Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Onedaymaybe

Trente ans, mariée depuis 2014 et maman depuis février 2017 d'une jolie Charlotte !

Ses contributions

Fabriquer des souvenirs

Devenir parent pour la première fois, c’est un peu magique, un peu étourdissant,  un peu fou ! Par conséquent naître, arriver sur cette terre, c’est encore plus fou !

Tous ces événements, j’ai eu besoin, pour ma part d’en laisser un trace pour nous tous, pour moi, pour mon mari, et pour ma fille. Pourquoi ? Pour qu’elle sache quelle a été son histoire, celle qui a mené à sa naissance, parfois bien avant sa conception…et comment se sont passés ses premiers moments auprès de nous.

Pour cela, j’ai créé plusieurs « souvenirs » que je te dévoile aujourd’hui….

La décoration DIY de la chambre de bébé

Depuis un lustre (cinq ans donc), je me passionne pour la couture. C’est donc tout naturellement que j’ai eu envie de créer des éléments de décoration maison pour la chambre (mais pas que) de notre fille.

Et si on arrêtait la culpabilisation ?

« Ça va, tu n’as pas trop pleuré en la laissant chez la nounou ? Moi c’était un déchirement ! »… »Tu as hâte de reprendre le travail ?!? Eh bin dis donc elle doit être dure ta fille »… »C’est pas trop difficile de rentrer du boulot alors qu’elle est déjà couchée ? »

Voici un petit florilège de questions et remarques entendues et ré entendues lorsque je parle de ma reprise du travail. Comme je réponds « Non » à chacune de ces questions, on me regarde systématiquement avec des yeux écarquillés comme si je proférais une énormité.

Diabete gestationnel : et après ?

Je t’ai donné quelques conseils pour survivre au diabète gestationnel durant ta grossesse.

Mais que se passe-t-il après la naissance vis à vis de ce diabète ?

Youpie ! Je retourne au travail !

Hop hop hop ! C’est l’heure ! C’est la rentrée ! Il faut aller au travail !

Je ne sais pas si tu le sens dans le ton de ma première phrase mais hiiiii ! Je retourne travailler et je suis TROP CONTENTE !

Mon allaitement n’a pas été épanouissant

Je vais peut-être m’attirer des foudres mais tant pis, j’assume : pour moi, allaiter mon enfant n’a pas du tout été source d’épanouissement. Pourtant, j’ai voulu allaiter, j’ai réussi à le faire, j’allaite encore un peu aujourd’hui. Je vais essayer de t’expliquer mon point de vue.

Comment s’occuper quand bébé dort

Bébé est né ! Youpie ! Rapidement ta vie s’articule autour de ce petit être que tu apprends à découvrir et à comprendre.

Une fois rentrés à la maison, les choses s’installent… Habituellement un tout petit dort à peu près 20h/24. Et toi que fais tu pendant ce temps là ?

Fille ou garçon ? La découverte.

Il y a quelques mois, je t’expliquais que nous ne souhaitions pas connaître le sexe de notre bébé avant sa naissance. Nous avons tenu bon ! Pour ma part, cela s’est fait sans difficulté, j’étais sereine, tout ce que j’espérais c’était un bébé (et jusque là pas de souci, ce n’est pas un alien). Mon mari était plus impatient, et oscillait chaque mois : « Non mais c’est sûr, c’est une fille ! », « Mais je le sens, c’est un garçon ! ». Oui, oui, mon chéri, comme tu veux !

Le jour où nous sommes devenus parents

Vers 16h, une fois rentrée à la maison, je découvre que j’ai perdu le bouchon muqueux (bon appétit bien sûr !). J’envoie un petit message à mon mari pour lui dire que l’échéance approche…

Ce soir là, je commence à avoir de petites contractions très éparses, pas du tout régulières. Je décide donc d’aller prendre un bain. Je barbote tranquille quand je sens que quelque chose n’est pas normal. Tiens, un autre bout du bouchon muqueux (miam !) !

Les 15 derniers jours ou le paroxysme de l’impatience

Arrive un moment où le gyneco / la sage-femme te dit « Ça y est ! C’est bon, vous êtes sortis tous les deux de la période de risque, bébé peut arriver quand il veut ! ».

Au début, je me suis dit que c’était bien, mais que la date du terme était sympa, qu’il pouvait rester à l’intérieur jusqu’au bout tant qu’à faire.

Ah ah ah.

Diabète gestationnel : manuel de survie de gourmande

Ma petite dame, les résultats sont là : tu as développé un diabète de grossesse, ou diabète gestationnel. On peut te l’avoir décelé à plusieurs reprises au cours de la grossesse, au cours des examens mensuels (tu sais, la glycosurie que tu fais tous les mois en même temps que la prise de sang pour la toxoplasmose…), ou après avoir ingéré cette délicieuse boisson au goût d’orange chimique et être restée 3h au laboratoire par exemple.

Te voilà donc embarquée dans cette formidable aventure du DG, ou comment réapprendre à te nourrir pour préserver ta santé et celle du petit être que tu portes. Pour être tout à fait honnête avec toi, j’ai pleuré pendant deux jours à l’annonce de ce verdict… oui parce que moi, je suis un peu Caradoc : le sucre et le gras, c’est la vie !

Prendre soin de soi pendant la grossesse

Prendre soin de soi pendant la grossesse, deuxième partie

Me revoilà avec la suite de mes pérégrinations pour prendre soin de moi pendant cette première grossesse, pour l’angoissée que je suis. La dernière fois, je t’ai parlé de ce que j’ai pu tester et approuver sur le plan médical et sportif. Cette fois, on va parler bien-être et détente !

Astuces pour une grossesse sereine

Prendre soin de soi pendant la grossesse

Je suis une personne assez angoissée en temps normal devant les situations que je ne maîtrise pas… autant dire qu’avec la grossesse, je suis servie !

Rapidement, il est apparu qu’il fallait que je fasse quelque chose si je ne voulais pas me laisser envahir par le stress et les angoisses. J’ai donc pris la résolution de prendre soin de moi, de mon corps, de ma tête, pour être plus sereine et avoir un bébé zen !

Ne pas vouloir savoir le sexe du bébé

Nous ne voulons pas savoir le sexe de notre bébé

Nous nous disions tout simplement qu’avoir un enfant, c’est en soi un petit miracle. C’est une vie qui se crée, et cette vie tient beaucoup du hasard (et des combinaisons génétiques) : hasard de la rencontre, du moment, de l’instant présent, de la décision (ou pas), de l’attente, des données médicales… bref, la venue d’un bébé, c’est un petit miracle de la nature.

Pour nous, l’idée, c’était que ce bébé, quand on déciderait de l’avoir, et qu’il déciderait de venir à nous, eh bien on le prendrait comme il viendrait. Un peu comme on rencontre quelqu’un par hasard dans la rue : on ne choisit pas cette personne selon son sexe pour créer un échange avec lui.