Menu
Témoignage

L’après-grossesse : la rééducation du périnée est indispensable !

Je ne t’apprends rien en disant que la grossesse et l’accouchement ne sont pas des événements sans dommage pour le corps. En effet, ils provoquent des changements importants et plus précisément dans la zone du périnée. Ces changements peuvent avoir des conséquences par la suite, problèmes d’incontinence ou de fuites urinaires. Je vous rassure, dans la plupart des cas les fuites s’estompent avec le temps avec le récupération post accouchement. Mais parfois, comme dans mon cas après ma 4ème grossesse, elles peuvent persister. Petite information en plus, j’utilise régulièrement les protections Hartmann, spécialement étudiées pour les problèmes d’incontinence. Mauvaise nouvelle pour moi, mon gynécologue m’a également averti que ses fuites peuvent réapparaître bien plus tard, notamment au moment de la ménopause. Pour éviter ces problèmes, il faut donc une rééducation du périnée suivie, efficace et surtout a répéter au cours de toute notre vie de femme.

 

L’avant grossesse peut aussi avoir un impact sur l’état de ton périnée

Si on parle chiffre, après l’accouchement, une femme sur trois est touchée par ce problème de fuites urinaires sur les trois mois qui suivent l’arrivée de leur bébé. Jusque-là, cela semble normal. Si tu y étais déjà sujette avant et/ou pendant la grossesse est un facteur qui augmente le risque de l’être à nouveau (ou plus) après l’accouchement. Tu l’auras donc compris, il est donc indispensable de venir muscler les muscles touchés et affaiblis par l’accouchement, et ce même pendant la grossesse. Je te conseille au passage le yoga pendant la grossesse, idéal pour muscler le périnée.
Scientifiquement parlant, ce qui cause directement l’incontinence urinaire est que les muscles du périnée sont étirés à cause de la pression des contractions et de la poussée lors de l’accouchement réalisé par voie naturelle. Cependant, les femmes qui ont subi une césarienne peuvent aussi être touchées à cause de la pression sur le plancher pelvien ou à cause des points de suture réalisés au niveau du périnée.
La plupart du temps après un accouchement, les femmes sont touchées par de l’incontinence urinaire à l’effort. C’est-à-dire que le moindre effort qui sollicite les muscles du périnée et qui exerce une pression dessus risque d’engendrer une fuite.

 

Que faire après l’accouchement?

Après l’accouchement, la prescription de séances de rééducation du périnée est automatique et défrayée par l’Etat. Il est recommandé de faire la première séance six semaines après l’accouchement. Je te conseille de les faire même si tu ne te sens pas concernée par les fuites.
Les spécialistes vont te donner des exercices pour renforcer le périnée. Ces exercices doivent être réalisés de façon régulière durant plusieurs semaines. Grâce à cette pratique, entre 40 et 75% des femmes voient une nette amélioration sur leur contrôle musculaire du périnée, et donc sur leur contrôle urinaire, intéressant donc ! Ces exercices de renforcement sont donc nécessaires mais doivent être bien réalisés, il faut donc un bon suivi thérapeutique.
Si les exercices ne suffisent pas, des appareils spécialisés peuvent être utilisés pour connaître la force de la contraction qui résulte des exercices de renforcement. Cela peut être utile pour les femmes qui n’arrivent pas à savoir si elles font assez d’effort lors des exercices périnéaux. Ces appareils ont été très utiles dans mon cas car je ne savais vraiment pas comment était l’état de mon périnée. Des outils permettent même de stimuler les muscles de façon électrique pour obtenir de meilleurs résultats. Si tu trouves dans mon cas et tu souffres régulièrement de fuites urinaires, je te conseille de choisir une protection hartmann, pour moi ce sont les meilleurs, niveau qualité-prix.

 

Des exercices simples à faire chez soi

Lorsque ton gynécologue t’aura donné le feu vert, tu pourras commencer les exercices de Kegel. Il faut contracter durant cinq secondes le périnée puis relâcher dix secondes. Il faut répéter cinq à dix fois environ trois fois dans la journée. Ensuite, il est possible d’augmenter le temps de contraction pour renforcer davantage. Enfin, si on est à l’aise avec ces petits exercices quotidiens, ne pas hésiter à activer le périnée pendant qu’on soulève bébé ou avant d’éternuer de rire ou de tousser. Chaque contraction permet de renforcer peu à peu le périnée.

 

Et toi, comment as-tu vécu ta rééducation du périnée ? A-t-elle été efficace ?