Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Confinement : on a changé ma maman !


Publié le 4 avril 2020 par Marguerite

J’aime bien te raconter des petits bouts de ma vie et à toi je peux tout confesser. Quand j’étais plus jeune, j’étais animatrice en colonie de vacances et s’il y a un âge que je ne voulais pas encadrer c’est : les tout-petits. Et pourquoi, me diras-tu ? Parce que je ne suis pas douée de mes dix doigts et je hais les activités manuelles, en plus j’ai un petit côté « grand blond » (enfin plutôt petite blonde si je veux être plus juste avec moi-même) et lorsque j’entreprends une quelconque activité qui nécessite un peu d’adresse, tu peux être sûre que ça tourne à la catastrophe (et il n’y a pas de MI MI, de MI MI, de miracle ensuite).

Bref, même en choisissant d’encadrer les ados, je bottais en touche pour toutes les activités créatives, par contre j’étais toujours partante pour une partie de bandiers, contre-bandiers, prise de fanion, canyoning etc…

« Marguerite, tu digresses encore, pourquoi racontes-tu cela ? » Et bien, pour t’expliquer qu’en devenant maman, je n’ai pas développé d’engouement pour les activités manuelles ! Je veux bien passer des heures au parc, jouer à cache-cache ou au chat avec Sangohan mais je panique lorsqu’il veut faire de la peinture. Je ne sais pas dessiner et j’ai peur qu’il s’en rende compte ! Alors je n’ose pas et je trouve des solutions alternatives comme les ateliers créatifs proposés par la médiathèque ou des associations de ma ville. Si nous devons rester à la maison, je lui propose de cuisiner ou de faire une activité manuelle toute prête : pâte à modeler, sable magnétique, perles collantes.

Et puis un jour, le confinement est arrivé…

Avec le confinement, j’ai dû repenser ma façon de m’occuper de Sangohan. Il est clairement impossible en ce moment d’aller à la cueillette, au zoo, au parc ou de déléguer les activités manuelles à une association. Je ne dispose pas non plus de kits d’activités en quantité infinie. Par ailleurs, Sangohan fait déjà très souvent des pages de cahier d’activités cela n’est donc pas une nouveauté pour lui. C’est un petit garçon de 4 ans très curieux et qui a besoin d’expérimenter et de découvrir sans cesse de nouvelles choses.

« Ta mission, Marguerite, si tu l’acceptes, occuper ton monstre d’amour avec des activités inédites, ludiques et répondant aux objectifs de petite section de maternelle, tout en essayant de télétravailler en dilettante et de t’occuper de Bébé Fleur ». J’ai accepté cette mission avec beaucoup d’angoisse et en comptant un peu sur les bonnes idées de la maîtresse.

Crédit photo (creative commons) : chiplanay

Mais voilà, la maîtresse a quitté le navire dès le premier jour de confinement ! GRRRRR ! Elle nous a envoyé un e-mail avec les objectifs à atteindre en petite section et « hasta la vista ». Alors, on ne se connaît pas encore très bien, mais en plus de mon côté gaffeuse, je suis aussi du genre à être en boucle quand quelque chose ne me convient pas. Donc, Sangoku a dû subir toute une soirée où j’ai maudit la maîtresse sur au moins 20 générations (pardon, mais j’ai vraiment paniqué) et durant laquelle je me suis demandée comment j’allais occuper ma tornade sachant que mon cher et tendre devait avoir des plages de télétravail sans personne dans les pattes !

C’est là que j’ai commencé à fouiller Internet et à faire travailler mon imagination. Première donnée : Sagohan n’aime pas l’école, il s’ennuie car ce que propose sa maîtresse est selon lui trop simple. Par contre, il aime beaucoup le jeudi car ils font des activités liées aux œuvres d’art. Deuxième donnée : Sangohan adore les animaux. Troisième donnée : il aime compter, écrire et apprendre. Enfin, lors du rendez-vous de fin de premier semestre, la maîtresse nous a dit que Sangohan avait largement dépassé les objectifs à atteindre en fin de petite section. Je suis donc assez libre de faire ce que je veux avec lui.

Allez, on se retrousse les manches !

Et voilà, j’ai dépassé ma peur des activités manuelles et j’y ai même pris goût. Tous les soirs, je cherche ce que je peux mettre en place pour faire plaisir à Sangohan mais aussi pour développer des axes d’apprentissage.

J’ai commencé par créer avec lui un théâtre de marionnettes grâce à un carton, de la peinture et puis voilà et quelques cure-dents pour tenir les marionnettes, il n’en a pas fallu plus pour réveiller l’imagination de Sangohan. Il apprend à inventer des histoires et donc utilise des notions de temporalité également. La création du théâtre et des marionnettes nous a permis de travailler la motricité fine. Et moi, ça me laisse un peu de temps pour souffler lorsqu’il joue avec ses marionnettes et raconte des histoires à Bébé Fleur.

