Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Sur la plage de la base de loisirs de Jablines, on s’amuse (trop) bien !


Publié le 8 août 2012 par Anne Delacour

Vous êtes parti en vacances en juillet et il a plu tous les jours ? Vous ne partez pas en vacances cet été et vous êtes frustrés de la plage ? Si ça se trouve, il y a une plage pas loin de chez vous dans la base de loisir du coin !

L’autre jour, j’ai testé la base de loisirs de Jablines en Seine-et-Marne avec mon fils de 8 ans et ma fille de 2 ans et demi.

Ok, ce n’était pas exactement la mer. Il manquait la petite odeur iodée et les algues puantes sur la plage. Mais c’était un peu tout comme !

J’ai affublé ma fille d’un gilet de sauvetage comme à chaque fois que je suis seule à surveiller plusieurs enfants. Et oui, elle était la seule en orange fluo. Mais au moins, j’avais l’esprit tranquille.

base-loisirs-jablines

Mon fils a passé 2 heures dans l’eau à « s’entraîner à la pêche aux requins » pendant que ma fille a fait des aller-retour entre le bord de l’eau et sa « cuisine ». Où elle me confectionnait des « tartes ».

Délicieuses, bien évidemment. Vous pensez bien que j’ai goûté.

base-loisirs-jablines-paté-sable

Et elle a passé ensuite un bon bout de temps à essayer d’enterrer mes pieds dans le sable. Je dis essayer parce que mon gros orteil ne se laissait pas avoir et revenait lui faire coucou à chaque fois pendant qu’elle éclatait de rire.

127 fois de suite. Trop mignon.

base-loisir-jablines-sable

Moins mignon ? La crise de fin de journée.

En bonne mère, j’avais amené les chapeaux, la crème solaire, le gilet de sauvetage, la tente popup anti-UV, les gourdes et les pistolets à eau… La totale.

base de loisirs de Jablines

Mais j’avais oublié le goûter. Pas une seule miette de biscuit à se mettre sous la dent de lait.

Mauvaise mère. Très mauvaise.

Parce qu’après 2 heures à s’éclater dans l’eau et dans le sable, ma fille s’est soudain mise à chouiner, pleurnicher et pinailler (oui, les trois en même temps) à chaque mini contrariété. (Figurez-vous qu’un grain de sable était collé à son index gauche… et qu’ensuite le soleil était chaud… et que l’eau était fraiche. Trop dur.)

J’ai cru qu’elle était fatiguée. Je lui ai proposé de se reposer sous la tente. De dormir. De partir.

J’avais complètement oublié que malgré ses bientôt 3 ans, comme beaucoup d’enfants, elle ne sait pas encore dire qu’elle a faim. Elle ne fait pas encore la relation entre son mal de ventre et son besoin de manger. Tout ce qu’elle sait, c’est qu’elle se sent mal.

Le temps que je comprenne que ce n’était pas de la fatigue, le processus grosse-crise-de-nerfs était définitivement enclenché. Et j’étais foutue. Jusqu’à 21h.

Alors passer l’après-midi à la base de loisirs de Jablines ? Génial ! Foncez !

Mais par pitié, n’oubliez pas le goûter !!

Plus d’infos sur la base de loisirs de Jablines dans l’annuaire d’Occuper ses enfants

 


Tu en as marre de courir les magasins pour les fringues des enfants ? Et ce tous les mois, vu à la vitesse à laquelle ils grandissent ? Et je ne parle pas du petit qui hurle (que ce soit le tien ou celui d’une autre, grrr) parce qu’il ne veut pas essayer ce pull-là… Et si tu recevais directement chez toi de jolis looks (du 1 mois au 14 ans !) à essayer TRAN-QUILLE-MENT. Ça va ? Tu gardes et tu payes. Ça ne va pas ? Tu renvoies gratuitement. Bref, viens vite tester Little Cigogne !

Commentaires

Maman dessine (voir son site)

aïe…. je vois bien la situation un peu délicate. ceci dit, la crise de nerfs n’est pas forcément évitée par la simple présence d’un goûter parce que une après midi à la plage, cela creuse, mais aussi cela fatigue…
en tout cas, j’ai bien rigolé, et apprécié les photos

le 04/04/2013 à 13h58 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?