Menu
A la une / Récit de grossesse

Le choc gémellaire

Mon dernier article date un peu mais je manque cruellement de temps, surtout de temps calme ! Bref, je te racontais que je venais d’apprendre que j’attendais des jumeaux.

J’appelle donc chéri en sortant, il me demande si tout va bien.

Je lui réponds :- oui, il y en a 2,mais sinon, tout va bien.

-Non, c’est une blague ?

-Non, non, il y en a 2 !

-Nonnnnnnn, c’est une blague ?

Je crois qu’il est dans le même état que moi, il reste sans voix, il n’est ni content, ni triste, il est surpris.

Je rentre et l’annonce à nos parents qui sont ravis, la gémellité,ils connaissent tellement bien!

Crédit photo : 3194556

Moi, je suis complètement perdue, je n’arrive pas vraiment à me réjouir, évidemment, ce n’est pas une mauvaise nouvelle, mais je n’arrive pas à me dire que c’est une bonne nouvelle, je suis abasourdie.

Un tas de questions m’envahissent et je fais une énorme crise d’angoisse.

Comment je vais faire pour gérer 2 bébés et mon fils. Comment je vais faire la nuit quand ils vont vouloir manger ? Et si ils n’ont pas le même rythme, je ne vais jamais réussir à dormir! Et si ils ont des reflux, ont besoin d’être porté, je fais comment avec mes 2 petits bras ?

Comment va se dérouler les prochains mois?  je me vois déjà alitée, une grossesse de jumeaux, c’est une grossesse à risque, mon utérus va être mis à rude épreuve!

Et mon fils aîné dans tout ça? Etre grand frère, c’est déjà une sacrée étape, mais un double grand frère, ça va être un choc pour lui ! J’ai si peur qu’il se sente abandonné, qu’il n’arrive pas à trouver sa place au milieu des nouveau-nés! Surtout que la naissance va coïncider à peu près avec sa 1e rentrée, il va être complètement perturbé, lui qui n’a rien demandé de tout ça, il va sûrement penser qu’on se débarrasse de lui pour s’occuper des bébés.

Et puis, il faut déménager, on n’a pas la place pour 2 enfants de plus. Et ma panda, je ne vais jamais pouvoir y mettre 3 enfants!

Tu vas sans doute te dire que je parle beaucoup de moi, mais que ces bébés, je ne les ai pas fait toute seule, que le papa va m’aider. Oui, c’est vrai, il pourrait m’aider.  Seulement, il a un travail qui fait qu’il est en déplacement toutes les semaines, donc c’est moi qui gère la maison et la famille. C’est donc moi qui vais devoir gérer la tribu quasiment seule et ça m’angoisse terriblement. 2 bras, pour 3 enfants, ça me paraît impossible ( sans compter le ménage, les courses, les repas, les trajets scolaires…)

Je m’imagine déjà au bout du rouleau, avec des valises monstrueuses sous les yeux , vivant un vrai cauchemar. Je me dis que je n’éviterais pas la dépression du post-partum puisque je n’arrive même pas à gérer cette annonce, comment est-ce que ça va être quand ils seront vraiment là?

En même temps, les hormones font que je vomis mes tripes jours et nuits, que je suis constamment fatiguée et ça ne m’aide pas à relativiser.

Je vais probablement en choquer certaines mais je préfère jouer carte sur table : la sage-femme m’avait dit qu’il fallait rester prudent parce qu’il était possible que l’un se décroche. Et bien je me disais que si c’était le cas, c’était la vie et je ne serai pas triste.

Je sais que cela paraît horrible, parce que nous avons voulu cettre grossesse, parce que beaucoup de femmes rêvent de tomber enceinte et seraient plus que ravies d’avoir une grossesse gémellaire, mais c’était plus fort que moi, je n’arrivais absolument pas à relativiser, je ne voyais que le côté négatif et la logistique qui me semblait impossible.

J’ai vécu une semaine de profonde angoisse , augmentée par le fait que mon mari était en déplacement et que j’avais désésperement besoin de me blottir dans ses bras. Lui, il sait toujours rationnaliser les choses, il est toujours positif et j’avais besoin de lui.

Et puis, je culpabilisais. Et si ces bébés ressentaient mon angoisse, que je ne suis pas heureuse de les attendre. Est-ce qu’ils sentent que je n’arrive pas à me réjouir de cette grossesse ?

J’ai eu du mal au début avec mon fils ainé , du mal à me sentir pleinement maman, il m’a fallu beaucoup de temps . Mais là, comment est-ce que ça va se passer si je n’arrive déjà pas à accepter qu’ils soient 2, est-ce –que je vais réussir à m’attacher à eux, à les aimer ?

Comme tu le vois, j’avais un tas de questions qui me trottaient dans la tête, auxquelles je ne pouvais trouver de solution; Et puis aussi une énorme culpabilité.

En faisant un tour sur des forums de jumeaux, je me suis rendue compte que ce que je ressentais avait un nom, le choc gémellaire et que je n’étais pas la seule à me sentir ainsi.

Ça m’a fait un bien fou de lire des témoignages de mamans dans le même était d’esprit que moi et ça m’a permis de calmer légèrement mes angoisses. Si je n’étais pas la seule à ressentir ça, ça signifiait que je n’étais pas un monstre sans coeur mais que ce que je ressentais pouvait être une réaction normale face à une telle annonce .

De plus, autour de moi, j’avais 2 formidables mamans de jumeaux ( dédicace à Anna et Claire) qui m’ont beaucoup aidé dans ma réflexion.

Je me posais toujours énormément de questions mais je me disais qu’on aviserait quand ils seront là, que de toute façon, m’angoisser ne changerait rien à ce qui allait arriver.

J’ai pu donc vivre une grossesse plus sereine.

Alors si toi aussi tu te poses des questions, que tu as peur, que tu n’es pas heureuse face à cette nouvelle, ne culpabilise pas, tu n’es pas la seule. Et si tu souhaites en parler, c’est avec plaisir que je partagerais mon expérience.

Je te prépare un petit article sur la naissance de mes jumeaux qui sera plus positif.

Parce que oui, ils se sont bien accrochés et heureusement, car je n’imaginerai pas ma vie sans l’un ou l’autre.

A propos de l’auteur

Mariée depuis bientôt 5 ans, c'est durant mes préparatifs que j'ai découvert l'univers des blogs sans pour autant y participer. Et puis, une expatriation à l'étranger et une grossesse m'ont donné envie de rejoindre la team! Je suis une jeune femme de 30 ans,en pleine reconversion professionnelle, fan de danse que je pratique, de cuisine surtout la pâtisserie, je papote beaucoup, j'adore les séries et les films de fifille!!