Menu
A la une / Récit de grossesse

Le troisième trimestre de ma grossesse toute douce – Partie 1

Après t’avoir raconté en détails mon premier (ici et ) et mon deuxième (par ici et par là) trimestre de grossesse, où tout s’est bien passé, me revoici pour te raconter le troisième trimestre, beaucoup plus calme, grâce à l’arrêt maladie peu de temps avant !

Globalement, ce trimestre va être très agréable pour moi : je peux enfin suivre mon rythme et profiter de ma grossesse. Le repos et les perfusions de fer m’ont probablement beaucoup aidée : je suis en pleine forme ! Et, quand on vient de passer près de six mois à lutter continuellement contre la fatigue, c’est juste génial. Mon bidou est désormais carrément visible, et on commence à préparer concrètement l’arrivée du bébé. Parce que bon, ça approche maintenant !

On passe donc beaucoup de temps dans les magasins de puériculture et de bricolage le samedi, et je prépare une liste très exhaustive (esprit systématique bonjour !) de ce que nous souhaitons : ainsi, elle sert aussi bien pour nous que pour les idées de cadeaux.

On avance aussi beaucoup sur les prénoms à cette période : on avait déjà réalisé chacun une liste de tous les prénoms qui pouvaient nous plaire, puis une liste commune de ceux qu’on aimait vraiment bien. Quelques petits classements et éliminations plus tard, le choix s’est beaucoup restreint ! On laisse un peu mijoter dans un coin de nos têtes, et puis un jour, on se décide pour deux prénoms… ceux qu’on avait sortis spontanément dans une discussion de prénoms qu’on aimait beaucoup il y a quelques années. Toutes ces listes pour ça ! Eh oui, mais je suis une maniaque des listes et des études de marché complètes au moins, on est sûrs et certains de notre choix, on les a tous examinés ces prénoms, et c’est vraiment ceux-là qu’on aime le mieux !

Les cours de préparation

Qui dit troisième trimestre… dit cours de préparation à l’accouchement ! Tu la vois venir, la petite élève modèle qui adore l’école et les sujets liés à la maternité ? Bingo, je suis toute excitée d’enfin les commencer !

Crédits photos (creative commons) : javier trueba

Nous les réalisons chez ma sage-femme libérale, avec un autre couple attendant son premier enfant pour la même période que nous, et qui est super sympa.

Plus que de cours de préparation à la naissance, il s’agit en fait de cours de coaching de fin de grossesse et de préparation à la maternité. Nous avons des « rappels » (ou pas) d’anatomie féminine, des conseils pour bien vivre la fin de la grossesse, sur la préparation de la valise, la gestion des visites à la maternité… Les sujets sont très variés !

Dès la première séance, nous apprenons quels signes doivent nous inciter à nous rendre à la maternité, et dans quels délais (selon les cas). Notre sage-femme nous explique également comment nous serons prises en charge à notre arrivée. Une séance complète est dédiée à l’allaitement, et ça c’est super chouette (les deux patientes suivant le cours souhaitent allaiter, autrement, bien sûr, c’est moins utile !).

Et puis bien sûr, on aborde aussi l’accouchement : notre sage-femme est vraiment géniale, elle nous explique bien… tout : le déroulement d’un accouchement physiologique, aussi bien dans notre corps que la prise en charge qui va avec, mais aussi les « différents accouchements » possibles. Quels gestes peuvent être réalisés (ou non), et comment ils le sont : péridurale, ventouses, spatules, césarienne, prise en charge du bébé en urgence… Elle nous présente tous les choix qui sont à notre disposition : postures, marche, ballon, massages (avec entraînement pendant la séance, c’était tellement bien ! ça donnait presque envie d’accoucher haha !). On s’entraîne aux différentes techniques de respiration (on en reparlera de la respiration !).

J’adooore ces cours, j’aimerais en avoir tellement plus !!

C’est aussi pendant ces cours que la sage-femme nous conseille d’enlever nos bagues, si nous en portons de façon répétitive. Petite voix dans ma tête, pendant qu’elle dit cela : « de-kou-a ?? Enlever mon alliance ? Non je t’aime ma sage-femme adorée, mais là, pas moyen !! »

Oui, parce que mon alliance, je l’aime. Et étant un tantinet maniaque et accro à certains symboles, je ne l’ai jamais enlevée : jamais ; pas un instant, depuis que mon cher Papa Ours l’a glissée à mon doigt pendant notre belle cérémonie. Et je n’ai aucune envie de commencer.

