Menu
Conseils

La reconnaissance progressive de la médecine alternative

À une époque lointaine, lorsqu’on n’avait pas encore des hôpitaux ni des machines technologies diverses, nos ancêtres s’étaient soignés par leur propre moyen en utilisant différentes méthodes et herbes médicinales. Les méthodes les plus utilisées jadis étaient l’acupuncture, l’homéopathie, la sophrologie, l’hypnose et autres. Puis la médecine a connu sa révolution et ces anciennes méthodes ont été oubliées petit à petit. Cependant, elles commencent à refaire surface aujourd’hui. Alors que l’Ordre des médecins commence à reconnaître certaines pratiques, les cliniques et centres hospitaliers commencent à les intégrer petit à petit dans leurs activités.

Les Français y ont de plus en plus recours

Une étude menée sur ce sujet a permis de savoir que près de 40 % de Français commencent aujourd’hui à privilégier la pratique des médecines complémentaires. Il est vrai que la grande majorité d’entre eux consultent d’abord leur médecin traitant, mais moi en tout cas, je ne vois aucun problème à quitter les cadres balisés des soins conventionnels au profit des médecines traditionnelles. Après tout, c’est ce qui a permis à nos anciens de rester en bonne santé à leur époque, du coup, je pense qu’on peut en faire de même. Je vais souvent sur le site doctonat.com pour trouver des informations sur les médecines complémentaires.
Visiblement, l’Ordre des médecins commence à le comprendre vu que certaines pratiques, même encore peu nombreuses sont reconnues aujourd’hui. Pour plus de précision, l’homéopathie, la mésothérapie, l’acupuncture et l’ostéopathie sont les quatre disciplines qui ont bénéficié cette reconnaissance.
Si tu as fait, ou souhaites poursuivre des études sur ces quatre domaines cités, tu es en droit d’exercer ton activité légalement et profiter d’un statut accepté par l’État. Finalement, c’est bien que les choses deviennent ainsi.

Focus sur l’acupuncture

C’est une méthode très ancienne, mais que j’adore. En plus de remédier à ta douleur, elle te permet aussi de te faire chouchouter pendant la séance. Le fait est que la pratique vise à stimuler certaines zones du corps à l’aide de fines aiguilles, pour être plus précis certains points névralgiques parcourant le corps.
Il y a une forte probabilité que tu en as déjà entendu, mais cette pratique est vantée miraculeuse. Je l’ai déjà essayé et j’étais étonné avec quelle magie le praticien m’a ensorcelé, mais les maux de tête se sont dissipés, comme si de rien n’était.
Il est très connu déjà que la méthode est incroyable pour soulager les migraines, les douleurs de la grossesse, les fameux maux de dos, et les autres troubles du 21ème siècle. Je trouve dommage que seules 4 indications sont remboursées selon l’ordre des médecins.

Ostéopathie atteint le pic de son essor !

Même quand l’ostéopathie n’était pas encore reconnue par l’Ordre des Médecins, beaucoup de jeunes s’y montraient très intéressés. Seulement voilà, son exercice sur le territoire hexagonal n’était pas légalisé, du coup, elle était sans avenir. En conséquence, seuls les médecins qui sont déjà spécialisés quelque part ont suivi des études d’ostéopathie pour multiplier leur connaissance.
Heureusement, les choses sont différentes maintenant que la pratique est reconnue dans le pays. Cela constitue une grande motivation pour les jeunes qui avaient toujours hésité. La preuve près de 30 000 praticiens sont aujourd’hui formés en ostéopathie.