Menu
A la une / Récit de grossesse

Le suivi d’une grossesse classique en Angleterre

Aujourd’hui je voulais te raconter comment se déroule le suivi de grossesse en Angleterre. C’est assez différent du suivi en France, beaucoup moins médicalisé si tu as une grossesse sans heurt.

Au premier trimestre

Félicitations, ton test de grossesse est positif ! Tu peux appeler ton médecin généraliste : il va te demander la date de tes dernières règles et transmettre tes coordonnées à une sage-femme. Souvent, une sage-femme travaille à moitié dans un hôpital et à moitié dans un cabinet médical. Tu ne peux pas vraiment choisir ta sage-femme, tu prends celle qui travaille avec ton médecin. La sage-femme va ensuite t’appeler pour fixer un rendez-vous vers 6 SA. Ici, on ne compte qu’en semaines d’aménorrhée, pas de risque de se mélanger entre les SA et les SG.

Ce rendez-vous s’appelle le « booking appointment ». Chez moi, il a lieu à la maternité. Ce jour-là, la sage-femme te pose douze mille questions pour en savoir le maximum sur tes antécédents médicaux (allergies, médication chronique, chirurgie, consommation de tabac et d’alcool…) et ceux de ta famille (problèmes cardiaques ou respiratoires, dépression…). Elle prend ta tension et calcule ton IMC. Pour ma première grossesse, la SF avait fait sortir mon mari pour me demander si je subissais des abus à la maison. Cette fois-ci, comme j’avais déjà eu un bébé, elle m’a demandé comment s’était passé mon accouchement. Si tu ne sais pas encore où tu as envie d’accoucher (hôpital, maison de naissance ou à la maison), elle t’explique brièvement les choix qui s’offrent à toi. Ensuite tu passes aux choses sérieuses : analyse d’urine et prise de sang. En Angleterre, tu ne fais que deux prises de sang (6SA et 28SA). Elle permet de connaitre ta glycémie et ton taux de fer, si tu es atteinte de thalassémie ou de drépanocytose, etc. Par contre, tu n’es pas testée pour la toxoplasmose, mais la sage-femme te donne les mêmes conseils alimentaires qu’en France (qui s’appliquent aussi bien à la toxoplasmose qu’a la listériose au final, à part le rinçage des légumes). Enfin, tu repars avec le graal : le dossier violet qui contient toutes les infos liées à ta grossesse.

Dans les quinze jours suivant ton rdv avec la SF, tu reçois une lettre de la maternité avec ton rendez-vous pour l’écho du premier trimestre, qui se fait entre 12 et 14SA. Lors de cette écho, tout comme en France, le médecin va mesurer ton bébé sous toutes les coutures. Ceci te permettra de connaître ta DPA (à 40SA, et non pas 41SA comme en France) et de mesurer la clarté nucale de ton bébé. Juste après l’écho, tu fais une petite prise de sang pour analyser les marqueurs des trisomies 21, 13 et 18 et la combinaison des résultats de l’écho et de la prise de sang te permet de connaitre la probabilité que ton enfant ait une de ces maladies génétiques.

Crédit photo : Photo personnelle

Au second trimestre

Apres l’écho du premier trimestre, ton prochain rendez-vous est à 16SA avec la sage-femme. C’est ce que j’appelle un rendez-vous « basique » : lors de ce rendez-vous, et comme pour tous les prochains rendez-vous « basiques », elle va tremper une bandelette dans ton pot-à-pipi pour vérifier que tu n’es pas déshydratée (visible par la présence de cétones) et qu’elle ne contient ni sucres (potentiel signe de diabète) ni protéines (potentiel signe de pré-éclampsie). Elle mesurera ta hauteur utérine pour vérifier que le bébé grandit bien. Elle te demandera si tu vas bien et si tu as des questions particulières, et voilà. Il n’y a pas de contrôle du col ici.

Ensuite vient l’heure de la seconde et dernière écho officielle. Profite-en bien car c’est ta dernière chance de voir ton bébé avant que tu n’accouches ! Comme pour la première écho, tu reçois un courrier chez toi avec la date et l’heure de ton rdv. Pendant cette écho, le médecin va mesurer tout ce qu’il peut mesurer, vérifier que les organes sont bien formés, etc. Tu peux aussi savoir le sexe, mais ce n’est pas automatique : certains praticiens refusent ! Lors de ma première grossesse, j’ai eu une écho de contrôle au huitième mois, et l’échographiste nous a dit qu’elle refusait de dire le sexe aux parents « parce que c’est un examen médical et que le sexe n’a rien à faire là-dedans ». Cinq minutes après elle râlait en disant que des parents l’avait plusieurs fois signalée a sa chef… tu m’étonnes ! Donc voilà, ici ça peut arriver que des médecins refusent de te dire le sexe de ton bébé.

Mais ça peut aussi arriver qu’ils se trompent ! Comme l’écho peut être faite à partir de 18 SA, le sexe peut ne pas être suffisamment différencié pour qu’on le devine sans ambiguïté. A mon cours de yoga prénatal, sur 15 filles, la moitié avait elle-même ou un proche qui avait connu la surprise de l’autre sexe à la naissance. C’est énorme quand on y pense ! Pour Peluche, on était allés faire une petite écho en France chez mon gynéco chouchou pour confirmer que c’était bien une fille. Il avait d’ailleurs pris son rôle très à cœur en nous montrant à multiples reprises « la nénette avec les lèvres » et on avait même eu droit au cliché des lèvres susmentionnées. Parfait pour son Powerpoint de mariage !

