Menu
Conseils

Les couches lavables respectueuses des bébés et de la planète

On ne va pas se mentir, ton bébé est la prunelle de tes yeux. Pour lui, tu ne veux que le meilleur. Alors que mettre sur sa petite peau délicate ? As-tu entendu parlé des couches lavables ? On te dit tout sur ce sujet.

La différence entre les couches lavables et les couches jetables

La couche jetable est celle que l’on trouve partout en grande surface. Dès qu’elle est sale, il suffit de la changer et de la jeter. Son côté pratique est son meilleur argument. Mais elle représente un gros budget mensuel, sa composition laisse souvent à désirer et son impact sur l’environnement aussi.

Les couches lavables font leur grand retour. Mais elles ne sont plus tout à fait les mêmes que celles de nos grands-mères. Une couche lavable bebe est composée de deux parties : une partie imperméable et une partie absorbante. Selon les modèles, la partie absorbante est fixe (cousue avec la couche) ou amovible. Cet insert évite de changer toute la couche à chaque change. Seule la partie souillée est retirée.
Une fois sales, l’insert et la couche sont lavés. Cette petite logistique t’impose d’avoir un stock de couches lavables pour assurer ton roulement. C’est sa principale contrainte. Mais excepté la nécessité de la laver, elle est tout aussi simple d’utilisation qu’une couche jetable.

Les substances nocives présentes dans les couches jetables

Butylphényl méthyle propional ou lilial®, hydroxyisohexyl 3-cyclohexène carboxaldéhyde ou lyral®, hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), PCB-126, PCB-DL, dioxines, et furanes.
Tous ces noms, qui font rêver, sont les produits chimiques retrouvés dans les couches de nos bébés par l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire). Dans leur étude, ils alertaient sur le risque de transmissions de ses substances aux enfants. Des risques d’allergies, d’atteintes cutanées voir de cancer à long terme étaient soulignés.
Je parle au passé, mais dans une étude récente de la DGCCRF (Direction générale de la consommation et répression des fraudes), même si les industriels ont fait des efforts, seulement 5 marques sur 32 sont sous les seuils critiques pour les huit principales substances chimiques controversées. Pour 23 marques, le taux de formaldéhyde peut dépasser les 10%. Et ces substances ne sont pas toutes retirées. Elles sont simplement ramenées à un taux acceptable.

A lire également  Choisir le meilleur lait infantile selon l'âge de son bébé

Je ne sais pas toi, mais moi ça m’interroge sur ce que nous faisons subir à nos enfants. En sachant ça, ai-je une autre solution ?

Les couches lavables saines, écologiques et économiques

Un bébé utilisera environ 1 800 couches par an, 4 000 jusqu’à ce qu’il soit propre.
En couche jetable, cela représente un coût moyen de 50 € par mois, 600 € par an et 1 500 € au total (avec un enfant propre à 2 ans et demi).
Les couches lavables nécessitent un investissement de départ de 300 à 600 € (15 couches à 20 € pièce environ). Tu peux également les trouver d’occasion et faire baisser le budget. Une fois l’investissement fait… tu es tranquille excepté une ou deux couches usées à changer. En cas de deuxième enfant, la dépense est quasi nulle.

D’un point de vue écologique, imagine la montagne de déchets que représentent les 4 000 couches jetables de ton enfant. L’impact des couches lavables n’est pas nul. Mais en prenant l’habitude de les laver dans une machine pleine, avec une lessive écologique et un séchage naturel, tu peux le réduire considérablement.

Mon principal argument tient à la santé de mon bébé. Il est difficile de savoir ce que contiennent réellement les couches jetables. Mais il est certain que les couches lavables ne présentent aucune substance controversée. Tu ne mets que du tissu sain, majoritairement biologique et dénué de tout traitement, sur leur peau sensible. Aucun perturbateur endocrinien à l’horizon !

Qu’en penses-tu ? Plutôt team jetable ou lavable ?
Et pour un démarrage en douceur avec les couches lavables, pourquoi ne pas alterner ? Le week-end, bébé utilise les couches lavables, en semaine, je garde encore un peu les couches jetables ? Le temps de les adopter définitivement !

A lire également  5 conseils faciles à mettre en place pour une rentrée des classes sereine