Menu
Conseils / Événement / Récit d'accouchement

Comment avoir un prolongement de congé de maternité ?

L’accouchement constitue un événement majeur dans la vie de chaque femme et juste après cette étape, une mère a besoin de se rétablir afin d’accueillir son bébé dans les meilleures conditions possibles.

Ainsi, entre l’allaitement et les réveils fréquents du bébé en pleine nuit, un congé de maternité est de mise afin que la mère puisse s’occuper du bébé et répondre à ses besoins ! Mais parfois, cette dernière a besoin d’un prolongement de congé, et cela, pour plusieurs raisons différentes. Alors, qu’est-ce qu’un prolongement de congé de maternité et qui y a droit ? On vous explique tout !

Qu’est-ce qu’un congé de maternité ?

Un congé de maternité désigne une suspension de contrat de travail temporaire qui concerne les femmes qui viennent récemment d’accoucher ou d’adopter un bébé. En effet, la mère est appelée à prendre soin de son nourrisson et de rester à ses côtés, notamment pendant les 3 premiers mois suivant sa naissance.

De ce fait, le congé de maternité offre cette possibilité aux jeunes mamans tout en leur permettant de toucher des indemnités journalières ou des allocations familiales pour continuer à subvenir à leurs besoins durant cette période. Le congé de maternité s’adresse aux femmes salariées ou fonctionnaires, indépendamment du type de leur contrat (CDI, CDD, contrat à temps partiel, contrat à plein temps, etc.).

Quelle est la durée d’un congé de maternité ?

La durée d’un congé de maternité est variable, et cela, en raison de plusieurs facteurs différents tels que le nombre de nouveaux-nés ainsi que le nombre des enfants à charge dans votre domicile s’il ne s’agit pas de votre première grossesse. Ainsi, vous avez droit à :

  • 16 semaines de congé de maternité pour un premier ou deuxième enfant et qui correspondent essentiellement à 6 semaines de congé prénatal et 10 semaines de congé post-natal ;
  • 34 semaines de congé de maternité pour la naissance des jumeaux ;
  • 46 semaines pour la naissance des triplés.
A lire également  Education : faire comprendre les interdits à un bambin de 18 mois

Dans quels cas un prolongement de congé de maternité peut-il être accordé ?

Certaines situations requièrent un prolongement de congé de maternité dont les suivantes :

  • en cas d’accouchement prématuré : si votre accouchement est souvenu avant 6 semaines de la date prévue, alors vous pouvez bénéficier d’un prolongement de congé postnatal suivant le nombre de jours entre l’accouchement et la date de congé initiale ;
  • En cas d’une maladie ou d’une complication liée à l’accouchement ou à la grossesse : dans le cas échéant, vous aurez droit à 2 semaines de prolongement pour le congé prénatal et de quatre semaines pour le congé postnatal.

Comment demander un prolongement de congé de maternité ?

Afin d’obtenir un prolongement de congé de maternité, il suffit d’adresser une demande à votre employeur tout en lui justifiant votre situation grâce à une lettre recommandée à laquelle vous devrez joindre les documents suivants : un certificat médical et une lettre indiquant la date initiale de votre accouchement fournie par votre médecin traitant.

Quelles sont les conditions à respecter pour obtenir un prolongement de votre congé de maternité ?

Il est nécessaire de remplir les conditions suivantes pour obtenir un prolongement de votre congé de maternité :

  • avoir travaillé chez votre employeur au moins 3 mois avant la demande du congé de maternité ;
  • avoir 10 mois d’immatriculation durant la date prévue de l’accouchement ;
  • avoir cessé votre activité professionnelle au moins 8 semaines pendant votre congé de maternité, y compris le travail à mi-temps.

Comment fonctionnent les indemnités d’un congé de maternité ?

Votre congé de maternité est remboursé par la sécurité sociale. Ainsi, des indemnités vous seront accordées à titre journalier durant les jours où vous ne travaillerez pas. Pour en bénéficier, il faudra également remplir de nombreuses conditions dont une affiliation à la sécurité sociale datant d’au moins 10 mois avant votre accouchement et avoir cotisé au moins 1 015 fois le montant du Smic horaire fixé au cours des 6 mois civils qui ont précédé l’arrêt de votre activité professionnelle. Par ailleurs, il faudra aussi effectuer au moins 150 heures de travail entre le 1er et le 31 décembre.

A lire également  Quel cadeau offrir pour les fêtes des Mères ?

Que faire après un prolongement du congé de maternité ?

Après la fin de votre congé de maternité, vous pouvez reprendre votre travail à condition d’avoir réalisé une visite médicale dans votre entreprise.

Ainsi, cette dernière a pour but d’évaluer votre état de santé et de juger si votre position de travail actuelle est compatible avec votre état physique postnatal pour pouvoir effectuer les changements nécessaires pour travailler dans les meilleures conditions possibles, et cela, sous avis médical.