Menu
Conseils / Événement / Récit d'accouchement

Quelles sont les meilleures positions pour accoucher ?

Avant l’accouchement, on se pose beaucoup de questions sur le sujet. Et si vous êtes un peu inquiète, c’est compréhensible de chercher des réponses à tout ce qui vous tourmente. Ainsi, si vous vous posez des questions sur les positions idéales pour un accouchement, cet article est là pour vous rassurer et surtout pour vous offrir des réponses pertinentes ! Lisez notre article jusqu’au bout pour en savoir plus !

L’accouchement sur le dos

C’est la position la plus utilisée, car elle facilite l’accès au périnée de la femme enceinte. En général, qu’il s’agisse du médecin ou de la sage-femme, ils optent tous par défaut pour cette position. C’est aussi l’option idéale si les professionnels de la santé doivent suivre le rythme cardiaque de votre bébé. Ce n’est certainement pas la position qui est considérée comme la plus naturelle, mais elle reste aisée. Quelques spécialités expliquent néanmoins que quand vous êtes sur le dos, vous pouvez ressentir des maux intenses. En effet, le poids de votre utérus repose alors complètement sur deux zones :

  • le coccyx ;
  • les lombaires.

Vu l’effort, la femme enceinte ressent alors une douleur au niveau du dos. Cette position a de nombreux points négatifs, dont :

  • la femme enceinte est moins oxygénée (veine cave écrasée) ;
  • mauvaise position du sacrum (ce qui peut gêner l’enfant).

Ainsi, quand on opte pour cette position, il faut toujours changer de mouvements et bouger tout au long du travail pour éviter les complications.

L’accouchement sur le côté

En surveillant le rythme cardiaque de l’enfant, vous pouvez accoucher aisément sur le côté. En étant allongée sur le côté gauche, la veine cave est libérée, vous êtes alors parfaitement oxygénée et votre enfant l’est tout autant. De la même manière, il est possible d’accoucher en vous alignant suivant le côté opposé du dos du bébé. Dans ce contexte, la tête de l’enfant est éloignée du coccyx de la mère. C’est ce qui permet à cette dernière d’avoir moins de douleurs au niveau du bas du dos quand les contractions commencent. Si vous accouchez en péridurale, c’est parfait pour vous ! Vous pourrez aussi en profiter pour avoir des massages au niveau du dos grâce à la personne qui vous accompagne.

A lire également  Les mouvements de bébé pendant la grossesse, ça se passe comment ?

L’accouchement en position debout

Cela peut vous choquer, mais accoucher debout permet de gagner beaucoup de temps. Eh oui ! Une étude a été menée récemment sur la position en question en Australie. Les chercheurs se sont rendu compte que l’accouchement debout permet d’accélérer le processus. Logiquement, c’est tout à fait raisonnable vu le poids de la gravité, la dilatation de la poche se fait en moins d’une heure. En fait, la poche des eaux appuie directement sur le col de l’utérus dans cette situation et active considérablement l’avancement. La position est aussi plus efficace, car elle permet de mesurer et de calmer efficacement les douleurs. Quand la femme enceinte bouge, elle se décontracte et son corps produit des endorphines. Un seul point négatif demeure : le cordon ombilical peut passer devant la tête du nourrisson, ce qui doit être surveillé avec extrême prudence.

L’accouchement en position assise

Pratiquement partout dans les salles d’accouchement, on remarque les ballons utilisés pour les femmes enceintes. Pourquoi ? Eh bien, c’est très simple : ces gros ballons permettent de s’y asseoir et de faire des mouvements du bassin. En profitant d’un massage du bas du dos, vous êtes aussi apte à détendre la zone du périnée. Simultanément, vos mouvements aident l’enfant à aller vers le bas, plus facilement. Or, quand vous écartez vos jambes de la sorte, votre bassin s’élargit doucement pour laisser passer le bébé. Seul petit souci avec cette position, si vous n’avez pas d’équilibre, vous risquez de tomber !

L’accouchement en position accroupie

C’est le mix idéal entre la position assise et la position debout. Il faudra appuyer sur vos jambes pour maintenir la position à la verticale. Vous aurez ainsi une meilleure force de poussée, la force d’expulsion est similaire à celle que l’on a quand on va aux toilettes par exemple. C’est identique, car l’appui permet de vraiment générer plus de force et ainsi, d’être plus efficace. Cette position est idéale pour réduire le temps de travail et surtout l’effort fourni durant la poussée.

A lire également  Voyages en famille : Les pays hors d'Europe adaptés aux enfants

Petit point négatif : la position accroupie force un peu sur la zone du périnée. Si vous avez fait des exercices à l’avance, vous pourrez gérer, mais c’est à éviter dans le cas contraire. Cette position demande un effort physique important, de ce fait, faites attention !