Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Voilà, c’est fini


Publié le 29 mai 2020 par Ninette

J’aurais voulu que ça se termine autrement entre nous. J’aurais voulu te quitter en loucedé, sans un au revoir, sans même qu’on se rende compte, ni toi, ni moi. J’aurais juste écrit de moins en moins et puis un jour plus du tout. Et comme j’aurais été une vieille chroniqueuse et que d’autres chroniqueuses super seraient apparues, je n’aurais manqué à personne. J’aurais voulu doucement me sevrer des blogs du royaume Dentelle sans même chercher à le faire, juste comme on passe à autre chose après des années. Oui, j’aurais voulu que ça dure des années. J’aurais voulu que tu voies grandir mes Bibou et Titou au fil de mes chroniques. Ils les auraient peut-être lues un jour et auraient peut-être compris plein de trucs… ou alors ils auraient trouvé que leur mère était définitivement une grosse naze (oui parce qu’ils les auraient lues à l’adolescence, à l’âge où on a une mère naze). Bon là ils auront une quinzaine de chroniques à lire tout au plus. C’est toujours ça.

Je voulais te parler de plein de choses. D’asthme viro-induit. De notre expérience de la langue des signes pour bébé. De la mort de Grand-Mamie. De la difficulté de ne pas juger les pétages de plomb de l’autre parent. De mon échographie du premier trimestre quand j’attendais Bibou (cet échographe… un vrai c** !) De l’emménagement de Titou dans la chambre de Bibou (c’est pour bientôt !) Des problèmes de sommeil de Titou qui sont en train de se résoudre (justement…) De mon globe urinaire (non, ceci n’est pas un objet). Du sexe pendant la grossesse (héhé !) De la gym prénatale et postnatale. Des façons radicalement opposées qu’ont mes deux fils d’acquérir, d’apprendre et d’évoluer. Des difficultés de Minette à trouver sa place dans la famille. De notre super crèche associative et du gros pincement au cœur que nous allons ressentir en la quittant. De la première rentrée scolaire de Titou en septembre prochain. Des séjours de mes fils chez leurs grands-parents…

Tu vois, j’avais plein de choses à te dire encore, mais je n’ai pas eu le temps de les écrire. Peut-être que je le ferai un jour et que ce sera publié ailleurs.

On verra…

Crédits photo (creative commons) : kevinbism

Je suis entrée dans le royaume Dentelle complètement par hasard il y a peut-être deux ans en suivant une publication sur un réseau social bien connu. Et paf ça a fait des Chocapic je me suis retrouvée noyée sous les paillettes, les licornes, les DIY et les FFP. Enfin, non, pas tout de suite.

Au départ, j’ai juste lu quelques chroniques mariage d’une copine de collège… que je ne voyais plus depuis… le collège. Et puis, ma curiosité m’a poussée à lire toutes ses chroniques (si toi aussi Facebook a franchement développé ta tendance au voyeurisme, viens, on monte un collectif) et à attendre les suivantes avec impatience. Mais comme les suivantes n’arrivaient pas assez vite à mon goût, je me suis mise à lire celles d’une ou deux autres chroniqueuses, que je ne connaissais ni d’Ève, ni d’Adam cette fois, mais que j’aimais bien quand même. Et puis finalement, je me suis mise à lire TOUTES les nouvelles chroniques. Et puis une chose en entraînant une autre, j’ai fini par lire les anciennes chroniques des chroniqueuses du moment. Et puis là, j’ai perdu le contrôle, je me suis même plongée dans la lecture des chroniques des anciennes chroniqueuses. C’était fichu : j’étais addict à Mademoiselle Dentelle.

Tu remarqueras que jusqu’ici je ne parle absolument pas de mon mariage. Non, parce que je ne suis pas mariée, que ce n’est pas au programme et, tiens-toi bien, que je n’ai même pas envie de me marier. Oui. Je sais. Mon cas est grave. 

Et comme toute bonne junkie, j’avais besoin de doses de plus en plus fortes. Alors Mademoiselle Dentelle ne m’a rapidement plus suffi. J’avais bien remarqué des onglets qui fléchaient vers deux autres blogs mais je ne m’y étais pas intéressée. Non. Moi, ce que j’aimais, c’était les chroniques de robe de mariée et les histoires de couacs. Je crois que les chroniqueuses de DMT et SNT me paraissaient trop proches de moi pour que j’y accorde de l’intérêt… Jusqu’au jour où, suivant les aventures d’une chroniqueuse que j’aimais beaucoup et déçue d’arriver au bout de ses chroniques mariage, j’ai découvert qu’elle écrivait sur Dans Ma Tribu. Patatra ! Même topo. Au départ, je ne me suis intéressée qu’à cette tribulette. Et puis, j’ai retrouvé encore une autre ancienne Dentelle que j’aimais bien. Et puis, j’ai trouvé que finalement les chroniqueuses-pas-Dentelle étaient bien aussi… Et c’était fichu : j’étais addict à DMT autant qu’à MD. 

Je ne te le refais pas pour Sous Notre Toit parce que le mécanisme est rigoureusement le même. Au final, tous les matins, mon premier geste en montant dans le tram, c’était d’aller lire les nouvelles chroniques sur les trois blogs. La suite, tu la connais, puisque je t’en ai parlé un peu dans ma chronique de présentation

Alors, ça va me manquer tout ça.

Mais pour ressentir le manque de quelque chose, il faut l’avoir connu. Et avoir connu tout ça, c’était drôlement sympa.


 


Commentaires

4   Commentaires Laisser un commentaire ?

Raphaelle

Quel dommage! Ces sujets avaient l’air si interessants!.. Je me demande notamment comment tu vas faire pour faire dormir tes deux enfants dans la même chambre, c’est un sujet qui me stresse personnellement beaucoup et sur lequel je ne trouve presque aucun conseil ou info…

le 29/05/2020 à 14h05 |

Ninette

A vrai dire, nos fils ont l’habitude de partager leur chambre quand on part chez les grands-parents notamment. Et ils adorent. Ensuite, ils passent beaucoup de temps à jouer ensemble dans la chambre de Bibou qui est beaucoup plus grande que celle de Titou. Enfin, on a commencé à leur en parler, plusieurs mois à l’avance, en précisant bien les tenants et aboutissants. On verra ce que ça donne, une fois que ce sera effectif…

le 31/05/2020 à 13h30 |

Die Franzoesin

Je suis vraiment triste que tu nous quittes car j’aimais beaucoup tes articles et tu avais apparemment encore beaucoup de choses à écrire ! Tu ne voulais pas nous rejoindre sur bribes de vies ?

le 29/05/2020 à 23h36 |

Ninette

Merci beaucoup!
A vrai dire, je manque de temps et d’énergie pour m’investir au-delà de ce à quoi DMT m’engageait et j’ai l’impression que BDV, en tant que blog collaboratif, en demande plus (mais c’est un a priori que je n’ai pas pris la peine de confirmer ou d’infirmer… par manque de temps et d’énergie et puis parce que je passe le moins de temps possible sur les réseaux sociaux ce qui fait que je passe certainement à côté de pas mal de choses).

le 31/05/2020 à 13h36 |

Les commentaires sur cet article sont fermés.