Menu
A la une / Conseils

Les couches par abonnement : quels avantages ?

Depuis quelque temps, je vois apparaître sur mon Instagram une bien curieuse tendance. