Menu
A la une / Témoignage

Ma grossesse s’est arrêtée

Le test urinaire et le bilan sanguin sont tous deux positifs. Ton activité gestationnelle a démarré depuis peu. Faute de chance, là voilà qui s’arrête sans que l’objectif n’ait été atteint. C’est un bouleversement que tu devras vivre et surmonter en y étant préparée.

Laisser l’utérus expulser son contenu

Le verdict du médecin est sans appel. Malheureusement, le diagnostic n’est pas en ta faveur. L’échographie et le taux d’HCG montrent que ta grossesse s’est arrêtée. Dans la meilleure des situations, tu observeras dans les jours suivants l’expulsion de l’embryon. Le médecin te laissera peut-être une ou deux semaines, pour voir si ton corps rejettera naturellement l’œuf.

Tout comme des crampes d’estomac ressenties à l’approche des règles, tu sentiras des douleurs de plus en plus vives. Après quelques heures, l’œuf est expulsé et les contractions s’atténuent. Tu vas saigner encore quelques jours.

Il faudra prendre des précautions en te protégeant avec des garnitures de maternité. Lorsque les saignements ou les douleurs semblent trop fortes, il est préférable de contacter l’hôpital. Une prise en charge rapide permettre d’éviter des complications graves.

Grossesse arrêtée : lorsque l’expulsion n’est pas automatique

Dans le cas où la grossesse ne serait pas automatiquement expulsée, un accompagnement médical est la solution. Il consiste à la provocation de l’évacuation par différentes interventions. L’une est médicamenteuse et l’autre est chirurgicale.

La première alternative consiste à ingérer un ou plusieurs comprimés. Ceux-ci ouvrent le col de l’’utérus et facilitent l’évacuation du fœtus. La suite du processus est presque identique à une expulsion naturelle. Les douleurs et les contractions sont vives jusqu’au moment où l’œuf est hors de ton corps.

A lire également  Pourquoi j'ai choisi les couches lavables

Pour ce qui est de l’acte chirurgical, il est exécuté par un praticien, pendant que tu es sous anesthésie. C’est le dernier recours possible pour évacuer l’œuf lorsqu’une grossesse s’est arrêtée.

Pour chacune des interventions, une échographie sera réalisée dans les semaines qui suivent. Le but de l’examen est de vérifier que l’intégralité de la grossesse a été évacuée.

Prendre du repos avant une autre grossesse

Quel que soit le moyen utilisé, après une fausse couche, un suivi médical est impératif. Il se résume à la prise de traitements antibiotiques et autres. Le plus important est de laisser le corps retrouver ses marques.

Il est naturel que tu aies envie de réessayer une nouvelle grossesse. Toutefois, le temps doit avoir guéri toutes les blessures, physiques et morales. À ce titre, une méthode contraceptive te sera sans doute proposée par le personnel soignant. Elle a pour but de rétablir le cycle et favoriser une autre grossesse, seulement quand l’organisme le jugera opportun.

La perte d’une grossesse n’est jamais à prendre à la légère, et ce, quel que soit le stade. Si cela est nécessaire, n’hésite pas à en discuter avec ton partenaire. Il existe également des forums d’entraide. Tu pourras librement discuter de tes sentiments avec des personnes qui ont vécu une expérience similaire.