Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Je suis venue te dire…


Publié le 25 mai 2020 par Marguerite

… que je m’en vais…

Bon, le titre est un peu pathos mais lis ma chronique jusqu’au bout (s’il te plaît), j’ai encore tellement de choses à te dire ! Je suis arrivée comme chroniqueuse il y a peu de temps alors c’est surtout la lectrice qui va te parler aujourd’hui.

Une histoire de costumes médiévaux

Tout commence en 2013, Sangoku et moi étions invités à un mariage avec une thématique médiévale. Pas du tout au fait de cette thématique, nous avons longtemps appliqué une technique fort répandue : j’ai nommé celle de l’autruche. Oui, oui tu as bien compris, nous faisions comme si deux jolis costumes médiévaux allaient tomber du ciel le jour du mariage…

Crédit photo (creative commons) : planet-fox

Mais que nenni ! J’ai donc pris le cheval par sa crinière (oui je sors, ma blague n’est pas bonne) quelques semaines avant ce fameux mariage et j’ai commencé à demander à mon cher ami Google si il avait la solution à mon problème. Je suis tombée sur le merveilleux article de Madame Lutine qui m’a donné pleins d’idées. Merci encore, si tu me lis Madame Lutine, tu nous a sauvé la vie. Et comme je suis curieuse, j’ai commencé à lire rapidement les articles des autres chroniqueuses, j’ai beaucoup aimé le ton et je me suis dit que le jour où je me marierai ce site serait une mine d’or. Et puis, juste après ce fameux mariage médiéval, mon amoureux m’a demandée en mariage. Donc… c’était une bonne raison de tomber dans la marmite Dentelle !

Un road-trip en Australie

Entre la demande en mariage et notre mariage, il s’est écoulé deux ans car nous avions prévu un road-trip en Australie de 6 mois en 2014. Je lisais donc Mademoiselle Dentelle dès que nous avions un peu de connexion en Australie.

Crédit photo : photo personnelle

Et, j’ai découvert petit à petit les autres blogs de la famille. Au tout début de ma première grossesse, je me suis intéressée à Dans Ma Tribu. J’ai découvert avec plaisir les histoires de ces chroniqueuses qui racontaient avec humour et sans tabou leurs aventures et mésaventures sur la maternité. J’ai aimé qu’elles prennent position avec courage et je me disais que j’aimerais avoir le cran de prendre le clavier un jour pour raconter ma vie de maman.

J’ai pleuré, ri, râlé avec vous lectrices et chroniqueuses, c’était un peu comme une série dont on attend chaque jour la suite. Et quand une chroniqueuse faisait un cliffhanger, j’étais fébrile et j’attendais le prochain épisode avec encore plus d’impatience.

J’ai aussi hésité à envoyer des chroniques sur Sous Notre Toit pour raconter notre voyage en Australie mais je n’ai jamais réussi à passer le cap. Alors, je suis restée pendant plus de 6 ans, cette lectrice en sous-marin, qui vibrait avec vous. De nombreux articles m’ont marqué et m’ont aidé à grandir en tant que femme et en tant que mère. Merci à toutes de m’avoir accompagnée !

Et puis le déclic…

En septembre 2019, je suis enceinte de bébé Fleur et je suis rattrapée par les démons de mon précédent accouchement, l’angoisse de revivre le même accouchement me submerge. Je fais encore des cauchemars et pourtant, j’étais persuadée que j’avais réussi à surmonter ce moment.

Je vois l’appel à chroniqueuses de Gwénaëlle et je me dis qu’il est peut-être temps de raconter mon histoire. J’envoie ma chronique sur la plagiocéphalie de Sangohan et je suis retenue. Me voilà donc en train de faire la danse de la victoire chez moi (je te laisse imaginer une baleine qui essaie de danser). Très rapidement, j’ai écrit mon article catharsis sur mon premier accouchement et ça m’a beaucoup aidé, je suis beaucoup plus sereine à présent.

Dans Ma Tribu m’a beaucoup apporté en tant que lectrice mais aussi en tant que chroniqueuse (même si cela n’a pas duré longtemps). J’ai pu me libérer d’un poids et j’ai également beaucoup apprécié cette expérience de bloging face à une communauté aussi bienveillante.

Aujourd’hui, j’ai envie de continuer cette aventure avec vous et de te parler de sujets qui me tiennent à cœur et que je n’ai pas eu le temps d’écrire. La question des stéréotypes de genre me turlupine toujours, le théâtre pour enfants fait partie des sujets que j’ai envie d’aborder et mon métier me pousse à m’interroger sur les violences scolaires… Bref, je suis toujours aussi bavarde et j’ai pris goût au clavier alors, on se retrouve très vite sur bribesdevies.fr

Et donc… je suis venue te dire… que nous allons vite nous retrouver.

Je suis toujours aussi curieuse alors je me demande, comment es-tu tombée dans la marmite Dentelle, toi ?


 


Commentaires

Les commentaires sur cet article sont fermés.