Menu
A la une / Conseils

J’ai testé pour toi : l’ostéopathie pendant la grossesse !

Autant te le dire tout de suite, je suis une convaincue de l’ostéopathie. Cette médecine douce a « sauvé » mon moral et ma santé lorsque j’étais étudiante.

Pour la petite histoire, j’ai eu la douce joie de faire un faux mouvement au niveau des côtes. C’est arrivé du jour au lendemain, et ça m’a causé des douleurs très désagréables. La médecine classique n’a pas réussi à me soigner, estimant que la cause était psychologique. Si j’avais écouté les médecins, j’aurais pris des anxiolytiques pour me détendre… Bref, c’est l’ostéopathie qui m’a soignée, qui m’a délivrée de cette douleur qui commençait vraiment à me taper sur le système.

Quand je vais à une séance, c’est un véritable moment de détente. En effet, j’ai continué les séances deux à trois fois par an après cette mésaventure, car ça me fait beaucoup de bien et détend certaines parties de mon corps impactées par ma posture au travail (le bonheur de travailler sur ordinateur). Mais alors, quel intérêt pendant la grossesse ?

Ostéopathie

Crédits photo (creative commons) : Karolina Kabat

L’ostéopathie pendant la grossesse : quelques précautions

Cette médecine douce ne m’a été déconseillée à aucun moment par mon gynécologue, du moment que je n’allais pas chez un ostéopathe qui faisait « craquer dans tous les sens ». Heureusement, de nombreux ostéopathes n’utilisent pas cette méthode, le travail se faisant principalement par étirements et massages en profondeur !

Si tu décides de te mettre à l’ostéopathie pendant la grossesse, il est important de t’orienter vers un praticien habitué à manipuler les femmes enceintes. En effet, le travail est beaucoup plus doux pendant la grossesse et un peu différent par rapport à une séance habituelle. N’hésite pas à demander un contact à la maternité qui te suit, ou lors de tes cours de préparation à la naissance. Le bouche à oreille est aussi une bonne solution.

Pour ma part, je n’ai pris aucun risque. Mon ostéopathe me suit depuis que je suis sur Paris. Elle est habituée à suivre les femmes enceintes, les nourrissons, et c’est une jeune maman, qui est tout à fait consciente des douleurs et maux spécifiques de la grossesse.

Par contre, je te déconseille d’y aller avant tes 3 mois de grossesse. C’est mieux d’avoir fait la première échographie avant le premier rendez-vous. Les manipulations ne se font JAMAIS au niveau du bébé et de ton ventre, mais un ostéopathe ne voudra pas s’occuper d’une femme enceinte sans l’assurance que tout aille bien. En effet, il faut être certain que le bébé et la maman soient en bonne santé avant toute manipulation.

Je ne dis pas que ces manipulations pourraient avoir un effet négatif, mais je crois que c’est une question de déontologie. Une douleur peut être liée à une infection ou autre, et l’ostéopathie n’a tout simplement pas vocation à remplacer la médecine conventionnelle !

C’est surtout un support et une aide face aux petits maux de la grossesse. Personnellement, je préfère une bonne séance d’ostéopathie plutôt que de prendre un médicament X pour soulager certains maux.

Quel intérêt d’aller chez l’ostéopathe pendant la grossesse ?

Je suis convaincue par cette médecine douce, donc pas forcément objective. Mais en résumé, l’ostéopathie rééquilibre le corps et permet de mieux vasculariser certains muscles et organes.

Il paraît même qu’une séance peut aider à la conception d’un bébé en favorisant la nidation (utérus mieux vascularisé). Ça reste à prouver, mais ça reste une piste pour préparer ses essais bébé.

Dans tous les cas, une séance est un super moment de détente (remboursé totalement ou partiellement par ta mutuelle, contrairement à un massage en institut).

Pour ma part, pendant ma grossesse, j’ai eu l’impression que mes séances jouaient principalement sur les points suivants :

  • Rééquilibrer le corps. Ton bébé peut préférer être à gauche ou à droite dans ton utérus. Pour compenser son poids, ton corps va devoir se déséquilibrer, et ça peut te créer des tensions, notamment dans le bas du dos. J’ai commencé à avoir pas mal de douleurs dorsales au sixième mois, lorsque mon ventre a grossi d’un coup !
  • Détendre des parties douloureuses liées spécifiquement à l’évolution de ton bébé. Je pense en particulier aux douleurs ligamentaires ou aux tensions au niveau du diaphragme (surtout quand bébé a la tête en bas, au troisième trimestre ! Je te laisse deviner où vont ses coups…).
  • Aider à la vascularisation et au bon fonctionnement de certains organes, en particulier l’intestin et l’estomac, qui sont compressés par bébé (bonjour la constipation et les aigreurs…).
  • Vous détendre bébé et toi. Mon bébé est comme un fou après une séance. Il saute partout dans mon ventre, car il sent que je suis détendue. Et surtout, après un rééquilibre du dos et du bassin, bébé a plus de place.
  • Préparer à l’accouchement. L’ostéopathe, via des étirements, va détendre les muscles du bassin, ce qui peut rendre l’accouchement un peu plus facile.

De l’ostéopathie, oui, mais à quel rythme ?

Normalement, un bon ostéopathe va soulager les petits maux de la grossesse pendant plusieurs semaines. Pour ma part, j’y suis allée tous les deux mois : aux 3 mois, 5 mois et 7 mois de grossesse. Une séance supplémentaire est préconisée avant l’accouchement pour préparer et détendre le bassin.

En outre, mon ostéopathe m’a montré quelques étirements pouvant me soulager en dehors des séances. Ainsi, ça ne sert à rien d’y aller trop souvent. Il faut attendre que le corps change et évolue progressivement. Le travail de l’ostéopathe est global et ne cible pas qu’une seule zone, ce qui explique un soulagement relativement durable.

Bref, je suis vraiment convaincue par cette médecine douce, à condition de trouver un praticien que l’on apprécie. Les séances m’ont fait un bien fou physiquement, mais aussi moralement. Et puis, bébé est toujours réactif aux séances, ce qui me laisse penser que lui aussi apprécie. En même temps, c’est normal : il doit sentir que maman est bien et se détend.

J’envisage également de recourir à l’ostéopathie une fois mon bébé né si nécessaire, notamment en cas de régurgitations.

Et toi ? Tu es une adepte de l’ostéopathie ? L’envisages-tu pendant ta grossesse ? Y as-tu eu recours ? Viens nous dire !

Toi aussi, ça te plairait de nous raconter ta grossesse mois après mois ? Toutes les infos pour devenir chroniqueuse grossesse, c’est par ici !

A propos de l’auteur

Je suis la maman de Petit Prince né en 2015 et de Petit Poussin né au printemps 2019. Après deux grossesses bien surveillées, j'assume pleinement ma vie professionnelle avec le soutien sans faille de mon mari et beaucoup de flexibilité & d'organisation. Depuis un peu plus d'un an maintenant, nous avons quitté la région parisienne pour vivre dans l'Est de la France suite à une opportunité professionnelle. Bref beaucoup de changements pour notre famille en très peu de temps !