Menu
A la une / Récit de fête

Le baptême religieux de ma fille

Le 8 mai, pour ses 10 mois et 1 semaine, nous avons baptisé PetitePerle ! Je voulais te faire découvrir la préparation et la journée du baptême.

La préparation

Pour commencer, je prends contact avec notre paroisse, qui englobe cinq communes. Il n’y a pas de baptême prévu toutes les semaines, donc je me procure le calendrier, et nous validons le 8 mai (après, il aurait fallu attendre jusqu’au premier weekend de juillet).

Après cette première validation, une personne de la paroisse qui se charge bénévolement des baptêmes nous propose une rencontre. Celle-ci a lieu à 20h30 : super pratique quand tu as un bébé… Du coup, mon mari reste à la maison avec PetitePerle, et je m’y rends seule.

Je rencontre trois autres couples, dont deux qui feront baptiser leur fille en même temps que nous. La personne nous décrit le déroulement du baptême. Je te le rapporte en gros :

  • accueil à l’extérieur de l’église,
  • textes,
  • baptême,
  • prière universelle.

Puis, elle nous explique toute la symbolique et les impératifs pour la cérémonie. Il faut que PetitePerle soit habillée en blanc, avec un gilet ou un lange de couleur, qui sera retiré au moment du baptême. Et attention, blanc c’est blanc ! Pas blanc cassé, beige, lin ou ivoire, hein !

Ensuite, elle nous donne une liste de textes sur lesquels nous devons nous mettre d’accord avec les deux autres familles. Nous devons choisir une Parole, un Psaume et un Évangile. Rendez-vous deux semaines plus tard, toujours à 20h30 (grrrr), pour mettre en commun les textes choisis.

C’est mon mari qui s’y rend, et je garde PetitePerle à la maison. Les textes sont validés, et tout se passe comme sur des roulettes avec les deux autres couples. Nous sommes sur la même longueur d’onde. Nous proposons même de faire un livret de messe commun au lieu d’en faire un chacun de notre côté !

Je suis chargée de la mise en page, une autre maman recopie les textes, et la dernière fait la relecture. Sur la première page, nous décidons de mettre une photo de nos trois filles ! C’est vraiment un bon moment de partage avec des gens que nous ne connaissions pas. C’est aussi ça, le baptême !

En fait, la préparation est très courte et peu contraignante par rapport à la préparation de la cérémonie de notre mariage ! Après ce dernier entretien, le baptême est dans deux semaines.

Nous avons choisi de faire un baptême en comité réduit, avec uniquement notre famille très proche, ce qui est très pratique pour préparer les cadeaux des invités. Voici mon idée : un petit tube, du ruban adhésif, et un nœud pour décorer le tube. À l’intérieur, j’ai choisi de glisser des M&M’s (parce que j’aime ça !), mais tu peux aussi mettre des dragées, du sable ou une bougie !

IMG_0798[1]

Mes petits tubes !

La veille au soir du baptême, je reçois un texto de la personne chargée des baptêmes : il y a eu un incendie dans l’église, nous devrons faire le baptême dans une autre église ! Mon mari est très déçu : c’est là que nous nous étions mariés, et c’était symbolique pour lui ! Mais moi, je m’en fiche : l’autre église est plus près de chez nous !

Le jour J

Il faut savoir que mon mari est portugais, et la tradition du baptême est très présente dans sa famille. Il a été élevé dans plusieurs croyances autour du baptême, et tout ça a une très grande importance pour lui. J’ai donc mis de l’eau dans mon vin, et respecté au mieux la tradition.

Première chose, ce sont le parrain et la marraine qui choisissent le vêtement de baptême. Donc jusqu’au jour J, je n’avais aucune idée de la façon dont PetitePerle allait être habillée. J’ai joué le jeu, car étant la marraine du fils de la marraine de ma fille (tu suis, ça va ?), j’avais pris un malin plaisir à chercher des vêtements originaux dans le plus grand secret !

Ensuite, c’est au parrain et à la marraine de préparer l’enfant pour le baptême : ils doivent lui donner le bain le matin, l’habiller, et s’occuper de lui toute la journée.

Le baptême a lieu à 11h, après la messe dominicale. Normalement, il est de coutume d’aller à la messe avant, mais je voyais mal PetitePerle rester plus d’une heure dans l’église avant la cérémonie. Surtout qu’elle mange à 11h30 !

