Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Onedaymaybe

Mariée depuis 2014, en essais bébé depuis mai 2015, une fausse couche à 11 semaines de grossesse début janvier 2016...
Notre petite lueur d'espoir doit désormais voir le jour mi février 2017 !

Ses contributions

Diabète gestationnel : manuel de survie de gourmande

Ma petite dame, les résultats sont là : tu as développé un diabète de grossesse, ou diabète gestationnel. On peut te l’avoir décelé à plusieurs reprises au cours de la grossesse, au cours des examens mensuels (tu sais, la glycosurie que tu fais tous les mois en même temps que la prise de sang pour la toxoplasmose…), ou après avoir ingéré cette délicieuse boisson au goût d’orange chimique et être restée 3h au laboratoire par exemple.

Te voilà donc embarquée dans cette formidable aventure du DG, ou comment réapprendre à te nourrir pour préserver ta santé et celle du petit être que tu portes. Pour être tout à fait honnête avec toi, j’ai pleuré pendant deux jours à l’annonce de ce verdict… oui parce que moi, je suis un peu Caradoc : le sucre et le gras, c’est la vie !

Prendre soin de soi pendant la grossesse

Prendre soin de soi pendant la grossesse, deuxième partie

Me revoilà avec la suite de mes pérégrinations pour prendre soin de moi pendant cette première grossesse, pour l’angoissée que je suis. La dernière fois, je t’ai parlé de ce que j’ai pu tester et approuver sur le plan médical et sportif. Cette fois, on va parler bien-être et détente !

Astuces pour une grossesse sereine

Prendre soin de soi pendant la grossesse

Je suis une personne assez angoissée en temps normal devant les situations que je ne maîtrise pas… autant dire qu’avec la grossesse, je suis servie !

Rapidement, il est apparu qu’il fallait que je fasse quelque chose si je ne voulais pas me laisser envahir par le stress et les angoisses. J’ai donc pris la résolution de prendre soin de moi, de mon corps, de ma tête, pour être plus sereine et avoir un bébé zen !

Ne pas vouloir savoir le sexe du bébé

Nous ne voulons pas savoir le sexe de notre bébé

Nous nous disions tout simplement qu’avoir un enfant, c’est en soi un petit miracle. C’est une vie qui se crée, et cette vie tient beaucoup du hasard (et des combinaisons génétiques) : hasard de la rencontre, du moment, de l’instant présent, de la décision (ou pas), de l’attente, des données médicales… bref, la venue d’un bébé, c’est un petit miracle de la nature.

Pour nous, l’idée, c’était que ce bébé, quand on déciderait de l’avoir, et qu’il déciderait de venir à nous, eh bien on le prendrait comme il viendrait. Un peu comme on rencontre quelqu’un par hasard dans la rue : on ne choisit pas cette personne selon son sexe pour créer un échange avec lui.

Grossesse après fausse-couche

Entre joie et angoisse : la grossesse après ma fausse-couche

En juillet dernier, mon article concernant la fausse-couche que j’ai vécue en janvier a été publié… et à ce moment-là, j’ai découvert que j’étais enceinte de plus d’un mois et demi !

Nouvelle grossesse, nouvelle expérience. Immédiatement après avoir découvert ma grossesse, je préviens ma meilleure amie, photo du test de grossesse à l’appui. J’ai besoin de lui en parler, j’ai besoin de savoir qu’elle sera là, à nouveau, quelle que soit l’issue de cette nouvelle histoire.

Mes sentiments après ma fausse-couche

Mon état d’esprit après ma fausse couche

Nous démarrons les essais quelques mois après notre mariage, lors de notre voyage de noces. Sept mois plus tard, je découvre que je suis enceinte. C’est un vrai bonheur !

Mais dès le début, les choses sont compliquées : mon taux de béta hCG n’augmente pas correctement, j’ai beaucoup de douleurs au ventre. Finalement, les choses rentrent dans l’ordre. Mais j’ai un doute, un pressentiment qui ne me quitte pas.