Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Le troisième trimestre de ma grossesse toute douce – Partie 2


Publié le 25 mars 2020 par Maman Ours

Mon troisième trimestre est bien avancé. Mais je ne t’ai pas du tout parlé du suivi médical de cette période ! Allez, je me rattrape.

Le suivi : dernière écho, derniers rendez-vous, dernière ligne droite !

Côté suivi, on revoit au septième mois ma sage-femme adorée, et elle me prescrit l’ampoule de Vitamine D que toutes les femmes enceintes reçoivent au 7e mois. Bon, j’ai à moitié explosé l’ampoule en la prenant, mais tout va bien, je n’ai bu aucun morceau de verre. Team délicate pas-douée-de-mes-mains, coucou !

Le mois suivant, c’est déjà le rendez-vous pour la dernière échographie ! J’ai du mal à croire que c’est la dernière fois qu’on voit notre bébé sur cet écran… la prochaine, ce sera en vrai !!

L’échographiste pose la sonde sur mon ventre et nous lance « vous voyez ces petites taches blanches ? ». Euh, comment te dire, sur un écran d’échographie, on ne voit (à mes yeux de néophyte) QUE des taches blanches… Non, c’est faux, il y a aussi des taches noires. Bref. Je regarde la zone qu’elle pointe (parce qu’elle est sympa, ouf !) en me demandant vaguement ce que je suis censée voir (elle a l’air sereine, donc ce n’est probablement pas un problème) : « Euh, oui, je crois ». « Ce sont ses cheveux ! » Jubilation !! Et oui, comme je te le disais, cela m’était complètement égal d’avoir une fille ou un garçon. Sincèrement, complètement. Mais j’espérais bien avoir un bébé chevelu. J’adore les bébés à cheveux !! (Je l’aurais aimé chauve aussi, rassure-toi… mais comme quoi, on a tous nos petites marottes !).

Crédits photos (Creative commons) : Kelly Sikkema

L’échographie continue avec des vérifications autrement plus importantes. Tout va bien, parfaitement bien : Petit Ours a déjà la tête en bas, tous ses organes sont bien développés (y compris des petits bourrelets façon rôti sur son ventre : elle nous rappelle d’ailleurs de prévoir des petits habits… grands !), il n’y a ni trop ni trop peu de liquide amniotique, mon col est bien long et fermé, le placenta est toujours bien loin du col… conclusion « il n’y a plus qu’à ! ». Oui, on peut voir ça comme ça !

Pour patienter, on revoit une dernière fois son petit visage… qui s’est bien arrondi depuis l’échographie précédente ! C’est toujours aussi incroyable de le voir et de se dire qu’il y a un vrai petit bébé dans mon ventre, et qu’on voit déjà à quoi il va ressembler.

On voit la gynécologue de la maternité quelques jours après… ah en fait, encore une échographie ! (ne me demande pas pourquoi…). Encore une fois, tout va bien. On la revoit une dernière fois à un mois du terme… et nouvelle écho ! Bon décidément, celle du troisième trimestre n’était pas du tout la dernière en fin de compte ! Encore une fois… tout va bien (je me répète ?). Cette fois-ci, mon col a commencé à s’amollir un peu. La position du bébé est parfaite. Ma gynécologue nous annonce le poids actuel de Petit Ours… OK, il fait déjà plus que quelques bébés de notre famille, à la naissance. Effectivement, exit les bodys naissance ! Et je profite de ce billet pour applaudir notre gynéco, qui avait estimé le poids de naissance de Petit Ours… à 10 grammes près !

On profite aussi de ce rendez-vous pour faire vérifier nos vaccins… et c’est une bonne idée, car il me manque un rappel de la coqueluche. Elle me donne donc l’ordonnance, pour le réaliser dès la naissance de Petit Ours.

Un petit moment de solitude

Entre temps, j’ai été faire le tant-apprécié (ou pas) prélèvement vaginal de fin de grossesse. Il s’agit de s’assurer qu’il n’y a pas de germes indésirables que le bébé pourrait attraper en sortant (ou d’anticiper s’il y en a). Et bien que le personnel de mon laboratoire d’analyses soit quasi-exclusivement composé de jeunes femmes de mon âge, toutes sympas et souriantes… je tombe pour ce prélèvement sur le petit vieux chelou, celui sur lequel je n’aime pas tomber, même pour une simple prise de sang. Il ne dit pas un mot alors qu’il est très lent, il vérifie six fois ma date de naissance en marmonnant dans sa barbe de façon à ce que je ne comprenne pas ce qu’il me demande, il note mon numéro de téléphone sur MON exemplaire du papier pour accéder aux résultats (euh…). Bref, je suis mal à l’aise avec lui en temps normal. Et c’est parti pour un prélèvement vaginal !

