Vivre en famille : le bonheur, le bazar... et tout le reste !

Mon rêve de famille nombreuse


Publié le 18 mars 2020 par Madame Follette

Si tu as lu mon article précédent, tu as pu t’apercevoir que je suis maman d’une famille nombreuse. Je ne vais pas débattre ici du bien-fondé ou non d’avoir une grande famille.

J’ai bien conscience de l’impact écologique, je cauchemarde sur le monde que nous sommes en train de construire pour nos enfants. J’ai déjà subi les critiques parce que je profite du système en restant à la maison. Parce que je les délaisse en travaillant trop.

C’est un choix que j’assume, je n’en retire aucune fierté. Mais je mesure la chance que j’ai d’avoir pu concrétiser ce rêve. Je vais seulement te raconter mon histoire. Comment j’ai pu faire de mon rêve ma réalité.

Notre famille. – Crédit photo : photo personnelle

Un rêve de petite fille

D’aussi loin que je me souvienne j’ai toujours rêvé d’être maman. Enfin je rêvais surtout d’avoir beaucoup d’enfants. A cela peut-être plusieurs raisons sans doute :

  • D’abord, nous sommes trois à la maison.

Il paraît qu’aujourd’hui, les familles nombreuses commencent à 3. A dire vrai, je n’ai jamais vraiment aimé ce nombre. Sans doute parce que j’étais l’enfant du milieu, la seconde fille. Sans doute aussi parce que faisant moins de bruit que mon frère et ma sœur, j’ai toujours eu du mal à trouver ma place. Je savais donc que je voudrais plus de 3 enfants. Pour que mes enfants ne vivent pas à cette place que je trouvais si désagréable.

  • Ensuite parce que j’ai eu l’expérience d’une vraie, grande famille nombreuse.

Du côté de ma maman, ils étaient 12 enfants. J’ai donc grandi avec pléthore de cousins et cousines. J’ai toujours su m’occuper d’un bébé, donner le biberon, jouer avec lui. L’année de mes 10 ans, je suis partie en vacances chez un oncle et une tante pour m’occuper de mon cousin. Pendant quelques jours, j’ai pu langer, habiller, baigner ce bébé de quelques mois. Et je m’en rappelle encore comme d’une expérience très heureuse.

  • Enfin, plus âgée, j’ai commencé les baby-sittings dans des familles jusqu’à 5 enfants.

Je me suis donc confrontée à la réalité. Les faire manger (tous !), les coucher (en respectant le rituel de chacun), jouer avec eux. Au-delà du côté financier très intéressant quand on est ado, j’ai aimé l’ambiance de ces tribus. Je ressentais un bonheur immense à chacun de leurs câlins, quand nous partions dans de grandes crises de fou-rire, quand je les voyais endormis paisiblement. Bref, je rêvais d’une maison avec de nombreuses voix d’enfants, des cabanes, des gâteaux et des disputes évidemment (jeune mais quand même consciente de la réalité d’une vie de famille). J’avais aussi l’espoir de commencer à fonder ma famille jeune. Mais pour réaliser ce rêve, il fallait d’abord trouver un amoureux, le futur papa de mes enfants.

Un rêve qui se construit

Cet amoureux, je l’ai rencontré jeune. Certaines personnes pourraient même dire très jeune. J’ai rencontré M. Epatant sur un trottoir (mais cela est une autre histoire), j’avais 16 ans.

Quand les choses sont devenues plus sérieuses, nous avons évidemment parlé des enfants. Evidemment, nous n’étions pas du tout sur la même longueur d’ondes… Comme souvent d’ailleurs… Il rêvait de la famille classique, 2 enfants, de préférence un garçon puis une fille. Mais pas trop vite, il fallait d’abord penser au travail, à la maison (il pensait pavillon moderne, j’étais plutôt vieille bâtisse à retaper). A l’époque, mon nombre idéal, c’était 6. Pourquoi 6, je ne sais pas exactement mais ça me semblait parfait. Alors, il a fallu discuter. Je n’ai pas le souvenir que ces discussions aient été particulièrement tendues. Je n’ai pas non plus le souvenir de négociations âpres. M. Epatant étant toujours très cartésien, la poire a été coupée en 2. Si tu as suivi et que tu n’es pas trop mauvaise en maths, tu as compris que nous nous sommes mis d’accord pour 4 enfants.

M.Parfait, Mlle Tendresse, M.Courageux, Mlle Attachante
Crédit photo : photo personnelle

Du rêve à la réalité

Comme tu as pu le lire nous avons effectivement au jour d’aujourd’hui 4 enfants. Je dis au jour d’aujourd’hui car malgré les années qui passent, les nouveaux projets qui se montent, j’ai du mal à faire un trait sur la maternité. Je mesure aussi la chance que nous avons eu de pouvoir réaliser ce rêve de façon naturelle, quand nous l’avons souhaité. Nous avons donc 4 enfants de 17, 14, 12 et 7 ans. Et malgré les différences d’âge, tous du même papa et de la même maman.

Le besoin d’organisation de M. Epatant a frappé là aussi. Nous avons réalisé un bel algorithme d’enfants : un garçon, une fille, un garçon, une fille. Le choix de l’empereur il paraît.

Dans notre maison aujourd’hui, il y a effectivement beaucoup de voix d’enfants, des cabanes (enfin maintenant il y a la caravane au fond du jardin), des gâteaux et des disputes.

Le moment le plus difficile pour moi a sans doute été le passage de 1 enfant à 2. Parce qu’il a fallu faire de la place dans mon cœur pour ce 2e enfant. Parce que ce bébé ne ressemblait pas du tout au 1e. Parce qu’il y a eu ses problèmes de santé qu’il a fallu gérer.

Après tout est une question d’organisation. Je suis devenue la reine de la liste (à faire, à ne pas oublier, à acheter), des plannings (de repas, de tâches, des vacances…) et du « fais le toi-même je suis sûre que tu vas y arriver ».

Ma lubie des listes
Crédit photo : photo personnelle

J’ai eu la chance de conduire un camion, je connais les panières de linge qui ne se vident jamais, les vêtements qu’on reprise, qu’on coupe pour les passer aux plus jeunes.

Je peux l’avouer, malgré les moments difficiles, les disputes, la fatigue, le manque de temps, J’AIME MA FAMILLE.

Hier, au restaurent tous les 6, je me disais que vraiment nous étions beaux. Individuellement sans aucun doute mais surtout tous ensembles. Nous sommes 6 personnalités différentes, 6 personnes à part entière. Mais cette famille c’est aussi notre force. J’ai réalisé mon rêve de petite fille et je ne le regrette pas.

Et toi, comment imaginais-tu ta famille quand tu étais petite ? Est-ce que tu as vu ton rêve se réaliser ? Et toi, quels sont tes trucs pour survivre à ta vie de maman de famille nombreuse ou pas ?


 


Commentaires

2   Commentaires Laisser un commentaire ?

Charleston

C’est un tres beau temoignage, tres emouvant.
Merci !

le 19/03/2020 à 07h01 | Répondre

Hey-Lo

Quel chouette article ! Un peu pareil ici — mon mari en voulait deux, moi 4 ou 5 – finalement on s’est mis d’accord sur trois, et on est déjà pas mal occupés ! Alors oui, la maison est en bazar en permanence (et encore plus en ce moment !), mais j’aime à penser que c’est un joyeux bazar (et on aura tout le temps de ranger quand ils seront grands!)

Profite !

le 19/03/2020 à 09h25 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?