Menu
A la une / Conseils

Diversification : « ma » méthode DME (ou presque)

Au cours de mes pérégrinations sur internet je suis un jour tombée sur un article qui parlait de la DME, c’est-à-dire la Diversification Menée par l’Enfant.  Cela consiste en gros à ne pas diversifier en donnant des purées mais en donnant directement des morceaux de nourriture à l’enfant.

Je te donne d’abord la théorie et ensuite je te dirai comment on a fait. Je dois te dire que je rédige cet article après plusieurs mois de DME et que donc cela va peut être donner l’impression que j’ai fait cela naturellement, facilement. Pas du tout !! Je me suis posé un milliard de questions pendant des semaines avant de me lancer !

[Je fais un petit apparté avant que tu continue à lire cet article : tu verras que j’y parles des « adeptes de la DME » et que j’y prends moults précautions oratoires. Je t’explique pourquoi : j’ai remarqué la DME, c’est comme l’allaitement, il y a de vraies puristes qui à mon sens sont à la limite de l’intolérance dès qu’on sort un peu des clous purs et durs).]

Crédit photo : Quinn Dombrowski

La théorie

  • D’abord à quoi ça sert, la DME ?

– À rendre l’enfant autonome concernant la nourriture, à réguler lui-même son appétit. Dans cette méthode le parent « offre » la nourriture et son enfant mange ce qu’il veut. Les enfants diversifiés de cette manière géreraient mieux leur faim et donc plus tard sauraient manger raisonnablement et plus sainement que les autres.

– À découvrir les vraies saveurs et textures des aliments. En effet, le petit enfant a besoin de toucher pour appréhender le monde. Toucher avec ses mains et sa bouche. Lui donner du   veau / légumes / pommes de terre sous forme de purée mélangée ne lui permet pas de ressentir chaque aliment, dans son goût comme dans sa texture.

  • Ensuite, est-ce que c’est dangereux ?

Tu te dis peut être que je suis bien sympa avec mes méthodes de hippie mais que si on donne des purées à un enfant, c’est peut-être bien parce qu’il n’a pas de dents et qu’il s’étoufferait avec des morceaux, non ? Alors tu as raison, je suis bien sympa, mais pour le reste, tu te trompes. Premièrement ne pas avoir de dents n’empêche pas de mâcher avec ses gencives et deuxièmement c’est donner de la purée qui rend les enfants incapables de gérer les morceaux. En effet, le bébé possède naturellement un réflexe lui permettant de rejeter vers l’extérieur tout ce qui est trop gros et qui s’approche de sa gorge. En donnant des purées on habitue l’enfant à envoyer sans mâcher vers l’arrière de sa bouche  tout ce qui entre dedans. Il peut arriver que l’enfant fasse un « GAG », c’est-à-dire une manœuvre d’expulsion de quelque chose qui le gêne. Çà ressemble à un étouffement mais ça n’en est pas un. Mais ça reste impressionnant et fait peur aux parents qui veulent utiliser cette méthode. Si ça te stresse trop,  il vaut mieux faire la diversification classique.

  • Enfin, est-ce que mon enfant va manger à sa faim ?

Les partisans de cette méthode pensent (j’imagine études à l’appui) que le lait maternel (les adeptes de la DME sont beaucoup des gens qui allaitent leurs enfants) ou le lait maternisé est l’aliment principal jusqu’à un an. Avant ça, il s’agit surtout de s’exposer à la nourriture pour être confronté à d’éventuelles allergies et de découvrir les goûts et les aliments.

  • Au final, comment on fait ?

On attend que son enfant se tiennent bien assis dans sa chaise et qu’il manifeste de l’intérêt pour notre assiette. La position assise c’est important car elle lui permettra de se pencher en avant pour recracher si besoin.

On donne à son enfant des morceaux de légumes et fruits bien cuits ou bien mûrs, la consistance doit être telle que tu peux l’écraser avec ta langue. La taille des morceaux équivaut en gros au poing de ton bébé. Il va écraser, mordiller, rogner ce qui est autour de sa main. Tu évites absolument tout ce qui peut se détacher en petits morceaux comme la pomme crue ou la pastèque par exemple. Tu évite aussi le raisin, la tomate cerise et ce qui peut avoir la taille de la trachée de ton bébé. Du mou, du mou, du mou pour commencer. Ensuite, plus ton bébé progresse plus tu lui fais essayer de choses, spaghettis bolognaises inclues. Au bout d’un moment il mange exactement comme toi.

Voilà pour la théorie, passons maintenant à la pratique.

Ma pratique

[Attention, à parti de là si tu me lis et que tu es une adepte de la DME stricte, aie conscience qu’il s’agit là de MA pratique, que si tu veux on appellera ça autrement que DME et  qu’il n’est pas nécessaire de me jeter tes portions de potiron bien cuit à la tête.]

