Menu
A la une / Vie de maman

Ton sac de maternité

La maternité te donne une liste indicative des trucs à mettre dans ton sac et dans celui de ton bébé. Mais moi, je vais te donner les trucs que j’ai pris -ou pas- pour rendre le moins désagréable possible la période d’incarcération le séjour à la maternité.

Les vêtements

Tu n’as pas forcément envie d’accueillir tes visiteurs ou le personnel soignant en pyjama ou en chemise de nuit. J’ai pris un pantalon et un short de yoga de chez Décathlon. Le pantalon pour la journée, le short pour la nuit. N’oublie pas, il règne une ambiance tropicale dans les maternités. Pourquoi des pantalons de yoga ? Parce que le « bandeau » du pantalon n’appuie pas trop sur ton ventre, que c’est doux au contact, et que tu as vraiment besoin de douceur après un accouchement. Alors oui, ça fait un peu jogging. Mais franchement, aucune envie de mettre un jean ou un pantalon un tant soit peu serré, en ce qui me concerne. J’ai pris un t-shirt pour la nuit, et des hauts un peu plus habillés pour le jour.

Les sous-vêtements

Sur la liste de ma maternité, ils recommandaient les culottes filet. Honnêtement, pour ressembler à un rôti, c’est tip-top. Tu auras l’impression d’avoir le sex-appeal d’un tatou (pourquoi un tatou ? Voir image ci-dessous). Personnellement, j’ai opté pour des culottes confortables-mais-moches (on a toutes ce type de sous-vêtements, confortable-mais-moche, vs le sexy-mais-pas-agréable), noires. Avantage du sous-vêtement noir ? Les taches éventuelles ne se voient pas ! Je ne voulais pas allaiter, donc j’ai pris des soutien-gorges compressifs type brassière de course. Mais évidemment, si tu allaites, des soutiens-gorges d’allaitement sont tout à fait indiqués. Pense aussi à prendre des serviettes hygiéniques perso. Pour une raison que j’ignore, celles fournies gracieusement par la maternité sont dépourvues d’autocollant. Et sont biiiiien épaisses. Genre les serviettes que ta grand-mère portait. Bref, pas confortable quoi. (ils doivent en filer des pas confortable pour te convaincre de ramener les tiennes. Pas de petite économie).

Crédit photo : skeeze

La trousse de toilette

Du shampoing sec. Parce que tu n’auras pas le temps/l’envie de te laver les cheveux. En ce qui me concerne, j’avais un œil rivé sur le berceau, et l’autre sur la porte de la chambre qui pouvait s’ouvrir à n’importe quel moment sur n’importe qui (oui, oui, les gens frappent et entrent sans attendre la réponse. Où que tu sois, quelque soit ta tenue. Rappelle-toi, ta pudeur, tu l’as laissée à la maison, avant d’aller à la maternité !). D’un coup, d’un seul, tu économises un flacon de shampoing, un flacon d’après-shampoing, un sèche-cheveu. Ne me remercie pas, ça me fait plaisir !

Du savon sans-savon ultra doux pour zone intime. Oui, oui, tu en auras besoin, de douceur. Et puis tant qu’à faire, prends en un qui sent bon. Et pour économiser de la place, hop, j’ai pris un savon qui a servi pour me laver en intégralité (flemme de transporter ma salle de bain).

Du déodorant, évidemment. Choisis le sans parfum trop agressif, surtout si tu allaites. Le bébé a besoin de sentir ton odeur. Le déo m’a aussi suivi en salle d’accouchement (bah oui, un coup de stress, paf ! Tu te mets à puer. La honte.).

Du maquillage et du démaquillant, si tu te sens motivée. J’en ai pris. Il est resté sagement au fond de la trousse de toilette. Le premier qui te dit que tu as une petite mine, tu peux lui envoyer le bavoir plein de bavouilli de lait caillé dans la tronche. Ou l’étouffer avec. Au choix.

De la crème/huile pour le ventre. Si tu en as utilisé pendant ta grossesse, prends la même ! Il semblerait qu’il faille continuer les traitements hydratants même après l’accouchement. Bon, perso, le mal était déjà fait, mais est-ce que se papouiller le ventre le ferait retourner à sa place d’origine plus rapidement ? Je ne sais pas, mais j’essaie !

Pour t’occuper

Un téléphone/une tablette pour continuer à lire DMT ! Et aussi, accessoirement, pour donner des nouvelles à tes proches. Ou programmer ton réveil pour le biberon de 3h du matin. Ou prendre des photos du plus beau bébé du monde (le tien, donc).

Des magazines, même (et surtout) futiles. Inutile de prévoir la lecture de Guerre et Paix. Ou n’importe quel autre livre d’ailleurs. Tu n’en auras juste pas le temps. On est sans arrêt interrompues ! Par le bébé (normal), par les puéricultrices, sages-femmes, aides-soignantes. Pour le bain, pour la pesée, pour la prise de température/tension, pour les repas. Par les visites (raahhh !). Tout le temps, je te dis ! Et même si tu penses pouvoir avoir une heure de calme devant toi… Ne la gâche pas ! Essaie de DORMIR ! (cette injonction que tu entendras sans arrêt, et tu maudiras absolument tout le monde, parce que dormir sur commande, comme François Gabart sur une transatlantique, toi, tu sais pas faire)

Pour le bébé

Je te conseille de prendre une écharpe de portage, ou à défaut, un tissu de grande longueur. Pourquoi ? Parce qu’il arrive que les premières nuits, ton bébé refuse de dormir dans sa barquette en plastique son berceau. Donc tu le prends sur toi (et tu prends sur toi aussi), pour le calmer. Ça fonctionne bien, le bébé s’endort. Mais toi aussi, tu as envie de dormir. Le risque est de laisser le bébé tomber si tu somnoles bien. Dans ma maternité, un bandeau de peau à peau était fourni, mais à défaut (et aussi parce que ça tient super chaud !), un grand tissu pour stabiliser le bébé, c’est bien pratique. Attention, il ne faut jamais être à plat si tu prends le bébé sur toi, parce qu’il pourrait s’étouffer. Donc je te répète les recommandations des sages-femmes : avoir le buste relevé et bien veiller à ce que le bébé aie les voies aériennes dégagées.

Une tétine. Oui, je sais, c’est pas terrible. Surtout si tu allaites a priori. Bon, ce n’était pas mon cas, et je pense que la tétine a sauvé mon petit doigt et au moins une nuit. Certains bébés ont un fort besoin de succion, et quand ils sont au biberon, ce besoin n’est pas forcément satisfait a priori. Il y a les anti-tétines, les pro-tétines. Je ne rentrerai pas dans le débat. Mais force est de constater que pour le calmer (lors d’examens médicaux, ou simplement lors du changement de couche nocturne), ça fonctionne bien. Je trouve que ces bouchons à bébé sont affreux, et j’aimerai que Numérobis ne devienne pas accro à la sienne (d’ailleurs, il la lache dès qu’il s’endort). Surtout pour éviter de longs, fastidieux (et chers, soyons honnêtes) traitements orthodontiques dans quelques années. Bref, à toi de voir !

 

Est-ce que tu penses que j’ai oublié des indispensables ou tu trouves que j’avais embarqué des choses superflues ?

A propos de l’auteur

Je suis Rigel, mariée, maman d'une Choupinette née début 2016, et de Numérobis, de début 2018. Je n'aime pas le matin et le dimanche soir. J'aime les plannings bien organisés, le sport et le chocolat.