Menu
Conseils / Vie de maman

Grossesse : quels sont les sports recommandés ?

Les activités sportives sont conseillées pour les femmes enceintes. La grossesse n’est pas un frein à la pratique sportive. À l’approche de l’accouchement, il existe plusieurs façons de faire des exercices pour prendre soin de son corps. De plus, la pratique du sport ne présente pas de risque pour la mère ni pour le bébé si elle est bien faite. Dans ce guide santé, découvrez les sports recommandés pour votre bien-être.

Pratiquez régulièrement la marche

La marche est l’une des activités recommandées pendant la grossesse. Cette pratique présente plusieurs avantages. En voici quelques exemples.

Bonne pour le moral durant la grossesse

Lorsque vous pratiquez la marche durant la période de grossesse, cela vous permet de libérer de l’endorphine, l’hormone du bonheur. Cela vous permet aussi d’abaisser les hormones du stress comme le cortisol. En abaissant le stress, la marche rebooste votre moral. Enfin, la pratique de la marche durant la grossesse permet de prévenir le baby blues après la naissance du bébé.

Fait progresser le transit intestinal

La grossesse ne présente pas que des avantages sur le corps de la femme. En effet, lorsque vous êtes en état, votre système digestif sera malmené. Cela est dû au fait que le bébé se développe dans votre ventre et prend plus de place. Ce phénomène conduit à une digestion de plus en plus lente et difficile. En fin de grossesse, la constipation devient fréquente. La meilleure solution pour venir à bout de tout ça serait d’adopter une marche régulière pendant votre grossesse. Cette pratique sportive vous aidera à améliorer le transit.

Bénéfique pour le bien-être du bébé

D’après certaines études, les femmes enceintes qui pratiquent la marche permettent à leur bébé d’avoir un rythme cardiaque moins élevé et d’avoir aussi un cerveau sain et bien développé. De même, la marche permet de bercer le bébé et de lui offrir plus de tranquillité.

Lutter contre les douleurs de dos pendant la grossesse

Le mal de dos est fréquent chez certaines femmes enceintes. En effet, plus le ventre se développe, plus la cambrure s’accentue. Cela demande plus d’effort de vos lombaires. Lorsque vous adoptez la marche au quotidien, cela peut améliorer votre posture. De plus, la marche permet de prévenir les douleurs de dos tout en renforçant vos muscles de la sangle, dorsaux et abdominaux.

Avoir une bonne condition physique

Plus vous faites de marche, plus vous tonifiez vos muscles. Cela vous donne également les ressources qu’il faut pour mieux gérer la naissance de votre enfant. La pratique de la marche permet de préparer l’accouchement sur le plan respiratoire et musculaire. De plus, il diminue les différents risques de césariennes ainsi que de déchirures du périnée.

A lire également  Nos conseils pour accompagner une proche en PMA : les mots qui peuvent blesser

Adoptez la natation avant l’accouchement

Tout comme la marche, la natation est une activité sportive qui a des effets positifs sur la grossesse. Découvrez-en quelques exemples dans la suite de notre guide.

Corrige la position de votre colonne vertébrale

L’eau a un effet sédatif qui permet de corriger certaines irrégularités de la colonne vertébrale. De plus, elle apporte une contention afin de soutenir une partie de votre poids lorsque vous adoptez une position latérale dans l’eau. De ce fait, la natation est une activité sportive qui permet de corriger la position de la colonne vertébrale.

Renforce les muscles et les articulations

La natation est l’une des activités sportives qui permettent de travailler les articulations et de renforcer les muscles. Cela est rendu possible grâce à l’effet de « portée » de l’eau qui permet de contrôler un peu la gravité. La natation permet aussi d’éviter les blessures qui peuvent survenir hors de l’eau grâce au renforcement des muscles.

Améliore la circulation sanguine

La résistance hydrodynamique facilite les exercices de tonification des muscles tout en activant la circulation sanguine. De plus, le massage de l’eau sur les extrémités limite l’apparition de varices, les chevilles gonflées et les crampes musculaires.

Favorise la respiration

La pression de l’eau encourage le travail des muscles associés à la respiration et le travail du diaphragme. À court terme, les femmes en état de grossesse arrivent à avoir une respiration plus efficace et plus profonde. Cela est très utile pour l’accouchement. Il faut noter que la natation concourt aussi à une meilleure oxygénation entre les contractions.

Le milieu aquatique : parfait pour une future maman

Pratiquer la natation est un excellent choix pour les femmes enceintes pour plusieurs raisons. Le premier est la réduction du poids, ce qui permet à la femme de rester active. De plus, elle peut effectuer des mouvements dans l’eau qui permettront à réduire considérablement son poids. La natation est un exercice nécessaire qui permet de travailler chaque muscle.

Faites du yoga pendant la période de grossesse

La pratique du yoga présente plusieurs bienfaits. Avant toute chose, notez que les femmes enceintes qui pratiquent le yoga vivent leur grossesse de façon harmonieuse. Avec cette activité sportive, il est plus facile pour elles d’accoucher en toute sérénité. En effet, avant l’accouchement, le corps des femmes qui ont pratiqué le yoga pendant la grossesse est bien préparé. La partie la plus concernée est le périnée. Cette région doit être bien travaillée afin de réduire les douleurs de l’accouchement et surtout pour faciliter le passage de l’enfant.

A lire également  Le "congé" maternité

Les différents exercices du yoga permettent à la femme de se soulager durant la période de grossesse. En effet, lorsqu’elles pratiquent le yoga au quotidien, elles réduisent de manière considérable les douleurs dorsales, au niveau des côtes et surtout au sacrum. De même, le yoga soulage des douleurs liées au développement de votre enfant.

Enfin, il est nécessaire de retenir que le yoga permet de réduire le risque de certaines maladies. Pour certaines femmes, le yoga a permis d’échapper à l’épisiotomie. Le yoga est l’une des activités sportives qui permettent de lutter contre le stress de l’accouchement. Une étude a démontré que les femmes enceintes qui pratiquent le yoga sont de moins en moins stressées à l’approche de l’accouchement que les femmes qui ne le pratiquent pas.

Choisissez le vélo comme activité sportive pendant la grossesse

Parmi les activités conseillées à une femme enceinte, il y a le vélo. Il s’agit d’un sport qui sollicite les différentes capacités articulaires, circulatoires et surtout respiratoires. Retenez que la pratique du vélo par une femme enceinte est parfaite pour soulager certaines douleurs de la grossesse. Le vélo est un exercice très pratique et bénéfique pour une femme enceinte. Faites attention toutefois à bien choisir votre monture et à garder votre dos bien droit.

Si vous adoptez cet exercice, vous devez vous faire suivre par un coach sportif. Son rôle principal sera de surveiller votre position sur le vélo. Plus votre grossesse évolue, plus vous devez adapter votre position. Notez que si vous êtes dans le 2e et 3e trimestre, vous devez pédaler d’une manière différente au 1er trimestre. De manière plus explicite, à partir du 2e trimestre, vous devez pédaler les jambes écartées avec des genoux tournés vers l’extérieur. De plus, la selle de votre vélo doit-être horizontale et ne doit pas être inclinée vers l’avant.

La pratique du vélo permet aussi aux femmes enceintes de garder la forme avant l’accouchement et de supporter le poids de leur corps. Enfin, le vélo permet de renforcer les muscles, les fesses et les cuisses pour bien se préparer à l’accouchement.