Menu
A la une / Vie de maman

La nudité, mes enfants et moi

Est-il normal que des enfants voient leurs parents nus ? Dans leur douche ? Aux toilettes ? Est-ce malsain de prendre son bain avec son enfant ? Faut-il imposer ou apprendre la pudeur à ses enfants ?

Toutes ces questions – et bien plus encore – je me les pose très souvent. A l’heure où la question du consentement est d’actualité, je m’interroge beaucoup sur mon comportement et sur ce que je montre à mes enfants.

Education et relation au corps

Je ne suis pas pudique. Je suis très à l’aise avec la nudité. Je pense que mon enfance a pas mal conditionné cela. Toute petite je prenais des bains avec mes parents, avec mes sœurs. Mon papa a rapidement arrêté bien sûr mais ma maman ne faisait pas vraiment attention à se couvrir. Chacun pouvait rentrer dans la salle de bain pendant que l’autre prenait sa douche (sauf mon papa évidemment). Alors dis comme ça on ressemble à une famille de nudiste, bien entendu ce n’est pas le cas hein ! Mais simplement il n’y a pas de tabou autour du corps. Et puis une de mes sœur est bien plus pudique que nous, ce qui te montre que c’est aussi une question de caractère. Ma maman n’éprouve aucun soucis à se faire bronzer top-less (étrangement je n’ai jamais osé) voir complètement nue sur la terrasse et ça ne m’a pas posé de soucis d’aider ma sœur à mettre des robes de mariée pour les essayages alors qu’elle était les seins nus. Lorsque je me suis fais tatouer une partie du dos, j’étais top-less bien que ma tatoueuse avait tenté de fabriquer un bustier avec du papier qu’elle m’avait scotché sur la peau, mais je n’étais nullement gênée !

Tu pense bien que cette non-pudeur m’a été très utile lors de mes accouchements ! J’en avais rien à faire d’avoir les fesses à l’air sous la blouse et même d’être complètement nue dans la baignoire lors de mon premier accouchement. Je pars du principe qu’il est des professions où les corps nus sont monnaie courante alors un de plus ou un de moins…

Mari Barbu n’est pas un grand pudique non plus ! Il sort toujours de la douche nu comme un vers ! Lui dort en caleçon, moi en culotte avec un débardeur. Bref, on ne se pose pas trop de questions ! Jusqu’au jour où …

Avec les enfants

Quand PetitePerle était toute petite, on vivait comme avant. Il n’y a qu’une chose que j’impose : la prévenir quand on changeait sa couche ou quand on prend sa température. Mari Barbu et moi prenions nos bains avec elle, c’était vraiment des moments très sympas ! Quand la question de la propreté a commencé à germer dans sa tête, elle nous accompagnait aux toilettes. Quand nous allions aux bébés nageurs, c’est la seule enfant de moins d’un an qui n’avait pas de maillot de bain (juste une couche spéciale).

Et puis à la crèche, j’ai remarqué quelques automatismes qui m’ont paru tellement logiques en collectivité mais auxquels je n’avais jamais pensé : si un enfant est dans la salle de change ou aux toilettes, le parent qui vient chercher son enfant n’a pas le droit d’y entrer (si le parent est de sexe opposé et que ce n’est pas son enfant). Ma fille voulait toujours que ce soit moi qui la change, moi qui l’emmène aux toilettes. Très rarement papa. Même maintenant, aux toilettes, elle veut « être tranquille », ferme la porte et m’appelle quand elle a terminé. Elle aime toujours autant se balader en culotte et parfois elle me demande de l’enlever. Je lui réponds qu’on enlève pas sa culotte autrement que pour prendre le bain ou aller aux toilettes.

