Menu
A la une / Récit de grossesse

Mon suivi de grossesse gémellaire

Je vais maintenant te parler de mon suivi de grossesse, il est un peu différent de celui effectué pour une grossesse simple.

Tout d’abord, il est important de savoir que j’attends des jumeaux bi-bi : bi-choriale, bi-amniotique . Dans le langage commun, on parle de faux jumeaux. Ils sont chacuns dans une poche avec un placenta par bébé.

En gros,c’est comme si je vivais 2 grossesses simples mais en même temps. C’est le type de grossesse gémellaire le plus simple, dans le sens où il y a moins de risque,alors que les 2 autres types de grossesses gémellaires peuvent entraîner de nombreuses complications et donc nécessitent une surveillance plus accrue.

Une grossesse gémellaire est considérée comme à risque, je devais donc être absolument suivie par un gynéco.

crédit photo: DarkoStojanovic

J’avais donc un rdv par mois avec ma gynéco et un rdv par mois avec la sage-femme qui me faisait une échographie bien détaillée à chaque rdv.

Il est important de vérifier qu’ils se développent globalement de la même façon, que l’écart ne se creuse pas, notamment au niveau du poids. On vérifie aussi que les 2 poches sont bien visibles , bien remplies et que la démarcation entre les 2 est bien présente. J’ai donc découvert mes 2 bébés, JA et JB. JA étant celui ayant son cordon le plus à droite. Il est important de pouvoir les différencier intra-utero pour le suivi. On vérifie aussi la présentation, le 1e doit être tête en bas pour espérer accoucher par voie basse, le 2e peut être lui en siège. Et puis évidemment, toutes les autres choses essentielles que l’ont vérifie à chaque grossesse, simple ou multiple.

A 18 SA, j’ai eu mon écho mensuelle et j’allais donc savoir le ou les sexes.

J’avais très envie d’une paire mixte. Tout d’abord, je ne souhaitais pas attendre uniquement des filles, simplement par rapport à mon fils. Je pensais qu’étant jumelles et de même sexe, elles pourraient exclure mon fils aîné parce qu’elles partageraient plus de choses juste entre elles. Je n’avais pas envie qu’il se sente seul.Je suis bien d’accord que des filles peuvent jouer avec des jouets de garçons, partager des jeux avec eux mais il faut bien noter que les filles ont quand même tendance à jouer entre elles et de même pour les garçons, d’autant plus si elles ont le même âge.

Et je n’avais pas non plus envie que mes jumeaux aient le même sexe car ayant une jumelle moi aussi, nous avons été beaucoup comparé, même si nos physiques étaient différents. Et j’avoue que j’ai eu du mal à me sentir unique et pas la moitié d’un tout.

Je me disais donc que , peut-être naïvement, les gens les compareraient moins puisque déjà, ils n’ont pas le même sexe. Ils auront donc plus de facilité à grandir différemment de l’autre,à faire leur propre chemin.

Et mon souhait fût exaucé. JA était une fille et JB un garçon.

Cela m’a permis d’être un peu plus sereine pour la suite , par rapport à de nombreuses questions que je me posais. Par contre, j’allais craquer au rayon fille ET garçon des magasins!

Mon mari était aussi ravi parce qu’il avait très envie d’avoir une petite fille.

J’ai eu de la chance car ma grossesse s’est très bien passée. Pas de contraction, un col bien fermé, j’étais très mobile ( enfin autant que je pouvais avec mon gros ventre).Même si à partir de 6 mois de grossesse, j’ai dû un peu lever le pied car mon utérus avait la taille de celui d’une femme à terme, il fallait donc éviter d’accoucher trop en avance ce qui est un gros risque en cas de grossesse gémellaire.

J’avais qq désagréments comme les brulures d’estomac mais globalement, j’ai eu une grossesse assez calme pour une gémellaire.

Et puis, à 33 SA, je remarque des démangeaisons. Je ne m’inquiète pas trop, je pense que c’est la peau qui s’étire et me gratte.2 jours après, le hasard fait bien les choses, mon appli de grossesse poste un article sur la cholestase gravidique. Elle explique qu’il faut faire attention aux démangeaisons notamment si elles sont au niveau des mains et des pieds.C’était effectivement mon cas.

Je suis donc allée à la maternité où des analyses de sang ont révélé que j’avais effectivement une cholestase.

Pas d’inquiétude à avoir pour le moment, il faut que je vienne une fois par semaine pour faire un monito et une analyse de sang et une sage-femme viendra chez moi une fois par semaine pour un monito aussi.

Tant que le taux est raisonnable, aucun risque pour les bébés.

Arrivée à 35SA, toujours pas de contraction, une très légère modification du col qui est toujours fermé , ma gynéco me donne donc rdv à 37+6 pour une césarienne programmée…

Je te raconte la suite dans un prochain article…

A propos de l’auteur

Mariée depuis bientôt 5 ans, c'est durant mes préparatifs que j'ai découvert l'univers des blogs sans pour autant y participer. Et puis, une expatriation à l'étranger et une grossesse m'ont donné envie de rejoindre la team! Je suis une jeune femme de 30 ans,en pleine reconversion professionnelle, fan de danse que je pratique, de cuisine surtout la pâtisserie, je papote beaucoup, j'adore les séries et les films de fifille!!