Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Melimelanie

Mariée a un mari hyper protecteur depuis ma grossesse extra utérine j'ai commencé par être piquée par le virus des blogs grâce à mademoiselle dentelle avant de découvrir les deux autres blogs "Dans ma tribu" et "Sous notre toit".
Je suis la maman chat d'une grande minette de salon qui ne porte de félin que le nom.
Mais surtout la maman comblée de Petit Habitant qui a 18 mois et Petit Excité qui a quelques jours.
Je viens te raconter mon quotidien de maman et mes grossesses qui pourraient mieux se passer 😉 !

Ses contributions

Mes séjours à la maternité

Tu vas te moquer de moi mais j’aurai pu mettre le même titre que pour mon article sur ma menace d’accouchement prématuré : « New game, same player » tellement mon dernier séjour à la maternité a ressemblé à celui que j’avais vécu pour Petit Habitant.

Laisse moi te raconter…

Mon accouchement au dénouement imprévisible

Alors le titre est un peu exagéré je te l’accorde. Imprévisible oui et non, je n’ai pas non plus accouché d’un petit ours mais bien d’un bébé humain de sexe masculin comme c’était prévu. Mais le début ne me laissait pas présager ce qui allait se passer ce 29 mai 2017…

Le point allaitement de Mélimélanie : le deuxième n’est pas toujours plus facile

J’étais déjà venu te parler de mon allaitement avec Petit Habitant mais une fois bien lancé et avec la reprise du travail.

Je ne t’ai jamais parlé, en détail, du début de mon allaitement que j’avais trouvé catastrophique (j’ai rarement eu aussi tord…).

Aujourd’hui je suis maman d’une deuxième merveille et je souhaite, comme pour mon aîné, mettre en place un allaitement maternel. Mais on se dit tout (je ne te cache rien) je galère grave.

Ma vision de l’éducation bienveillante

Comme on se dit tout, sache que cet article est une réécriture d’un premier article écrit sous l’énervement. J’ai eu une overdose d’un coup même si je la sentais monter petit à petit depuis quelques temps.

Alors, peut être que ce sont les hormones qui parlent, mais en ce moment, et je le crie haut et fort, je ne peux plus voir un livre sur l’éducation bienveillante en peinture. Filliozat me sort par les yeux. Bref ça m’énerve.

MAP un jour MAP toujours…

Donc voilà on en est là, la Menace d’Accouchement Prématuré. Cette grossesse est finalement très semblable à ma précédente grossesse et a l’air de s’avancer doucement mais surement vers un dénouement similaire.

J’en rigolais mais je suis peut être réellement câblée pour des grossesses de huit mois et non neuf.

Notre organisation en préparation de notre vie à quatre

Je suis rentrée dans le troisième trimestre depuis quelques temps maintenant et récemment avec Monsieur Génial on s’est dit qu’il serait temps de s’occuper de la chambre de notre prochain petit loulou.

Je te le racontais l’année dernière sur Sous Notre Toit nous avons récemment acheter un T4. Donc normalement pas de problème de place. Il nous restait une pièce supplémentaire.

New Game, Same Player

Pour le titre énigmatique au possible de rien j’étais inspirée… (ou pas)
Ouiii je t’entends pester que tu aimerais bien savoir de quoi je vais te parler alors ne faisons pas durer le suspens plus longtemps…

Trois grossesses, deux bébés : je m’arrête là

Holala Mélimélanie elle a perdu la tête. Elle n’a même pas encore fini sa grossesse qu’elle considère déjà ce bébé là et qu’elle affirme de façon péremptoire qu’elle n’en voudra plus jamais d’autres.
Alors je ne compte plus le nombre de fois ou on m’a répondu « On en reparle dans deux/cinq ans » quand j’affirme que c’est ma dernière grossesse…

Quand la grossesse bouscule nos habitudes beauté

Alors j’exagère un peu quand je parle d’habitude beauté. Je suis typiquement le style de fille qui ne faisait pas trop attention à ce qu’elle utilisait comme produits. Style ce que je trouve au supermarché et qui n’est pas trop cher fera l’affaire.
Ma première grossesse ne m’a pas trop fait changer mes habitudes sur ce point là. A part les produits spéciales femmes enceinte pour m’hydrater je n’avais rien changé. Donc dès la grossesse terminée j’étais reparti comme avant sans me poser de question.
Et puis la deuxième grossesse est arrivée…

Mon deuxième trimestre commencé dans l’angoisse

Oui mon titre est racoleur, je le reconnais. Mais bon il faut bien donner envie de lire mon article sur mon deuxième trimestre alors que l’ancien n’est pas si vieux que ça étant donné mes grossesses rapprochées.
Alors oui cet article va venir faire le point sur ce qui a suivi la découverte de la suspicion de séroconversion à la toxoplasmose et sur la suite de mon deuxième trimestre que je viens tout juste de finir.

L’angoisse du deuxième

Si tu as lu ce que je te disais lors de ma première grossesse je suis quelqu’un d’assez angoissée qui a tendance à tout vouloir contrôler. Ou en tout cas c’est ce qui ressortait de mes articles.

Et puis là d’un coup POUF je te dis que je suis devenue la zénitude incarnée. Que malgré tout ce qui peut se passer avec cette grossesse ma suspicion de toxoplasmose, mes contractions douloureuses très précoces, je suis calme et sereine.

Et maintenant il marche…

Ça s’est passé un soir de janvier, comme ça sans prévenir. Je rentre du travail et suis accueillie, comme d’habitude, par mon bébé qui s’élance à quatre pattes vers moi, tout en riant, heureux de me voir (oui ça met de bonne humeur après n’importe quelle journée d’être accueillie comme ça! )

Et là j’entends Monsieur Génial dans le canapé me dire : « Aujourd’hui monsieur a fait ses premiers pas »

Des aînés pas comme les autres

Aujourd’hui je reviens te parler d’un article qui ne traite pas du tout de ma grossesse en cours.

Je ne vais pas te parler de mon fils qui va bientôt devenir l’aîné. Non. Je viens te parler d’aînés plus vieux que ça.

Je viens te parler de mes grands parents, de ceux de Monsieur Génial, des tiens, de tous ces grands parents que nous avons eu la chance ou non d’avoir dans nos vies.

La toxoplasmose et moi

Dans un de mes précédents articles je te disais rêver d’une grossesse « facile » avec mes antécédents de GEU , MAP et autre. Celle là avait d’ailleurs très bien commencé. Presque un sans faute si on met de côté les 2 semaines d’arrêt au tout début qui étaient, je pense, surtout dues à une fatigue générale de ma part.

Et un après midi de tout début janvier, au détour d’un banal examen de routine, tout à basculé.

« Mais t’es complètement folle! » ou l’annonce de ma grossesse

Cette phrase est la réaction d’une de mes collègue le jour ou elle a appris que j’étais enceinte de bébé 2.

Je ne lui en veux pas ce n’était pas contre moi mais plus par rapport à son histoire personnelle et à ses deux enfants ayant 21 mois d’écart. Elle m’a d’ailleurs félicité derrière et en en parlant plus avec elle, on en a déduit que ce n’était pas forcément l’écart d’âge qui était difficile à gérer mais l’entente qu’il peut y avoir dans la fratrie.