Le matin, ma belle-sœur et mon beau-frère (la marraine et le parrain) arrivent chez nous vers 9h pour préparer PetitePerle. Ils lui donnent le bain et l’habillent, mais tout ne se passe pas comme prévu ! PetitePerle est tellement déstabilisée par ce changement qu’elle pique une grosse crise de nerfs, et ne se calme que dans mes bras. Je reste donc près d’elle le temps de l’habillage, pour la rassurer.

Préparation baptême

L’habillage, le traditionnel bijou offert par le parrain et la marraine,
et la serviette brodée pour essuyer la tête de PetitePerle

Ensuite, je lui donne une compote exceptionnelle : comme je te disais, elle mange à 11h30, et ce sera en plein milieu de la cérémonie ! Donc petit goûter pour caler son estomac !

La cérémonie se passe très bien. Il y a peu de monde dans l’église, et avec les autres parents, nous nous partageons la lecture des textes. PetitePerle veut marcher dans l’église, alors ce n’est pas vraiment évident d’essayer de la garder tranquille !

Le moment du baptême est rempli d’émotion : mon mari et moi retenons nos larmes, la marraine n’y parvient pas, et le parrain est complètement perdu !

Baptême

Finalement, même avec trois baptêmes, la cérémonie est très rapide : environ quarante minutes plus tard, nous nous rendons déjà au lieu de réception.

Nous avons choisi un bar à vin qui propose des repas en petit comité pour les petits mariages ou baptêmes. Le cadre est magnifique, familial, et nous profitons du très beau temps !

DSC02766                                                 DSC02767

PetitePerle est très perturbée par tant de changements, et je dois l’avoir constamment collée à moi, sous peine de grosse crise. Elle qui est si calme d’ordinaire pleure et hurle dès que je ne suis plus dans son champ de vision. Autant te dire que je n’ai pas franchement profité de cette journée !

Une fois le repas terminé, il est de coutume de continuer la journée chez les parents de l’enfant baptisé ! Des bières, du vin, du saucisson et du reblochon, et hop ! Tout le monde sur la terrasse pour terminer la journée en beauté.

DSC02764

Petite pause dans l’herbe !

Petits conseils

Passons aux conseils pratiques, si ton bébé a, comme ma PetitePerle, une dizaine de mois au moment de son baptême :

  • J’ai bien fait de lui donner une petite collation avant de partir à l’église. Même si PetitePerle n’a pas fini sa compote, ça a pu la caler un peu, car la cérémonie a commencé avec vingt minutes de retard !
  • Je ne pense pas avoir suffisamment expliqué à ma fille ce qui allait se passer ce jour-là. Elle était complètement déstabilisée !
  • N’hésite pas à t’isoler un peu avec bébé pour lui faire une petite parenthèse de calme. Nous n’étions qu’une vingtaine, mais juste avant le repas, j’ai promené PetitePerle dans sa poussette pour qu’elle se repose et s’endorme calmement.
  • Une fois à la maison, PetitePerle était épuisée, donc énervée ! Elle ne voulait pas aller dans son lit. Je ne l’ai pas forcé : elle a mangé à l’heure habituelle et s’est calmement endormie vers 19h30.

Au final, c’était une journée épuisante pour nous, mais surtout pour notre fille ! Elle a mis les pieds dans une église pour la première fois de sa vie, a entendu des sonorités qu’elle n’avait jamais entendues, est passée de bras en bras, et a mangé dans sa poussette dans un lieu qu’elle ne connaissait pas…

Nous avons passé une journée excellente, mais nous avons dû être très indulgents avec notre bébé !

Toutes photos : Photos personnelles

Et toi ? Tu as fait baptiser ton enfant ? À quel âge ? Comment ça s’est passé ? Raconte !

A propos de l’auteur

Salut moi c'est Doupiou ! Je suis mariée, maman d'une PetitePerle née à l'été 2015 et d'un petit Barbouille né peu avant le printemps 2018. Tatouée, motarde, fan de foot mais aussi très coquette, addict aux robes et aux talons : je suis pleine de contradictions ! Je viens ici te raconter mon quotidien avec mes deux enfants et mes expériences de la parentalité. J'essaie toujours de positiver !