Menu
Conseils / Événement / Récit d'accouchement

Les compétences requises d’une aide soignante en maternité

Que ce soit dans les hôpitaux, les centres médicaux ou les instituts privés, une aide-soignante en maternité peut exercer son métier. Son rôle principal est de seconder et d’être sous les ordres de la sage-femme.

Avant d’accoucher, certaines femmes n’hésitent pas à se renseigner sur la future équipe qui assurera leurs accouchements : obstétricien, sage-femme, infirmière et aide-soignante. Cette dernière a un rôle indispensable durant l’accouchement.

Quelles sont les compétences requises d’une aide-soignante en maternité ? Quel est son rôle ? Nous vous éclairons plus sur ce métier passionnant.

Qu’est-ce qu’une aide-soignante en maternité ?

On ne se rend pas bien compte de la valeur d’une aide-soignante en maternité, jusqu’à ce qu’on assiste à ce qu’elle fait : un travail remarquable. Elle accomplit plusieurs tâches à la fois :

  • Elle s’assure du bon fonctionnement des équipements médicaux ;
  • Elle prend soin des nouveaux nés et de leurs mamans ;
  • Elle fait des examens de routine aux mamans pour vérifier leur état de santé ;
  • Elle donne des informations sur les nouveaux nés aux parents.

Comme son nom l’indique, une aide-soignante en maternité assiste les patientes avant, pendant et après l’accouchement. Pour accomplir son travail de la meilleure manière, une aide-soignante en maternité doit avoir quelques compétences.

Quelles sont les compétences requises d’une aide-soignante en maternité ?

Selon l’unité où elle opère, une aide-soignante doit avoir les compétences nécessaires. En maternité, une aide-soignante requiert quelques qualités :

  • Elle doit être très à l’écoute ;
  • Elle doit s’investir dans son travail ;
  • Il faut qu’elle fasse preuve d’empathie ;
  • Elle doit être capable de s’adapter aux horaires de travail ;
  • Elle doit respecter toutes les procédures et les règles imposées ;
  • Elle doit être capable de faire face aux situations inattendues.
A lire également  Mon accouchement tout en douceur

Une aide-soignante en maternité doit subvenir aux besoins des nouvelles mamans. Pour ce, elle doit bien comprendre ce dont elles ont besoin et donc être à l’écoute.

Elle doit également s’investir et tout donner pour mener à bien ses tâches et être flexible en ce qui concerne les méthodes de travail.

Elle doit avoir de l’empathie envers ses patientes et essayer de comprendre leurs émotions.

Le rôle d’une aide-soignante en maternité

Comme son nom l’indique, l’aide-soignante aide la sage-femme dans son travail. Elle est nécessaire dans tous les établissements hospitaliers.

Quand une femme enceinte vient pour une consultation, le rôle de l’aide-soignante est de lui faire quelques analyses que lui a demandé la sage-femme et lui prendre des paramètres vitaux. À ce moment, l’aide-soignante prendra du temps pour parler avec la patiente afin d’essayer de comprendre les symptômes de sa grossesse. Ensuite, elle prendra quelques notes qu’elle fera parvenir à la sage-femme pour la mettre au courant de l’état de la patiente.

L’aide-soignante en maternité doit développer un lien avec ses patientes, tout en restant professionnelle. Être aide-soignante ne se base pas que sur les connaissances du métier, elle doit également être humaine pour mettre les patientes en confiance et les rassurer.

Elle doit faire preuve de professionnalisme et montrer aux patientes qu’elle est compétente et qu’elle sait exactement ce qu’elle doit faire.

Dès qu’une patiente commence à perdre ses eaux, la sage-femme appelle l’aide-soignante. Cette dernière va soutenir la patiente et assister la sage-femme. Elle doit anticiper et être à l’écoute de la sage-femme pendant tout l’accouchement.

A lire également  5 conseils faciles à mettre en place pour une rentrée des classes sereine

Après l’accouchement, l’aide-soignante en maternité doit veiller à :

  • Donner les premiers soins aux bébés ;
  • Mesurer la température ;
  • Apporter de la nourriture à la patiente ;
  • Surveiller le comportement des bébés ;
  • Changer les bébés si nécessaire ;
  • Peser les nouveau-nés ;
  • Faire la toilette des bébés ;
  • Effectuer les soins du cordon.
  • Renforcer le lien qui se crée entre la patiente et son bébé.

L’une des tâches de l’aide-soignante en maternité est de veiller à ce que la salle de consultation et tout l’équipement médical soient propres, et ce, quotidiennement.

Comment devenir aide-soignante en maternité ?

Pour devenir aide-soignante en maternité, il faut avoir un bon niveau intellectuel. Il faut avoir un diplôme dans un centre de formation après y avoir étudié 1 an.

Pour accéder à la formation d’aide-soignante en maternité, il faut se classer parmi les premiers dans un concours où il est possible d’obtenir un DEAS « diplôme d’Etat d’aide-soignant ». Pour participer à ce concours, il faut avoir au moins 17 ans.