Mari Barbu s’est questionné sur notre rapport à la nudité avec notre fille. Elle comprend bien sûr que papa a un zizi de garçon et maman une zézette de fille. Elle dit que maman a des gros nénés mais tout cela est tellement innocent dans sa bouche. Mari Barbu a décidé de ne plus prendre de bains avec elle vers ses deux ans, sauf si elle le lui demande. Moi aussi j’ai arrêté, surtout parce que j’étais enceinte ! Après mon accouchement je me suis mise à cacher mon corps, à refuser que PetitePerle entre dans la salle de bain quand j’y étais nue, à m’enfermer dans les toilettes. Elle n’a pas compris mais je n’arrivais pas à lui expliquer. Je voulais la protéger. Il ne fallait pas qu’elle voit la cicatrice fraîche de la césarienne.

Comment moi qui a toujours été très à l’aise avec mon corps, qui ne s’était jamais posée la question de savoir si ma fille pouvait ou non voir mon sexe ou celui de son papa, étais terrorisée à l’idée que PetitePerle voit cette marque ? Alors je lui ai expliqué que maman avait une cicatrice. Elle a voulu la voir. Je lui ai répondu qu’il fallait attendre. Un matin alors que j’étais en train de retirer les derniers strips de la cicatrice, PetitePerle s’est soustraite à la garde de Mari Barbu et m’a rejoint dans la salle de bain. Ses yeux se sont posés une demie-seconde sur mon ventre. Et puis plus rien ! Quel soulagement !

A l’aube de ses trois ans, PetitePerle s’interroge de plus en plus sur le genre. Je lui explique sans détours, parfois j’utilise des mots comme pubis ou vagin mais c’est un peu trop flou pour elle. On reste sur le zézette et fesses. Quand elle a besoin d’aide aux toilettes, elle souhaite très souvent que ce soit une femme qui l’aide. Je réponds toujours à ses demandes et n’insiste pas pour y envoyer Mari Barbu si elle ne le souhaite pas. Une fois que nous avons intégré la pudeur (ou pas !) de PetitePerle, tout roule à la maison ! Elle n’est pas choquée de nous voir nous trimballer en sous-vêtements et puis Barbouille est arrivé…

Crédit photo (creative commons) : Gaille2000

 L’autre sexe

Tout est très simple avec PetitePerle. C’est une fille et je sais comment ça marche une fille. Une fois qu’elle a intégré le fait qu’on doit toujours garder sa culotte, elle peut rester à la maison uniquement en culotte s’il fait chaud, je n’ai aucun soucis avec ça.

Par contre avec Barbouille je me pose beaucoup de questions. Certes il est encore très petit. Mais je me demande si je pourrais prendre mon bain avec lui ? Est-ce que sa sœur pourrait prendre son bain avec lui ?

Le sexe en tant qu’attribut physique ne m’a jamais dégoûtée. Pour moi il s’agit simplement d’une partie du corps que l’on montre moins (voir pas du tout en société hein!). Les enfants sont si innocents, si naïfs. Et si curieux en même temps. Je sais que les réponses à mes questions viendront en temps et en heure, je sais que je devrais peut-être devenir un peu plus vigilante au fur et à mesure que Barbouille grandira.

Mais j’aimerais éduquer mes enfants dans la connaissance et le respect du corps de l’autre. D’une manière plus large, je ne cacherais pas mes protections hygiéniques à la vue de mon fils. Ce n’est pas sale. Et je respecterais toujours leur volonté. S’ils se sentent gênés par mon manque de pudeur, j’irais me couvrir davantage !

Et toi ? Et toi aussi plutôt team tout nus ou à l’inverse team pudique ? Es-tu gênée que tes enfants puissent te voir toute nue ? As-tu des conseils ? Dis-nous tout !

A propos de l’auteur

Salut moi c'est Doupiou ! Je suis mariée, maman d'une PetitePerle née à l'été 2015 et d'un petit Barbouille né peu avant le printemps 2018. Tatouée, motarde, fan de foot mais aussi très coquette, addict aux robes et aux talons : je suis pleine de contradictions ! Je viens ici te raconter mon quotidien avec mes deux enfants et mes expériences de la parentalité. J'essaie toujours de positiver !