Menu
A la une / Essais bébé

Et si tu pouvais choisir le sexe de ton futur enfant ?

Pouvoir choisir le sexe de son enfant, un rêve pour beaucoup de mamans ! Personnellement, avant de tomber enceinte, j’avais une préférence… et je sais que je ne suis pas la seule, pour avoir entendu bien des parents avouer tout bas qu’ils aimeraient/auraient aimé avoir tel ou tel sexe !

Coup de bol, Dame Nature a bien voulu m’accorder ce que je désirais. Bien sûr, un petit garçon aurait été tout aussi aimé et chéri, j’en suis absolument certaine, mais je crois qu’il est humain d’avoir ces petites préférences ! Et quand le désir d’un sexe en particulier devient plus fort que tout, heureusement, on n’est pas complètement condamnée à prier pour que ce soit la bonne petite graine qui arrive à destination.

Pour toi, et sans tabou car je pense qu’il faut arrêter de considérer ces préférences naturelles comme des pensés honteuses, j’ai recensé toutes les méthodes supposées te permettre de choisir soit un petit garçon, soit une petite fille…

Choisir le sexe de son enfant

Crédits photo (creative commons) : Pixabay

La lune

Depuis toujours, la lune est associée à la femme. Quoi de plus logique alors qu’on préconise d’avoir un rapport un jour de pleine lune pour avoir une fille ? Inversement, si tu veux un petit garçon, fuis la pleine lune, et préfère les galipettes à la douce lueur d’un petit croissant lunaire.

Le calendrier

Selon les Anciens, on conçoit les garçons les jours pairs et les filles les jours impairs. Pourquoi ? Parce que c’est comme ça et puis voilà ! D’ailleurs, si tu veux tout savoir, le lundi et le vendredi sont plus propices aux filles et le jeudi et le dimanche aux garçons (mais surtout ne fais rien les mardis, mercredis et samedis, tu risquerais de concevoir un cochon d’Inde !).

Le calendrier… oui mais chinois !

On connaît bien la calendrier chinois, qui permet de prédire le sexe d’un bébé à naître selon l’âge de la maman et le mois de conception… Mais on peut également l’utiliser à l’envers, c’est-à-dire limiter les essais aux mois fille ou aux mois garçon ! Un peu contraignant quand tu veux avoir un bébé rapidement… mais bon, croître ou prédire, il faut choisir ! Comme je suis sympa, tiens, je te le donne là !

Le degré d’énergie

Ton homme est fatigué ? Alors saute-lui dessus si tu veux une fille et laisse-le dormir si tu veux un garçon ! Plus sérieusement (car qui a envie de faire l’amour après une dure journée ?), on misera sur les rapports le matin au réveil pour avoir un garçon (et tant pis pour la mauvaise haleine) et le soir au coucher pour avoir une fille (et tant pis pour la vieille odeur de transpiration) (non mais en vrai vous avez le droit de vous laver, hein !).

Le jour de l’ovulation

Tu peux aussi jouer sur la date d’ovulation. Tu veux un garçon ? Attention à ne pas louper ta date d’ovulation et les quelques jours qui vont suivre car ces Messieurs sont pressés ! Tu préférerais une fille ? Il vaut mieux anticiper et t’y prendre un peu avant la date prévue : ne t’en fais pas, Mesdemoiselles Spermatozoïdes sauront tout de même trouver le chemin et arriver à l’heure au rendez-vous (elles le feront juste au rythme talons hauts !).

La position sexuelle

Plutôt missionnaire ou Andromaque ? Non non, ne te méprends pas, ce n’est pas que de la curiosité mal placée ! Si je te demande ça, c’est pour t’aider, si si ! En effet, tu aurais plus de chances de concevoir un garçon si ton chéri est positionné au-dessus de toi pendant l’amour, et plus de chances de concevoir une fille si tu te la joues « Who run the world ? » ! Logique !

L’alimentation

Pour avoir un garçon, privilégie la viande et le poisson, sale généreusement tes plats, bois des boissons gazeuses ou de l’eau de Vichy (riche en sodium) et mets-toi aux légumes secs… Pour une fille, limite la viande et le poisson, croque des pommes, des poires et des scoubidoubidous clémentines, régale-toi de laitages sous toutes leurs formes et bois une eau riche en magnésium comme l’Hépar ou la Vittel.