Mais elle continue « ce n’est pas systématique bien sûr, mais il arrive qu’on gonfle un peu pendant la fin de la grossesse, surtout, quand, comme pour vous, elle se situe au retour des chaleurs ; et dans ce cas, cela peut devenir compliqué si on ne peut plus l’enlever : le mois dernier, une de mes patientes a dû faire couper son alliance. Elle était désespérée, mais c’était ça ou son doigt… »

Petite voix : « J’ai rien dit !!!!!! Je l’enlève ce soir !!! Couper mon alliance, non mais ça va pas… »

Petit spoil : j’ai bien fait. J’ai effectivement un peu gonflé sur la fin. Merci, ma gentille sage-femme.

La petite routine du matin

J’ai désormais mon petit train-train bien organisé. Et qu’est-ce que c’est chouette. Tous les matins, je fais des exercices : quelques exercices pour ne pas trop perdre mes abdos (parce que j’ai vaguement l’impression qu’ils vont m’être utiles). Des exercices de respiration (même si la sage-femme nous a dit qu’on s’en sortait déjà super bien, mais je les trouve chouettes). Et, oh, joie, bonheur : les massages du périnée.

Crédits photos (creative commons) : Tiara Leitzman

J’ai bien dit que je te dirai tout. Parce que l’embargo d’informations sur la grossesse et la maternité, je trouve ça dommage. Parce qu’avant d’être enceinte, j’étais frustrée de ne pas forcément avoir accès à toutes les infos.

Alors, voici les détails : le massage du périnée a pour but officiel d’assouplir ton périnée, et donc d’augmenter les chances qu’il se comporte comme un super élastique et donc (tu me suis ?) de diminuer les risques qu’il craque au passage de ton bébé (c’est à dire que tu aies une déchirure). Ça peut aussi te servir à te familiariser avec cette zone, afin d’être plus à l’aise à l’accouchement ! En pratique, tu prends tes petites mains, de l’huile, et tu masses doucement la petite zone entre ton vagin et ton anus. Différents mouvements sont possibles (des ronds, des étoiles, il y a du choix, mais là, je te laisse voir avec tes soignants), certains uniquement en extérieur, d’autres demandent aussi d’avoir un doigt dans le vagin. Je dois dire que, le premier matin, monsieur venant de partir au travail, je me suis sentie un peu bête, au moment de m’installer sur mon lit avec mon pot d’huile dans une main et mes notes dans l’autre (oui, oui, j’ai pris des notes, on ne se refait pas !)…Mais c’est pour la bonne cause ! (Et personne ne te regarde de toute façon !). Je peux te donner un conseil ? Coupes-toi les ongles avant !

Et si on célébrait le moment ?

Au huitième mois, je connais mes quelques rares moments d’ennuis : pas plus de quelques heures par-ci par-là, heureusement. Comme quoi, on trouve toujours à s’occuper !

On a aussi la chance, à cette période… de profiter d’une superbe baby shower, organisée par nos copains !

N’étant pas exactement la famille Instagram, notre vision de la baby shower, c’est : une bonne journée pour profiter de nos amis… parce qu’un tsunami approche et qu’on ne sait pas trop quand on pourra à nouveau passer un samedi avec eux ! En pratique, nos amis nous ont concocté une belle journée, avec un brunch, des copains, des rires, des fiches de pronostics sur le bébé à remplir pour eux, et pour nous… des défis ! Et heureusement qu’on n’est pas trop stressés, car notre score au « blind-test des pleurs de bébé » est absolument la-men-ta-ble. Mais qu’importe ! On a bien ri, et c’est l’essentiel.

Et toi, tu étais dans la team « on a déjà les prénoms depuis notre rencontre et on a fait tous nos achats au premier trimestre », ou plutôt « on verra les prénoms à la naissance et, bah, les achats aussi ! » ? Tu as aimé les cours de préparation autant que moi ou ça a été une corvée ?

A propos de l’auteur

Un petit Ours va bientôt rejoindre la famille Ours ! Il va tomber dans une marmite un brin écolo, un brin geek, mais pas que ! Et en attendant, je vais te raconter ma grossesse tranquille, en long, en large et en travers (bavarde, moi ?).