Menu
A la une / Conseils / Récit de grossesse

Le yoga ou l’activité prénatale à ne pas manquer

On vous le dit, on vous le répète : le sport durant la grossesse est non seulement possible, mais aussi conseillé par les médecins ! Vous n’êtes peut-être pas capable d’aller à la gym ou de faire dix tours de terrain dans un gymnase, mais certaines pratiques telles que le yoga sont vivement recommandées et possèdent énormément de bienfaits.

Le yoga prénatal et ses bienfaits

Le yoga prénatal combine autant des techniques d’étirement, mais aussi de respiration, relaxation et méditation. La santé physique et émotionnelle de la femme enceinte est en jeu durant la grossesse, rendant la pratique du yoga utile à agréable à ces dames.

L’un des avantages du yoga prénatal est qu’il renforcit les muscles du corps. Cela permet à la femme enceinte d’avoir un corps la permettant mieux de soutenir le poids de la grossesse et du nouveau-né qui arrive bientôt. Aussi, le yoga prénatal assouplit les articulations de la femme enceinte, soulageant ainsi les possibles douleurs et tensions musculaires.

Toujours au niveau physique, le yoga prénatal stimule la circulation sanguine, prévenant ainsi des problèmes de rétention d’eau et d’enflure. Pourquoi cela est-il important ? Mesdames, cela vous permettra d’avoir des chevilles, mains et pieds beaucoup moins enflés au moment de l’accouchement. Aussi, certaines postures optimisent le système digestif, le rendant plus actif et réduisant les risques de constipation.

Au niveau moral, les postures de yoga prénatal ont pour caractéristiques de préparer la future maman en lui inculquant des techniques de respiration et de relaxation. Cela lui permettra d’apprendre à gérer son stress, calmer son esprit et ses angoisses. En développant ces techniques de respiration, elles sont en connexion plus étroite avec leur corps, favorisant ainsi l’accroissement de leur estime de soi, ce qui est très utile durant l’accouchement.

A lire également  Mon accouchement [partie 1]

Les différentes poses de yoga pour une femme enceinte

Ne vous fiez pas aux apparences : le yoga n’est pas uniquement caractérisé par des poses de relaxation. Certaines vous feront travailler votre corps et votre endurance. Toutefois, certaines positions sont recommandées et même favorisées durant la grossesse.

La pose de la montagne modifiée est une position où la femme doit se tenir debout, pieds joints et bras tout droit au long du corps. Simple, pratique et faisable n’importe où, cette pose aide à renforcer les jambes et favoriser l’équilibre grâce à une meilleure posture.

La pose du papillon quant à elle est complètement différente. Afin de la pratiquer, il vous faut vous asseoir au sol, plier les genoux et mettre les plats de pieds l’un face à l’autre, en les laissant se toucher. Avec les mains, il vous faut doucement appuyer sur les genoux afin de les baisser vers le sol et ainsi ouvrir les hanches au maximum. Cela aide à étirer les muscles et augmenter la flexibilité pelvienne.

Il existe aussi la pose de la déesse, idéale pour le renforcement des jambes. Debout, jambes écartées et orteils pointant légèrement vers l’intérieur, vous aurez à plier les genoux et descendre légèrement en position de squat, tout en gardant votre dos bien droit afin de ne risquer aucune blessure. Cette position aide à l’ouverture des hanches et stimule considérablement la circulation sanguine.

La pose du chat, celle de la vache et du chien tête en bas se pratiquent toutes à quatre pattes. La pose du chat demande à ce que vos mains soient sous vos épaules et les genoux sous les hanches. Inspirez profondément et creusez votre dos tout en soulevant la tête. Lorsque vous expirez, vous vous mettez dans la position de la vache, soit dos arrondi et tête baissée. Quant à la pratique du chien tête en bas, il vous faudra tendre les bras devant vous et vous mettre en position de V inversé.

A lire également  Un début de grossesse un peu compliqué

Ces deux positions, mettant en avant des mouvements doux, ont plusieurs avantages à leurs noms. Elles permettent de soulager les tensions du dos, renforcer ces muscles et soulager aussi la pression sur le ventre, permettant à la future maman de souffler un peu.

Bien évidemment, chaque femme enceinte a ses propres besoins spécifiques et adaptés à sa grossesse. Ainsi, afin d’éviter les blessures, nous vous conseillons de pratiquer ces poses à l’aide d’un professionnel, tel un instructeur de yoga prénatal.