Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Conseils

Grand-mère et fille

Jeunes parents Vs (belle-)famille : le mode d’emploi

Voilà un article qui rôde dans ma petite tête de maman depuis un bout de temps, mais qui n’est pas facile à écrire. J’ai l’impression que ces fameuses relations entre les jeunes parents et leur entourage changent et évoluent au jour le jour. Dans ma courte vie de maman (ma fille est née il y a onze mois au moment où j’écris ces lignes), j’ai déjà connu de nombreux revirements.

Mais bon, je ne me démonte pas, et te propose aujourd’hui, à défaut d’un vrai mode d’emploi (wouah le titre mensonger !), un manuel de survie, à destination des jeunes parents timides ou peu affirmés.

Donner son coeur

Toutes les questions que tu te poses (ou pas) sur le don d’ovocytes

Très méconnu en France, notamment à cause d’une législation archaïque et d’un manque de communication de la part des organismes, le don d’ovocytes permet pourtant à des femmes qui n’ont plus d’ovocytes, ou des ovocytes de mauvaise qualité de porter un enfant.

Faire un don d’ovocyte c’est permettre à une autre femme de vivre une grossesse, c’est lui permettre de concevoir un enfant, à l’aide des gamètes de son conjoint. C’est offrir l’opportunité à un couple d’être parents.

Zen

Vivre et gérer une grossesse à risque

Une grossesse à risque est une grossesse bénéficiant d’une surveillance particulière liée à des antécédents médicaux ou obstétricaux, ou encore à une anomalie apparue en cours de grossesse. Ce type de grossesse augmente le risque d’accouchement prématuré et/ou de problèmes de santé du bébé ou de la maman.

Petit guide synthétique pour comprendre un peu mieux ce que ça implique et comment réagir en cas de stress !

Maman et bébé

Conseils pour le retour à la maison avec bébé

Le retour à la maison a été un moment très angoissant pour moi. Être à la maternité me rassurait car j’étais entourée d’une équipe de professionnels pouvant m’aider si j’avais besoin. Je savais qu’à la maison, ce ne serait plus le cas, et pourtant, j’étais pressée de rentrer.

Lorsque je pensais au retour, j’imaginais vivre à cent à l’heure. Je me voyais courir de partout, avoir ma fille H24 dans les bras et ne plus pouvoir m’occuper de ma maison et de mon mari. Mais ma fille étant un véritable petit ange, elle m’a laissé beaucoup de temps pour faire tout ce que j’avais à faire lors de ses siestes.

Voici quelques astuces pour t’aider…

Stethoscope

Mon suivi de grossesse : par qui ? comment ?

Quand je suis tombée enceinte, je savais que trois professionnels pouvaient suivre la grossesse : le gynécologue-obstétricien, pour les grossesses « à risque », la sage-femme et le médecin généraliste, pour les grossesses « normales ».

J’ai contacté le cabinet de sages-femmes libérales le plus proche de mon nouveau domicile. Je pensais qu’une sage-femme pouvait m’apporter une vision assez globale de la maternité, avec un côté humain que j’apprécie. Pendant mes études, j’ai côtoyé des sages-femmes adorables qui m’ont sensibilisée aux techniques d’accouchement « naturel ». Et puis ça m’arrangeait bien que ce soit la même personne qui fasse tout : suivi, préparation, rééducation.

Cimetière de sucettes

Se débarrasser de la tétine

Avant d’être maman, je disais : « Chez nous, la tétine, jamais ! » D’ailleurs, les six premiers mois de mon fils, nous n’avons pas eu recours à la tétine. Il n’en avait pas besoin pour s’endormir, il la rejetait, même. Le bonheur, quoi !

Et puis, à 6 mois, le bambin commence à faire ses dents. Il souffre beaucoup. On lui donne des choses à mâchouiller, et il s’avère que rien n’est plus efficace que la tétine pour ça… Voilà donc comment tout a commencé chez nous : la tétine, c’était à mordiller, pour les dents du bébé.

Et puis, l’inévitable s’est produit : le réflexe de succion.

Tricot pour bébé

Comment s’occuper quand on est enceinte et immobilisée ?

Depuis le temps que je t’en parle, tu le sais : je suis arrêtée depuis le quatrième mois. Inutile de te dire que, pour tenir les cinq mois restants, j’ai dû mettre en place quelques astuces, afin de ne pas devenir folle trop m’ennuyer. Comme je suis sympa, je partage avec toi quelques conseils si tu es, toi aussi, dans ce cas !

Car non, enceinte et alitée ne veut pas forcément dire arrêt de toutes activités… Tu ne peux sans doute plus sortir de chez toi, mais tu peux tout de même trouver à t’occuper !

Vêtements de bébé

Conseils pour le contenu du sac de maternité

A l’approche de la fin de la grossesse, comme toute future maman qui se respecte, j’ai voulu commencer à préparer le fameux « sac pour la maternité ». Tu sais, celui qui contiendra le premier petit pyjama de ton bébé, sa première gigoteuse, son premier bonnet tricoté avec amour (et accessoirement, tes premières culottes de grand-mère spéciales post-accouchement : glamour et sex-appeal assurés !)… Et comme toute primipare qui se respecte, je me suis retrouvée complètement perdue face à cette tâche à accomplir.

Qu’est-ce que je dois prendre ? Combien de temps va-t-on rester à l’hôpital ? Des vêtements chauds ou légers ? Et un bébé, en fait, ça met quoi ?

Je te propose donc de découvrir le contenu du mien, ainsi que mes conclusions « post-séjour » et quelques petits conseils pratiques !

Crèche parentale

Crèche parentale : le mode de garde idéal ?

Rapidement après la découverte de ma grossesse, il a fallu penser au mode de garde pour notre futur BébéChou. En effet, en région parisienne, on a intérêt à s’y prendre tôt.

Mister F. avait une nette préférence pour un mode de garde en collectivité. Nous avons donc commencé à postuler pour des places en crèche, notamment en crèche municipale. Ça a été un sacré parcours du combattant… Pour finalement s’entendre dire que comme notre enfant naîtrait après les commissions d’attribution en juin, nous n’aurions de toute façon pas de place.

Et là, j’ai eu la bonne surprise de découvrir que mon entreprise subventionnait une crèche parentale !

Bain de bébé

Les différentes options pour baigner ton bébé

Face à la multitude de choix qui s’offrent à toi pour le bain de ton bébé, tu es un peu perdue et je te comprends tout à fait ! Malheureusement, je ne peux pas te dire lequel est le plus judicieux car d’une part, je n’ai pas tout testé, et d’autre part, mon avis n’engagerait que moi. Ce qui est bien pour moi ne l’est pas forcément pour toi.

Je vais donc tâcher de te faire une petite liste des avantages et inconvénients recensés de-ci de-là auprès d’amies jeunes mamans.