraissait une éternité et m’a renvoyé ces 4 longues années de galère en pleine face. Je t’en parlerai plus tard.

En ce début d’été 2018, nous étions dans une bulle. Il était là, il était l’Élu.

La réaction de nos proches

Crédits Photo (Creative Commons) : M_Caballero

Si j’ai été surprise par cette grossesse, ce qui m’a le plus surprise mais aussi touchée, c’est la réaction de nos proches. Famille, amis, copains, collègues … Tous étaient au courant de notre parcours en PMA, puis de nos démarches d’adoption. Ils étaient les témoins au quotidien de notre combat et de notre désir de fonder notre famille. Je ne sais pas si ce sont nos annonces originales qui ont amplifié leurs réactions, mais nous avons réellement reçu une pluie torrentielle d’amour et de messages touchants et sincères. Je ne pensais pas qu’on pouvait se réjouir autant de la grossesse de quelqu’un. Tout cet amour nous a transporté durant 9 mois, mais aussi au moment de la naissance de l’Élu …

Et toi, comment as-tu vécu ta grossesse après un long parcours pour arriver à tomber enceinte ? As-tu réussi à lâcher prise ou cela était impossible pour toi ? Viens partager tes ressentis !

A propos de l’auteur

Jeune trentenaire blogueuse, je suis assistante sociale et passionnée par mon métier. Mariée à Papa-Refait, je suis devenue maman de l'Elu après un long combat, en janvier 2019. Tu peux me retrouver sur mon blog : http://ceciestunjournalintime.blogspot.fr ou sur IG bymandarine