Manifestement, ce n’est pas tous les jours qu’ils en font… car ce n’est pas un expert ! Le spéculum ressort à moitié, il me demande de le tenir pendant qu’il va chercher des tubes à l’autre bout de la pièce (pourquoi ne pas les avoir sortis avant ??), prend dix minutes pour les ouvrir, cherche ce qu’il doit en faire, galère… et ne dit toujours pas un mot. Et pendant ce temps-là, je tiens toujours mon spéculum… Clairement pas mon moment préféré de la grossesse !

Et la toute dernière ligne droite !!

Beaucoup plus agréable, on fait aussi l’entretien de fin de grossesse à la maternité. Parce qu’elle est trop chouette ma maternité : ils prévoient pour tout le monde, en fin de grossesse, un entretien avec une sage-femme, afin de discuter de ce qu’on envisage pour la naissance, de voir de ce qui est possible ou non, bref, de présenter notre projet de naissance. Je trouve cette initiative géniale.

Crédits photos (Creative commons) : mentatdgt

Mon projet de naissance est assez simple, globalement orienté autour de « je veux accoucher et non être accouchée, et je veux autant que possible suivre mes instincts, plutôt que de tout planifier à l’avance ». Oui, oui, pour une fois dans ma vie, je suis anti-planification. Enfin, je rédige quand même une lettre pour l’expliquer : donc, d’une certaine façon, je planifie ? En tout cas, quasi-tous mes souhaits semblent complètement acceptables à la sage-femme, voire sont réalisés par défaut de cette façon dans cette maternité (elle est géniale je te dis !). Elle nous fait également visiter une chambre… et pas les salles de naissance, car aucune n’est libre à ce moment-là ; mais elle nous montre tout de même bien les différents points d’accès (de jour, de nuit), la salle des casiers à consignes, etc.

Durant le dernier mois, nous installons enfin toutes les affaires que nous avons rassemblées : le petit berceau près de notre lit, les habits, classés par taille, dans l’armoire, la table à langer dans la salle de bain. Tous les soirs, en me couchant, je regarde ce petit berceau tout vide, et j’essaie de réaliser que, bientôt (à ce stade, je peux accoucher à tout moment), il y aura un petit enfant, juste là, posé sur ce joli drap. C’est tellement énorme, tellement incroyable, que j’ai beaucoup de mal à le réaliser. Alors je câline mon Petit Ours dans son petit jacuzzi.

Bien sûr, je me suis aussi attelée à la préparation de la valise pour la maternité. Que dis-je… des valises ! Ne sachant pas ce dont j’aurai réellement besoin, je préfère prendre… tout. Tout ce qui pourrait, potentiellement, éventuellement, s’avérer utile, selon comment se déroulent l’accouchement et les premiers jours. J’ai donc une vraie valise pour le séjour, et un sac de voyage pour l’accouchement (afin de ne pas trop nous encombrer non plus le jour J).

Wouhou, ça approche !

Et la magie est déjà là

Et, à un mois de mon terme, un soir sous la douche, je vois une minuscule goutte blanche, presque jaunâtre, perler au bout de mon sein gauche : une goutte de colostrum, probablement aidée par la chaleur, a décidé d’aller voir dehors ce qu’il se passait. Je ne la vois qu’un bref instant, elle est évidemment très vite emportée par le flot d’eau sous lequel je suis… mais cela me marque incroyablement : mon corps est prêt ! Dans ses cuisines, la préparation des repas du petit a déjà commencé. Je savais bien que c’était probablement le cas depuis longtemps. Mais voir, presque toucher, cette goutte de potion magique, que j’ai produite, par moi-même, c’est vraiment magique. Je me sens pousser des ailes. Je suis juste au bord du plus grand saut dans l’inconnu de ma vie, mais je suis prête. Mon corps est prêt. Tu peux sortir mon petit bébé, Maman est prête à t’accueillir dans notre monde.



Disney+ est maintenant disponible en France ! Abonne-toi en cliquant par ici 👇
7 jours d'essai gratuits


Pendant la grossesse, tu t’imaginais épanouie, heureuse, avec un joli ventre rond, et bien sûr, il y a de ça. Mais tu n’étais peut-être pas tout à fait préparée pour les vergetures, les coups de pied dans la vessie à 2 heures du matin et les galères administratives. On ne te la refera pas deux fois. Avec le guide hyper complet et concentré de Dans Ma Tribu, tu sauras exactement ce qui t’attend après l’accouchement. Clique ici pour en savoir plus.

Guide accouchement

Commentaires

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?