Au départ je lisais les infos trouvées sur internet et je suivais un groupe facebook et j’avais assez peur : en gros je pensais que si je ne respectais pas à la lettre la méthode j’allais tuer mes enfants en les laissant s’étouffer puis les rendre allergiques à tout. Et puis un jour j’ai demandé leur avis à mes copines chroniqueuses et au staff Dentelle / Tribu et là je me suis rendue compte que pas mal de celles qui avaient essayé elle y étaient allé en free style et que personne n’était mort, ça m’a bien détendue.

Pour commencer je vais répondre à la question « pourquoi faire la DME » de façon personnelle. Je trouve ça bien que les enfants découvrent le gout et la texture de chaque aliment séparément plutôt que commencer sa vie en ne connaissant que des goûts amalgamés. Deuxième raison : nous avons deux bébés à nourrir et il nous semblait plus facile et rapide qu’ils mangent eux même plutôt que leur donner à manger à la cuillère avec attente, frustrations etc. bref, ça nous semblait plus simple pour nous. Là-dessus grossière erreur, vu ce que cette méthode implique de nettoyage des enfants, des chaises et du sol après les repas, le gain de temps est nul…

J’ai été bien embêtée quand sont arrivés les 6 mois des enfants (en France c’est la date limite pour diversifier, on conseille entre 4 mois – ce qui me semble vraiment trop tôt – et 6 mois maxi, ensuite ton enfant sera allergique à tous les aliments et devra soit vivre avec des boutons partout en permanence soit ne manger que de l’eau. Et tu seras maudite sur 18 génération, bien sûr), et qu’ils ne se tenaient pas du tout assis ! Sachant que nous pratiquons la motricité libre (c’est-à-dire entre autres ne jamais mettre un enfant dans une position qu’il ne sait pas prendre seul), hors de question de les bloquer dans une chaise haute avant qu’ils sachent s’asseoir seuls.

Donc j’ai fait un truc que les adeptes de la DME pure considèrent comme n’étant pas de la DME (à raison puisque la vraie DME consiste à ne jamais introduire un aliment dans la bouche de leur enfant, c’est lui qui doit l’y mettre. Et puis de toute façon les adeptes purs allaitent donc ne donnent pas de biberon) : j’ai mis de la purée puis de la compote dans les biberons. J’ai pu comme ça commencer à exposer les enfants aux aliments sans leur donner à la cuillère et donc sans leur faire perdre leur réflexe d’expulsion dont je te parlais plus haut.

On a fait ça un mois et puis vers 7 mois les garçons se sont mis à 4 pattes puis à s’asseoir dans la foulée et on a commencé les vrais morceaux.

On a donné des légumes bien cuits ou bien murs : tomates, courgettes, aubergines, brocolis, panais, potiron, artichauts, patates douces, selon la saison (on a commencé en été) puis des fruits (framboises, pêches, prunes, abricots, pommes cuites, melon, etc.

Pour la viande, la vraie DME propose de donner des morceaux type filaments de poulet, que l’enfant suçote plutôt qu’il mange. Moi j’ai préféré fabriquer des boulettes avec de la viande mixée et de la polenta (qui sert de colle, j’ai mis du temps à trouver la bonne texture, celle qui ne fait pas des miettes que tu ramasses par terre ensuite. Pour la découverte de la texture c’est un peu raté mais je préfère qu’ils mangent un peu de protéines.

Nos garçons ont super bien gérés on n’a quasiment jamais eu de GAG. Ils mangent de mieux en mieux, on ramasse de moins en moins par terre.

Ce n’est pas la méthode « facile » pour les parents qu’on imaginait, naïfs que nous sommes, c’est beaucoup de boulot en fait, mais on est assez fiers que nos petits bouts sachent manger tous seuls et qu’ils découvrent les vrais aliments.

 

Pour te renseigner tu peux consulter le site https://bebemangeseul.com/. Tu peux aussi te joindre aux groupes facebook sur le sujet et lire le livre en français Petites mains, grande assiette que je n’ai pas lu car il est sorti à l’automne et je viens seulement de découvrir son existence.

 

Et toi ? Comment as-tu diversifié ton bébé ? De façon classique ou as-tu eu envie de faire différemment ? Comment ton bébé a-t-il géré cette transition ?

 

A propos de l’auteur

Mariée, 40 ans, parisienne et future maman... de jumeaux ! Quand ils seront là en janvier 2016, on tâchera de résoudre l'équation petit appart et seulement deux bras par adulte avec deux enfants, leurs rythmes et leurs besoins + tout ce que ça implique comme nombre de couches, de biberons, de meubles, de poussettes etc. Mais avec un peu d'ingéniosité et de débrouillardise (et autant d'humour et de recul que nos nuits sans sommeil nous le permettront) on va s'en sortir, j'en suis sûre !