Crédits photo : MyBuBelly

La méthode MyBuBelly

Bon, on ne va pas se mentir, toutes ces méthodes dites « de grand-mère » ont une efficacité discutable. Le taux de réussite reste proche d’un sur deux, ce qui évidemment dans ce domaine revient à dire que c’est surtout le hasard qui est à l’œuvre.

C’est pourquoi une jeune maman parisienne, Sandra Ifrah, s’est penchée très sérieusement sur la question. Elle s’est entourée d’experts et grâce à leurs précieux conseils, elle a réussi à concevoir d’abord un garçon, puis une petite fille, exactement comme elle le désirait. C’est ainsi qu’est née la méthode MyBuBelly.

MyBuBelly ne s’oppose pas aux méthodes traditionnelles, partant du principe qu’il y a de toute façon quelque chose qui marche dans ces méthodes transmises de génération en génération (sinon pourquoi le seraient-elles ?). Mais elle explique les ressorts biologiques derrière les croyances populaires et les exploite à leur maximum. Elle est d’ailleurs élaborée, reconnue et soutenue par de nombreux professionnels.

Par exemple, il est indiscutable que ce qu’on mange influence le fonctionnement de notre corps. Et notamment celui de notre glaire cervicale (bon appétit), qui sera plus ou moins disposée à sortir le tapis rouge aux spermatozoïdes porteurs de chromosome fille ou garçon. Dans la mesure où il est actuellement impossible de jouer sur la production de spermatozoïdes, on jouera sur l’environnement d’arrivée, dont le pH plutôt basique ou acide favorisera l’un ou l’autre type de spermatozoïdes.

Des conseils alimentaires pour avoir un fille ou un garçon, tu en trouveras sur Internet, certes. Mais rien de très précis… Et surtout, quelle contrainte que d’élaborer ses menus en fonction de ça, que de se poser à chaque aliment la question de sa composition nutritionnelle ! Et puis, comment vérifier, seule dans ta salle de bain, que tes efforts ont vraiment un effet sur ton corps ?

Ça, que tu n’es ni nutritionniste, ni biologiste, et surtout que tu n’as pas envie que ta vie devienne un casse-tête, MyBuBelly l’a bien compris ! C’est pourquoi sa méthode est clé en main :

  • on te propose des recettes en fonction du sexe désiré,
  • on te fournit des compléments alimentaires (naturels),
  • de quoi mesurer précisément les variations de ton cycle et de ton pH,
  • et on te donne des conseils personnalisés,
  • (bonus : on t’offre une box toute mimi que tu pourras réutiliser à la naissance de ton bébé !)

Crédits photo : MyBuBelly

Et dans la mesure où c’est une méthode qui ne laisse pas de place à l’improvisation ou l’approximation, la marge d’erreur est bien plus faible qu’avec les méthodes traditionnelles…

L’abonnement dure en moyenne entre 3 et 6 mois. Un temps relativement court, puisque évidemment, MyBuBelly te permet aussi de mettre toutes les chances de ton côté pour concevoir ton bébé rapidement. Et le tarif est dégressif à mesure que les mois passent. Et rien que pour toi, MyBuBelly te propose -50€ de réduction par mois avec le code : Matribu2017 (code valable jusqu’au 6 octobre 2017). Alors n’attends plus pour faire de ton rêve de fille ou de garçon une réalité !

Cet article est sponsorisé. Ça veut dire quoi ? Que nous avons établi un partenariat avec MyBubelly pour te proposer cet article. Et pourquoi on l’a fait ? Parce qu’on a pensé que ça pouvait t’intéresser, pardi !

A propos de l’auteur

Je suis la personne qui réceptionne et planifie les articles pour les sites Dans ma tribu et Sous notre toit ! C'est aussi à moi que tu peux poser toutes les questions qui te tracassent à propos des deux blogs. J'ai 29 ans, un chouette mari, deux jolies petites filles et deux gentils chats. Nous vivons tous les six heureux dans notre grand duplex à la campagne !