Menu
A la une / Prénoms

Les prénoms masculins… côté rétro !

Il y a quelques semaines, je t’ai proposé un petit tour dans le siècle passé, au travers des prénoms féminins rétros. On a vu ceux qui sont déjà très populaires, ceux en passe de le devenir, et puis aussi d’autres, qui restent plus loin, qui sortiront peut-être de l’oubli total, tirés par les précédents, mais sans connaître leur heure de gloire pour autant.

On recommence avec les garçons ?

Ceux qui sont déjà sur le devant de la scène

  • Louis est 7e du top français. Depuis ces dernières années, il stagne autour des 5000 attributions par an. Il est donc bien loin de son immense popularité du début du siècle : en 1920, son apogée, il avait été donné 11.600 fois ! Louis signifie « illustre au combat » en germanique. Tu en apprendras plus en lisant l’article sur le prénom Louis.
  • Arthur en revanche est bien plus populaire aujourd’hui qu’il ne l’était au début du 20e siècle. En effet, il est actuellement 9e du top, avec 4493 naissances en 2012. Et il continue de grimper ! De 1900 aux années 80, il restait attribué moins de 1000 fois par an. Arthur signifie probablement « ours » en celte, mais d’autres origines seraient envisageables… Pour en savoir plus, tu peux lire mon article plus complet sur le prénom Arthur !
  • Jules est à l’origine un nom de famille latin. 11e du top français, il est lui aussi plus donné actuellement qu’il y a 100 ans. Son apogée est en 2009 : 4617 naissances. Depuis, il stagne. Découvres-en davantage sur le prénom Jules dans cet article !
photo vintage petits garçons à la ferme

Crédits photo (creative commons) : simpleinsomnia

Ceux qui grimpent, qui grimpent…

  • Victor, en 43e position du top en 2012, signifie « victorieux » en latin. Il a dépassé son niveau du début du siècle, et c’est en 1998 qu’il a atteint le plus grand nombre d’attributions : 2257. Depuis, il descend… Sera-t-il retenu par la montée en flèche d’autres rétros ?
  • Marius, en 63e position du top 2012, ne serait pas un dérivé masculin de Marie, mais un nom de famille latin. Ce prénom était plus donné au début du siècle, mais il a dépassé les 1000 naissances l’année 2010, et il progresse doucement.
  • Gaspard, en 65e position du top en 2012, signifie « gardien du trésor » en perse. Il était rare au siècle dernier, et a commencé à grimper en 1990. En 2013, il y a eu 1202 naissances, et il continue de grimper.
  • Camille, en 67e position du top en 2012, a surtout été populaire au féminin ces dernières décennies. Toutefois, au début du 20e siècle, il était davantage porté par des garçons. Désormais, il grimpe beaucoup au masculin (il a dépassé les 1000 attributions dernièrement), tandis qu’il redescend côté filles. Il signifie « serviteur de l’autel » en latin… Tu peux en apprendre plus sur Camille en lisant mon article.
  • Léon, en 73e position du top en 2012, signifie « lion » en grec et latin. Il était plus populaire en 1900, avec 3500 naissances par année environ. Aujourd’hui, Léon arrive à un peu plus de 800 attributions, et il continue de grimper.
  • Augustin, en 78e position du top en 2012, signifie « auguste » en latin. Au début du siècle, Auguste était bien plus courant (2800/an, contre 550/an pour Augustin). C’est désormais nettement l’inverse, Augustin caracolant à 938 naissances en 2013 et continuant de grimper, tandis que l’aîné Auguste se traîne autour de 200 attributions.
  • Oscar, en 79e position du top en 2012, signifie « lance du dieu Ans » en germanique. Attribué moins de 200 fois par année au début du 20e siècle, en 2010, il a atteint les 960 naissances ! Il ne grimpe plus depuis, quelle sera la suite ?

Ceux qui restent confidentiels

Une petite sélection hautement subjective de jolis prénoms rétros masculins, encore bien éloignés du top 100.

  • Sylvestre est « l’habitant de la forêt » en latin.
  • Élisée, forme masculine un peu oubliée d’Élise, il est tout comme lui d’origine hébraïque : « Dieu est mon serment ». C’est le nom d’un prophète de l’ancien testament.
  • Isidore, en grec, est le « don de la déesse Isis ».
  • Ferdinand, en germanique, pourrait signifier « qui ose la paix », « homme pacifique » ou « protecteur ». Ce prénom a été très porté dans les familles royales.
  • Aristide signifie « le meilleur » en grec.
  • Célestin est dérivé de Céleste (un prénom mixte bien que principalement usité au féminin désormais), d’origine latine, et qui signifie… « Céleste », évidemment ! Célestin a bien grimpé ces dernières années : suivra-t-il Augustin ou restera-t-il plus discret ?
  • Ernest signifie « sérieux » en germanique.
  • Théophile, « qui aime Dieu » ou « aimé de Dieu » (ou des dieux !) et Théodore « don de Dieu » (des dieux), tous deux d’origine grecque, n’ont pas connu le succès récent de leur diminutif Théo. Ils restent des prénoms encore assez peu usités.

Et toi ? Tu aimes les prénoms rétros ? Lesquels préfères-tu pour des garçons ?

Tu aimerais que je fasse une liste de prénoms autour d’un thème qui te tient à cœur ? Ou une sélection d’un type de prénoms ? N’hésite pas à me le demander dans les commentaires !

A propos de l’auteur

J'ai 24 ans. Habitant une grande ville par nécessité, mon mari et moi faisons construire notre future maison à la campagne : objectif verdure ! Et puis après, on aura des enfants et un chat, pour remplir tout ça !