Menu
A la une / Essais bébé

Tomber enceinte quand on ne l’attendait plus…

Comme je te l’ai dit dans ma présentation, je suis tombée enceinte de l’Elu alors que j’avais fait le deuil d’une grossesse.

Après 4 ans d’essais infructueux et plus de deux ans de PMA qui n’avaient menés qu’à des tentatives ratées ou des fausses couches, je n’y croyais plus …

Crédit Photo (creative commons) : 3907349

Devenir mère autrement…

Ainsi, suite à ma dernière fausse couche, j’avais décidé d’aller voir la psychologue de ma clinique qui me suivait pour la PMA. Lors de cet entretien, j’en étais venue à la conclusion que ce que je désirais le plus au monde, c’était de devenir mère, et pas d’être forcément enceinte. C’est donc naturellement que nous avons mis entre parenthèse notre parcours en PMA pour nous tourner vers l’adoption. Nous avons démarré les démarches en juillet 2017 et obtenus l’agrément fin janvier 2018. Petit à petit, j’avais donc fait le deuil d’une grossesse, et je le vivais bien.

Une dernière tentative …

Et puis, l’année de mes 30 ans, triste de ne pas être mère pour ce changement de décennie, avec Papa-Refait, nous décidons de faire une dernière tentative en PMA, avec le dernier embryon congelé qui nous attendait bien au frais ! Rendez-vous pris avec mon Dr Mamour, qui comprend très bien notre besoin de faire une longue pause (un an) et qui tient un discours très positif, en me disant que cette parenthèse nous sera favorable pour ce transfert. Je ressors de ce rendez-vous pleine d’espoir et avec mon ordonnance de protocole de TEC (Transfert d’Embryon Congelé). En partant, il me dit qu’on se voit le lendemain de mon nouveau cycle.

Et ce cycle qui n’arrive pas…

Seulement voilà, les jours passent et je n’ai toujours pas mes règles. Je ne suis pas surprise, ayant des cycles à rallonge, rien d’anormal pour moi. Seulement, je suis contrariée car je voudrais faire le transfert autour d’une certaine date, pour être enceinte d’un certain terme pour notre voyage à New York et celui au Québec qui auront lieu en juillet et octobre 2018. Face à cette attente de règles qui ne débarquent pas, je décide de prendre les devants et de faire un test de grossesse. En général, quand je fais un test, mon cerveau reçoit le message que je ne suis pas enceinte et mon cycle démarre un jour ou deux plus tard.

Ce 18 mai 2018, me voici donc installée dans mes toilettes, à refaire pipi sur un test, ce que je n’avais pas fait depuis plus d’un an. J’attends quelques instants, je vois que rien ne se passe, le test ne vire ni au bleu ni au rose ni au violet … aucun « + » n’apparaît, bref, c’est négatif, je le jette négligemment dans le tiroir de mon placard des toilettes, et je passe à autre chose.

Nous sommes le 22 mai, d’habitude, après un test, j’ai mes règles rapidement. Là, j’ai les seins sur le point d’exploser et toujours pas de règles. Je ne m’emballe toujours pas (trop), car j’ai toujours une poitrine sur le point d’éclater la veille de mes règles … Mais dans le doute, je vais quand même en refaire un … En rentrant du travail, je me précipite donc aux toilettes, et je recommence.

Durant l’attente du résultat, je récupère le test négatif du 18 mai pour le mettre à la poubelle, quand mon regard se pose sur la petite fenêtre … Il y a 2 barres. 2 barres ? Non, ce n’est pas possible ! Elle est super claire, mais elle est là. Mon regard se pose alors sur le tout nouveau test … Et là, il n’y a aucun doute … La deuxième barre est bien là, bien foncée.

Photo personnelle

Et soudain, la panique…

Alors que j’attendais ça depuis des années, ma première réaction a été de paniquer ! Comment ça, je suis … ENCEINTE ? Cela me paraissait si irréel. Enceinte, naturellement. Mes plans tombaient à l’eau : je n’étais pas enceinte de notre petit Croustibat, dernier de nos embryons congelés … mais d’un embryon surprise ! Mon autre réaction a été de penser à notre projet d’agrément. J’ai été submergée par une immense tristesse. Avec cette grossesse, cela remettait en cause notre notice d’adoption (mais pas notre projet d’adopter … j’en parlerai ici prochainement). Et puis, il a fallut réagir … Mon mari était en déplacement à Paris. C’était l’anniversaire de ma meilleure amie. La fête des mères était dans une semaine … Il fallait que je confirme au plus vite cette grossesse … Heureusement, je suis assistante sociale dans un hôpital … il ne me serait donc pas trop difficile d’obtenir une ordonnance pour une prise de sang.

Des idées plein la tête pour annoncer la nouvelle irréaliste à mon mari … j’ai tenu ma langue ce soir là quand je l’ai eu au téléphone quelques minutes pour se souhaiter une bonne nuit, à distance …

Et toi, as-tu eu la chance de tomber enceinte naturellement au moment où tu ne t’y attendais plus ? Comment as-tu réagi ?

A propos de l’auteur

Jeune trentenaire blogueuse, je suis assistante sociale et passionnée par mon métier. Mariée à Papa-Refait, je suis devenue maman de l'Elu après un long combat, en janvier 2019. Tu peux me retrouver sur mon blog : http://ceciestunjournalintime.blogspot.fr ou sur IG bymandarine