Menu
A la une / Récit de grossesse

Un premier trimestre comme sur des roulettes!

Ou presque… Mais je ne vais pas te mentir, comparé à de nombreuses femmes, j’ai été plutôt gâtée d’un point de vue forme et tranquillité. Très peu de maux de grossesse à relever en somme.

Les premiers symptômes

Après avoir eu le fameux « + », je me suis empressée de m’informer quelque peu sur ce qui allait arriver à mon corps. Vais-je être malade? Gonfler comme une baleine? Perdre du poids? Être fatiguée à l’extrême? Bref, de nombreuses questions tourbillonnaient dans ma tête…

En réalité c’est 1 semaine à 10 jours plus tard que j’ai commencé à avoir des sensations nouvelles. Le ventre me tiraillait un peu (douleurs ligamentaires?), mes seins sont devenus douloureux (Oh mon dieu j’ai des seins en fait?!), et les fins de journée étaient plus difficiles à tenir… Mais des nausées… Que nenni… Ou alors très très peu… Je les cherche parfois d’ailleurs, car les jours sans symptômes où je me sens bien, je souhaite au plus profond de moi qu’il se passe quelque chose…

Car le problème est bien là. Quand tu n’as pas ou très peu de symptômes, tu développes une nouvelle parano: le bébé est-il toujours là? Question que je me pose mille fois par jour quand je vais super bien…

Continuer le sport

Dans la vie, je suis quelqu’un de sportif. Escalade, course à pieds, et depuis peu, un peu de piscine (il parait que c’est bon pour les femmes enceintes). À 6SA je courais mon dernier 10km de la saison (je suis arrivée complètement lessivée mais j’ai battu mon record personnel!). Ça tombait plutôt bien, j’ai mis la course de côté pour un petit moment, avec l’hiver qui arrive…

Crédit photo (creative commons): StockSnap

Avec mon mari, nous n’avons pas changé notre routine d’escalade: une fois par semaine. Alors certes les chutes sont maintenant interdites pour moi, monsieur a dû adapter son style pour m’assurer, mais je continue néanmoins à bien grimper. Mais je ne vais pas te le cacher, je suis moins performante qu’avant…

Nouveauté dans la routine, pour l’hiver et pour maintenir ma forme physique: la piscine, une fois par semaine. Je vais d’ailleurs m’inscrire à un cours d’aquagym pour femme enceinte pour le 2e et 3e trimestre. En attendant, je fais quelques longueurs.

Quand certains maux débarquent…

Mais à la fin du premier trimestre (vers 13SA), j’ai commencé à avoir des surprises… Faire les courses d’épicerie m’écœurent quand je n’ai pas mangé depuis plus de 3h, et des maux dans le bas du dos, voir dans le bassin ont débarqué… Assise, couchée ou debout, rien à faire, c’est bien là. Mais heureusement pour moi, ça ne m’empêche pas plus que ça de bouger et de faire du sport.

Quand à l’écœurement… Et bien je prend mon mal en patience. De toute façon ça ne m’empêche pas encore de cuisiner, donc tout va bien! Et puis, voilà un symptôme qui me rappelle que je ne suis plus seule dans mon corps…

Et toi, as-tu eu un premier trimestre tranquille? As-tu continué à faire du sport?

A propos de l’auteur

28 ans, mariée en mai 2015. Je vis à Montréal depuis un peu plus de 6 ans. Arrivée comme étudiante, je cherche aujourd'hui du travail, en vain... Monsieur et moi entamons notre dernière année de vie Outre-Atlantique. Et cette année va être sportive puisque nous allons accueillir un petit canadien (ou une canadienne) en juin prochain! À la suite de ça nous prévoyons: - un road trip à travers l'Amérique du Nord en van - un retour en France (une 2e expatriation en somme...) - une installation quelque part dans cette France... Après où exactement... On verra! Tout ça avec un bébé! Oui oui! On aime les défis!! Tu peux aussi me suivre par ici : @mme_ebichu sur Instagram et bibichuenvadrouille.wordpress.com pour mon blog personnel.