Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

8 conseils pratiques pour faire une rando avec les enfants


Publié le 10 juillet 2014 par Anne Delacour

Randonner, c’est l’activité idéale en famille : on peut en faire à côté de chez soi ou en vacances, c’est complètement gratuit et en plus ça fait faire de l’exercice à tout le monde !

Quand on dit « randonnée », on s’imagine parfois parcourant la Corse de bout en bout, ou sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle, dormant dans des gîtes d’étape bondés (et sales)…

Rien de très adapté avec des enfants, donc.

Alors qu’en fait, une randonnée, ça peut très bien ne durer que quelques heures. Parce qu’en fait, « randonner », c’est juste un mot pour dire « marcher là où c’est joli ».

conseils pour randonner avec les enfants

Mais c’est vrai qu’il faut tout de même avoir en tête certaines choses. Voici donc mes conseils pour partir randonner avec les enfants sereinement.

Emmène de l’eau. Beaucoup d’eau.
Un demi litre d’eau par personne minimum, le double s’il fait chaud. Si tu ne dois emmener qu’une seule chose en randonnée, c’est ça. Rien de pire que de crever de soif à milieu de parcours, surtout quand on est fatigué par la marche et en pleine nature.

Emmène à manger.
Marcher, ça creuse les petits bidons. Et un enfant fatigué qui a le ventre vide, ce n’est jamais beau à voir. Pour ça, les fruits secs (raisins, abricots secs, noisettes, noix, etc.) sont parfaits ! Ils ne risquent pas de s’écraser (comme des biscuits) ni de se renverser dans un sac (comme une compote ou un yaourt à boire).

Regarde la météo avant de partir.
Il ne s’agit pas d’arriver au milieu du parcours et de se retrouver complètement trempés par une averse parce qu’on avait pas prévu les imperméables. Ni de choper un coup de soleil parce qu’on a oublié les chapeaux. Tu peux aussi décaler l’heure de départ en fonction de la chaleur : s’il fait très chaud, mieux vaut partir en début de matinée ou après 17h.

Adapte le temps de marche à l’âge des enfants.
Un enfant de 8 ou 10 ans peut tout à fait marcher 3 à 4 heures, surtout si tu fais une pause goûter au milieu. A 4 ou 5 ans, il vaut mieux limiter la durée totale de la rando à 2 heures et s’apprêter à porter l’enfant de temps en temps pour éviter le découragement. L’avantage, c’est qu’à cet âge-là, ils se ressourcent aussi vite qu’ils ne se fatiguent ! 10 minutes sur les épaules de Papa ou Maman et c’est reparti comme en 40 !

Choisis le parcours le moins monotone.
Si possible, choisis un parcours avec tantôt des rochers à grimper, tantôt un petit étang dans lequel on peut lancer des cailloux, tantôt des chevaux qu’on peut caresser… bref, des choses à faire ! Les enfants resteront intéressés plus longtemps et oublierons qu’ils ont un peu mal aux pieds.

conseils pour randonner avec des enfants - varier les paysages

Chausse ta casquette de guide touristique.
Pour rendre les choses plus intéressantes, tu peux aussi apprendre 2 ou 3 faits ou histoires à leur raconter le long du chemin. En cherchant bien (Wikipedia est ton ami), tu trouveras peut-être des infos sur une guerre qui a eu lieu au même endroit il y a quelques siècles, une princesse qui y vivait au Moyen-Âge, un volcan qui a créé la montagne après avoir tout brûlé avec sa lave ou des dinosaures qui vivaient là au temps du Jurassique.

Chante !
Pour motiver les troupes, rien de tel qu’une bonne chanson. Tu peux piocher dans le répertoire de tes enfants (ils apprennent bien des chansons et des comptines à l’école, non ?) ou fouiller ta mémoire à la recherche des perles de ton enfance, les chansons répétitives et insupportables que tu adorais à l’époque.

Un kilomètre à pied, ça use, ça use,
Un kilomètre à pied, ça use les souliers.
Deux kilomètres à pieds, ça use, ça use,

Mon pantalon est décousu,
et si ça continue, on verra l’trou d’mmmm
Mon pantalon est décousu,

(Ahhh… c’était l’bon temps !)

Si besoin, trouve-lui un autre nom que « randonnée ».
Tes enfants (ou ton conjoint) sont vraiment réfractaires au mot « rando » ? Alors pourquoi ne pas la renommer « cueillette de fleurs », « cueillette de fruits » ou « ramassage de coquillages » ? Encore une fois, « randonner », c’est juste marcher. S’il leur faut un objectif autre que juste marcher, il suffit d’en inventer un, après tout !

Et toi, tu fais des randonnées avec tes enfants ? D’autres conseils à partager ? Raconte !

Commentaires

4   Commentaires Laisser un commentaire ?

sarah

hihihi, en lisant ton article je me suis dit, zut, ses conseils sont ceux que mon mari utilise pour me motiver à faire des randonnées 😀 et le pire c’est que ca marche!!! *moi encore une gamine???* et sinon le petit truc pratique pour la rando c’est la ‘camel bag’ le principe c’est un sac que chacun met dans son sac a dos avec le tube qui ressort et comme ca quand on asoif, plus la peine d’arrêter toute la troupe pour récupérer la bouteille au fond du sac, chacun boit à son rythme, quand il veut et en plus ca garde bien au frais et il y a des petites tailles pour les enfants 😉

le 10/07/2014 à 12h45 | Répondre

Annie Hall

Super idée le camel bag ! Merci !

le 12/07/2014 à 12h25 | Répondre

Madame Lumi

En tant que fille de randonneurs, je rajouterais aussi le conseil suivant : se munir de cartes/guides RÉCENTS et choisir des itinéraires bien balisés, pour éviter de se retrouver à couper à travers les ronces… Oui, oui, c’est du vécu…

le 11/07/2014 à 10h21 | Répondre

Annie Hall

Arg !! Ah oui effectivement ! Pas cool… Surtout pour des petits qui sont forcément encore plus touchés par les ronces du fait de leur taille… :/

le 12/07/2014 à 12h24 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?