Menu
A la une / Témoignage

Voyager avec un bébé de moins d’un an

Nous avons beaucoup voyagé avant d’avoir notre fille, et nous avions décidé pendant ma grossesse que nous n’arrêterions pas parce que nous aurions un bébé. J’étais même prête à partir en Espagne avant la fin de mon congé maternité !

Bon, bien sûr, j’ai préféré prendre mes marques avec la puce avant de lui imposer un voyage. Nous sommes tout de même partis 5 jours à La Baule alors qu’elle avait 2 mois et demi, et ce fut une riche idée.

Je conseille donc aux futures mamans voyageuses de d’abord faire un « petit » voyage avec bébé avant de se lancer sur une destination plus lointaine. Ça permet de s’adapter et de rectifier le tir pour le « grand » voyage !

On s’est vite aperçu qu’on emmenait beaucoup plus de choses que lorsque nous étions que tous les deux. En partant en voiture, la tentation est grande d’emmener toute la chambre de bébé pour être sûr de rien oublier ! Mais tout dépend de toi, si tu aimes avoir tout ce qu’il faut sous la main, ou si tu penses pouvoir te passer de certaines choses. En tout cas, garde à l’esprit qu’il y a des mamans partout, et que par conséquent, si tu as oublié quelque chose, tu trouveras forcément la même chose sur place (ce n’est pas la peine d’emmener des paquets de couches ou des boites de lait par exemple).

enfant sur une valise

Crédits photo (creative commons) : Sydney Treasures Photography

Les quelques jours à La Baule ont été faciles. En réalité, c’est quand Bébé est tout petit que c’est le plus facile, parce qu’il dort tout le temps et partout. (Enfin, bien sûr, ça dépend de ton bébé ! Mais pour notre fille, c’était le cas.) Du coup, c’était facile : on se calait sur ses heures de biberon pour se poser au restaurant ou en bord de mer. Quand on a un tout petit bébé, les gens sont très sympas !

La difficulté pour nous, ça été la nuit, car ça l’a un peu perturbée de ne pas être dans son environnement habituel. Et manque de chance, il faisait un peu froid dans la chambre où nous étions. Elle a un peu dormi avec nous, alors que ce n’était pas du tout le cas en temps normal.

Après cette expérience réussie, on se sentait prêts pour des vacances plus longues. Étant donné que sa crèche ferme au mois d’août, nous avions trois semaines à programmer. Envie de voyage, oui, mais on ne voulait pas non plus que ce soit le calvaire pour elle, donc on a choisi une destination où il ne ferait pas trop chaud et kid friendly. Quoi de mieux que nos amis d’Europe du Nord, qui savent accueillir les enfants ! Nous avons donc opté pour 3 semaines au Danemark et en Suède, en itinérant, notre mode de voyage préféré.

Bien sûr, voyager avec un bébé de 6 mois nous a appris à nous organiser un peu plus, et à ne pas tout faire au feeling, comme nous avions l’habitude de faire sans enfant. Nous avons réservé nos hôtels à l’avance (dont 2 séjours avec AirBnb, que nous n’avions jamais testé jusque-là).

Pour le reste, je ne voulais pas partir trop chargée. Mais comme je ne savais pas trop si nous aurions du beau temps ou de la pluie, j’avais pris pour les deux options. Par contre, j’avais sous-estimé les bavoirs ! Ma fille régurgitait beaucoup à ce moment, et nous avons dû en acheter sur place.

Encore une fois, il n’y a rien qu’on ne puisse pas trouver sur place surtout en voyageant en Scandinavie.

J’angoissais surtout pour le voyage en avion, qui allait déterminer si oui ou non on continuerait à faire voyager notre fille. C’était un vol de 2 heures. Ce qui est bien avec un bébé, c’est qu’on passe avant tout le monde pour enregistrer les bagages. Bébé a droit à sa poussette, son siège-auto et un bagage de 10kg (pour nous, ce fut son lit parapluie). Ensuite, ça dépend des aéroports, mais certains autorisent à garder la poussette jusqu’à l’embarquement, et d’autres ne l’acceptent pas. Donc il faut avoir prévu le porte-bébé pour le temps entre l’enregistrement des bagages et l’embarquement.

Dans l’avion, la puce était sur nos genoux avec une ceinture pour bébé. Les hôtesses expliquent bien comment l’attacher. Pour nous, pas de bol : notre fille s’était endormie dans le porte-bébé et j’ai été obligée de la réveiller pour mettre la ceinture. Ça ne lui a pas plu du tout, et elle a pleuré. Gros moment de solitude où tout le monde semble avoir les yeux rivés sur toi « mais elle va le faire taire son bébé ?! ». Ok, la prochaine fois, j’éviterai qu’elle s’endorme avant d’entrer dans l’avion !

Ensuite, au moment du décollage, en principe, il faut donner une tétine pour éviter que le bébé ait mal aux oreilles. Notre fille n’ayant pas de tétine, je lui avais prévu un biberon d’eau. Elle a bien joué le jeu, en té touillant son biberon pendant le décollage et à l’atterrissage, elle n’a pas eu mal aux oreilles de cette façon. Par contre, elle n’a pas dormi de tout le vol, que ce soit à l’aller ou au retour. Elle était surexcitée par tout ce qu’il y avait à toucher. Heureusement, j’avais prévu quelques jouets pour l’occuper.

Concernant le voyage en lui-même, tout s’est très bien passé. La puce étant plus éveillée, elle avait de bonnes phases d’éveil, et nous faisions en sorte de rouler au moment de ses siestes. C’est le soir qui était un peu difficile, car en changeant d’endroit tous les 3 jours, elle avait du mal à se faire aux changements. Nous prenions le temps de l’endormir tous les soirs. C’était le seul moment de la journée où elle était énervée, le reste du temps, elle était contente et souriait à tout le monde, qui lui rendait bien : les gens venaient vers nous naturellement, et nous parlaient même suédois, avant d’enchaîner en anglais quand ils se rendaient compte qu’on ne comprenait rien.

Nous avons sillonné le sud de la Suède tranquillement, entre balades, visites, resto… C’était très agréable d’être tous les trois, et ça nous a semblé naturel. D’autant plus qu’en Suède et au Danemark, ils font tout pour faciliter la vie aux parents : il y a des chaises bébé et tables à langer dans n’importe quel restaurant, ils réchauffent les petits pots sans souci, c’est tout naturel pour eux que nous débarquions avec une poussette, et on pouvait prendre le métro à Stockholm facilement, car il y a des ascenseurs partout ! Ça nous dépaysait vraiment par rapport à Paris !

Le voyage nous a permis d’être vraiment avec notre fille, et de mieux vivre à son rythme à elle, finalement. Par contre, c’est clair que niveau couple, la libido est mise à rude épreuve, car nous dormions presque toujours dans la même chambre, sauf dans les locations AirBnb ou les petits cottages que nous avions loué.

Prochain gros voyage l’an prochain ! On ira sans doute plus loin, et cette fois, elle devrait commencer à marcher, ce sera encore une autre organisation.

Et toi ? Tu voyages avec tes enfants tout bébés ? Comment ça se passe, tu trouves ça facile, ou très très compliqué ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

A propos de l’auteur

Trentenaire (eh oui !) mariée, maman d'une géniale Little Girl et d'une ravissante Poupoune, j'aime écrire, lire et commenter mes séries TV et films préférés. J'adore voyager, d'ailleurs, avec Chouchou, nous avons fait un tour du monde d'un an : que nous rêvons de réitérer, avec notre tribu !