Nous avons également créé des projecteurs de constellations avec du canson, des rouleaux de papiers toilettes, de la peinture, un cure-dent et une lampe de poche. Il a ainsi pu enrichir son vocabulaire, travailler encore la motricité fine. J’ai ajouté un petit exercice dans lequel il s’agissait de relier les constellations ce qui lui a permis de travailler les tracés. Il s’est également exercé à lire les lettres composant les noms des constellations.

Crédit photo : photo personnelle

Crédit photo : photo personnelle

J’ai fait de la pâte à sel avec lui et nous avons créé des œufs que nous avons ensuite peint. Cela m’a permis de lui faire découvrir les œufs de Fabergé et de lui faire découvrir le vocabulaire lié à la joaillerie.

Crédit photo : photo personnelle

Je lui ai inventé un petit exercice lié aux animaux : sur une feuille, je dessine trois cases : une avec des points à relier, une avec un dessin, la troisième est vide. Il découvre ensuite une empreinte d’animal, le dessin du même animal à colorier et il doit écrire le nom de l’animal. Ensuite il découpe et colle sur du canson et redécoupe. Nous travaillons ainsi le découpage, l’écriture, le reliage et le coloriage. Il adore cet exercice. Je vais le décliner avec les arbres (feuille, fruit ou fleur, nom).

Crédit photo : photo personnelle

Depuis que nous avons commencé à faire l’école à la maison, mon petit garçon ne cesse de me complimenter : « Maman, tu dessines trop bien et j’adore faire l’école avec toi ! ». Je suis toujours un peu dure avec moi-même. Je trouve que mes créations ne sont pas dignes d’un magazine mais elles sont pleines d’amour et elles rendent mon fils heureux.

Alors si je dois retenir une chose de ce confinement c’est que je suis capable d’être créative et que c’est le moment de partage qui prime, ce n’est pas le résultat. Et puis, cela servira à Bébé Fleur aussi car je n’aurais plus peur de partager des activités créatives avec elle.

Et toi t’es-tu découverte de nouveaux dons avec ce confinement ? Une autre façon de partager des activités avec tes enfants ?



Disney+ est maintenant disponible en France ! Abonne-toi en cliquant par ici 👇
7 jours d'essai gratuits


 


Commentaires

8   Commentaires Laisser un commentaire ?

Freesia

Elles sont trop bien tes activités ❤️
Moi aussi, je me fais violence pour la création artistique 🙈

le 04/04/2020 à 11h32 | Répondre

Marguerite

Merci 🙂 J’avais pourtant l’impression que tu étais à l’aise avec les activités artistiques.

le 07/04/2020 à 22h21 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Je te remercie car tu m’as donné une idée que j’avais déjà réalisé dans la prime jeunesse sur les constellation.
Je suis certaine que cela plaira à ma poupette.
Et sinon je trouve que tes idées et réalisation sont très reussies.

le 04/04/2020 à 12h46 | Répondre

Marguerite

Merci. j’ai pioché l’idée des constellations sur le site de pandacraft. J’ai adoré !

le 07/04/2020 à 22h22 | Répondre

Elodie

Bravo! Ici mon bonhomme n’a que 2 ans et demi mais il faut l’occuper et il aime bien faire des activités manuelles. On a fait de la peinture gonflante ( recette prise sur internet) , du sel coloré, des animaux avec des roulements de PQ…et beaucoup de cuisine.
Vivement qu’on puisse retourner à la plage etc car ça lui manque

le 05/04/2020 à 11h32 | Répondre

Marguerite

Merci. Je voulais aussi tester la peinture gonflante 😉

le 07/04/2020 à 22h23 | Répondre

Maud (voir son site)

Pour quelqu’un qui se dit mauvaise en dessin et activités manuelles, bravo ! je vais garder l’idée des projecteurs, mon aînée adore peindre sur des rouleaux de papier wc !
Effectivement, l’enfant ne va pas juger le résultat, c’est le moment passé avec son parent qu’il va adorer ! 🙂
Et puis pas besoin de savoir dessiner pour peindre. On peut laisser aller notre pinceau, jouer avec les couleurs, sans trop réfléchir, ça marche aussi 😉

le 07/04/2020 à 16h39 | Répondre

Marguerite

Merci. Je t’assures je me sens super nulle en activités manuelles. Je voulais même faire un article à ce sujet avant le confinement du style activités manuelles pour les nulles comme moi ;-). Les projecteurs ont remporté un grand succès, Sangohan adore peindre les rouleaux de papier WC aussi !

le 07/04/2020 à 22h26 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?