Et finalement avant la fin du second trimestre, tu as un ou deux rendez-vous supplémentaires avec ta SF. Si c’est un premier bébé, ou que tu es inquiète, ou que tu as besoin d’être suivie d’un peu plus près, tu auras un rdv à 25SA (rendez-vous basique) et un rdv à 28SA. Si c’est un second bébé (ou plus), tu n’as que le rdv des 28SA. Durant celui-ci, en plus du check-up de routine (tension, pipi, hauteur utérine), tu auras droit à d’autres réjouissances. Tu vas d’abord refaire une prise de sang pour mesurer ta glycémie et ton taux de fer. Si ton rhésus est négatif (c’est mon cas, mon groupe sanguin est A-), tu auras l’injection du produit « anti-rhésus » (que tu peux aussi connaitre sous le nom Rophylac) afin d’éviter que ton corps ne développe des anticorps contre ton bébé si son sang est de rhésus positif et que vos sangs se rencontrent.

Et enfin, si comme moi tu accouches entre septembre et mars, on te proposera les vaccins contre la grippe et la coqueluche pour protéger ton bébé entre la fin de la grossesse et ses premiers mois. Pour Peluche, je n’avais pas fait les vaccins, pour deux raisons : 1) je travaille de la maison et je ne vois quasiment personne, donc peu de risque d’être contaminée, et 2) Peluche resterait à la maison toute sa première année et a fortiori les trois premiers mois donc elle ne serait pas en contact avec d’autres enfants potentiellement porteurs de la coqueluche ou la grippe. Pour cette grossesse, je travaille toujours de la maison mais Peluche est à la crèche, alors je vais réfléchir pour savoir si je fais les vaccins ou pas.

Au troisième trimestre

Ca y est, tu es désormais plus proche de la fin de ta grossesse que du début ! Si c’est ton premier enfant, tu auras un rdv basique à 31SA, sinon le rendez-vous suivant est à 34SA. C’est encore un gros rendez-vous : la SF t’expliquera les résultats de ta prise de sang et te fera la seconde injection du produit anti-rhésus. C’est aussi à ce rendez-vous que tu vas discuter avec elle de comment se passe le travail et l’accouchement, que faire pour t’y préparer et le reconnaitre (« Ça ne va pas vous aider si je vous dis ça, mais le jour J, vous SAUREZ ») (et c’est vrai), comment accompagner la douleur, et finalement où tu veux accoucher (j’y reviendrai dans un prochain article). Vous parlerez aussi de ce qui peut se passer si l’accouchement se passe mal et de l’éventualité d’une césarienne.

Le rendez-vous suivant est à 36SA. Lors de ce rdv, la SF te parlera de l’allaitement et du baby blues. Elle t’expliquera les tests qui seront fait à ton bébé lors qu’il naitra, et l’importance de la vitamine K pour éviter l’hémorragie du nourrisson. Elle vérifiera la position du bébé. S’il est en siège ou transverse, elle te conseillera de prendre un rdv à l’hôpital pour tenter de le retourner avec une version externe.

Pendant le rdv des 38SA, vous discuterez de tes options si tu dépasses 41SA. Ici, rien n’est obligatoire, tu peux refuser le déclenchement (et les médecins ne te feront pas forcement culpabiliser). Par exemple, une femme suivie par ma SF a accouché à 44SA. Elle était suivie tous les jours les deux dernières semaines, mais son bébé allait parfaitement bien à la naissance. Sinon, tu peux demander un décollement des membranes à ta SF et si tu souhaites un vrai déclenchement médical, tu pourras aller à l’hôpital pour avoir la totale (tampon de prostaglandines, perfusion de syntocinon et tout le tremblement).

Le rdv des 40SA est programmé uniquement si tu es enceinte de ton premier bébé, sinon on te laisse faire ta vie. Tu as ensuite un rdv à 41SA et 42SA, et si tu décides d’aller plus loin sans être déclenchée, ta SF organisera pour toi un suivi rapproché pour s’assurer que tout va toujours bien pour toi et ton bébé.

Si ça se passe mal ?

A tout moment pendant ta grossesse, si quelque chose se passe mal, tu auras des tests en plus (prises de sang, monitoring), voire des échographies si nécessaire. Tu peux également être suivie pendant une partie ou toute ta grossesse par un gynécologue jusqu’à ce que ton souci soit résolu ou maîtrisé.

Je n’ai pas parlé du test du diabète : avec un IMC normal et pas d’antécédents de diabète dans la famille, tu n’auras pas le test du diabète. Par contre, si tu as deux fois des sucres dans les urines, la SF te proposera de le passer. C’est ce qui m’est arrivé. A deux reprises, à 28SA et 36SA, juste avant mon rdv, j’ai mangé deux grosses tartines de confiture, et il y avait du sucre dans mes urines. La SF m’a donc propose le test du diabète. Elle m’a expliqué les conséquences d’un diabète de grossesse : gros bébé, potentielle hypoglycémie a la naissance, risque augmenté de diabète de type deux plus tard. Et surtout : plus le droit d’accoucher en maison de naissance car le diabète gestationnel fait partie des facteurs d’exclusion. Etant donné que j’étais déjà à 36SA, que je ne mange jamais de sucre (à part ces deux fois, pas de chance !) et que Peluche était pile sur la courbe a l’écho de contrôle la semaine précédente, on a décidé de ne pas faire le test.

J’ai probablement oublié quelques trucs, mais pour une grossesse normale sans problème, voilà comment se passe le suivi classique en Angleterre.

Et toi, tu en penses quoi de ce suivi allégé par rapport à la France ? Tu as choisi d’être suivie par un gynécologue ou une sage-femme ? Tu as eu la chance d’esquiver le test du diabète ?

A propos de l’auteur

Hello ! J'ai 28 ans et j'habite en Angleterre avec mon mari Loulou et nos deux enfants dingos Peluche (2,5 ans) et Pioupiou (6 mois). La vie à quatre, c'est l'éclate !