Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Essais bébé

Et un jour…

Après quelques jours de retard, je n’y tiens plus. Je rentre du boulot et je fais le test acheté quelques mois auparavant. (au diable les recommandations qui t’enjoignent à faire le test avec les premières urines de la journée. Clairement IMPOSSIBLE d’attendre plus longtemps).

Travail et désir d’enfant – Partie 1 – En PMA

Toutes les femmes qui sont passées par là te diront à quel point c’est difficile de concilier travail et PMA. Les rendez-vous sont nombreux, chronophages et fatigants. J’ai vécu les choses un peu différemment, mieux certainement que la plupart.

Avant de commencer les essais bébé…

Avant de, ne serait-ce qu’imaginer faire un bébé, toute femme, tout couple se pose énormément de questions. Alors dans mon cas, je te laisse deviner le chmilblik.

Le bon moment

Si les essais bébé ont été plutôt rapides, on ne peut pas en dire autant de l’attente entre notre désir d’avoir un bébé et le début des essais.

Quand l’envie se fait sentir…

Avec une petite application installée sur mon téléphone, je surveille les jours où je suis censée ovuler. Les jours passent et les « russes » n’ont toujours pas débarqués. Je commence à reprendre espoir : « Mais, en fait, j’ai fait le test trop tôt ! ».

Quand petit koala s’installe plus tôt qu’on le prévoyait

J’ai dit à mon mari « et si on faisait un bébé? ». Il a réfléchi 3 secondes, et m’a dit « juin c’est un bon mois pour naître. Ok » (oui, pour Lhomme, il était évident que ça marcherait directement). J’étais surexcitée par cet inconnu dans lequel on se lançait. Combien de temps ça allait prendre, qu’est-ce que j’allais ressentir?

Gérer l’attente…

Nous avons lancé le projet d’avoir un deuxième enfant depuis trois mois. Trois petits mois. C’est rien. Riquiqui. Une paille. J’en suis moi-même convaincue. Mais c’est déjà de l’attente. Et attendre quelque chose dont on ne sait pas si un jour il arrivera, c’est angoissant. C’est vertigineux. C’est aussi pénible parfois. Ne rien maîtriser, ne rien anticiper, ne rien pouvoir y faire de plus. Ce n’est rien. Mais pour moi c’est déjà quelque chose.