Menu
Conseils / Événement / Récit d'accouchement

Comment identifier les signes de l’accouchement ?

La grossesse comporte plusieurs phases d’évolution différentes d’un fœtus. En effet, ce dernier va se développer dans le ventre de sa mère pendant près de neuf mois et subira plusieurs transformations physiologiques jusqu’au jour de sa naissance.

Ainsi, la grossesse s’accompagne généralement par de nombreux symptômes, y compris la fatigue, les nausées, les maux de tête, etc., et cela, surtout durant le premier trimestre, mais qu’en est-il des signes de l’accouchement ? Comment peut-on les reconnaître et faire la distinction entre eux et d’autres symptômes de grossesse plus communs ? On vous aide à faire le point dans cet article !

Qu’est-ce que l’accouchement ?

L’accouchement désigne une opération qui consiste à faire naître un bébé. Elle se déroule habituellement dans des milieux hospitaliers ou bien dans des cliniques privées spécialisées. Néanmoins, certaines femmes préfèrent des accouchements dits « plus naturels » et décident de mettre leurs enfants au monde dans leurs maisons à l’aide d’une sage-femme.

L’accouchement comprend trois phases principales (l’effacement, l’expulsion et la délivrance). La durée de ces phases peut différer d’une femme à une autre, et cela, en raison de plusieurs facteurs différents tels que son âge, sa condition physique, la position et le poids du bébé, etc. Mais d’une manière générale, la dilatation du col de l’utérus est considérée comme étant l’étape la plus longue alors que l’expulsion dure entre 5 et 30 minutes.

Quels sont les signes de l’accouchement ?

Hormis le fait de perdre les eaux et qui fait partie des signes d’accouchement les plus imminents chez la femme enceinte, il est nécessaire de savoir reconnaître d’autres signes qui précèdent l’accouchement ou bien annoncent sa venue très prochainement. Donc, voici les principaux signes qu’il faudra surveiller :

  • des contractions de plus en plus régulières et rapprochées : ce sont les signes d’accouchement les plus fréquents et se caractérisent par leur intensité et leur fréquence régulière ;
  • la perte du bouchon muqueux : la présence de cet amas de glaire indique généralement que l’accouchement s’approche à grands pas et qu’il vous reste un peu plus d’une semaine avant le jour J. Il est toujours conseillé de parler à son médecin pour obtenir plus de renseignements ;
  • des pertes vaginales épaisses : c’est un autre signe annonciateur d’accouchement. Ils ont tendance à apparaître durant les jours ou semaines qui précèdent votre accouchement ;
  • un excès d’énergie inexpliqué : bien que la plupart des médecins n’arrivent pas à l’expliquer, certaines femmes peuvent manifester un véritable regain d’énergie avant leur accouchement avec une humeur améliorée.
A lire également  Trois enfants, trois accouchements différents

Quels symptômes doivent vous amener à consulter la maternité en urgence ?

Si certains signes sont plus vagues, d’autres ne trompent pas et doivent vous amener à consulter le service de maternité ou à contacter votre sage-femme en urgence. Ces signes comprennent essentiellement la perte des eaux qui se présente par l’écoulement d’un liquide claire et inodore tout au long de vos jambes, des selles très fréquentes causées par la sécrétion de la prostaglandine ainsi que des douleurs pelviennes de plus en plus intenses !

Comment préparer un accouchement ?

Il est préférable qu’un accouchement se prépare des mois à l’avance, notamment sur le plus psychologique. De ce fait, il est conseillé d’explorer différentes méthodes et de trouver celles qui vous correspondent le mieux.

Pour ce faire, plusieurs options s’offrent à vous comme des cours de PPO ou de psychoprophylaxie obstétricale, de l’acupuncture, de la sophrologie ou du chant prénatal afin d’apprendre plusieurs techniques de respiration et de savoir comment gérer votre stress et anxiété le jour de l’accouchement.

De plus, il est également conseillé de communiquer avec votre médecin et de lui faire part de toutes vos craintes et inquiétudes pour qu’il puisse être en mesure de vous rassurer.

Par ailleurs, il faudra bien choisir son accompagnateur le jour de l’accouchement, qu’il s’agisse de votre époux, parent ou ami proche afin qu’il reste à vos côtés lors de cet événement !

Que faut-il apporter avec vous le jour de l’accouchement ?

La préparation de l’accouchement passe par plusieurs étapes importantes, y compris la préparation de la valise de maternité que vous apporterez avec vous à l’hôpital. Ainsi, cette dernière doit comporter le strict nécessaire afin d’éviter de vous encombrer avec des objets dont vous n’aurez pas besoin. Donc, il faudra essentiellement ramener deux pyjamas, une robe de chambre, des sous-vêtements, des serviettes hygiéniques, des couvertures en cas de froid, votre trousse de toilette ainsi que des vêtements pour votre bébé.

A lire également  L'accouchement médicalisé : une évidence un peu fissurée...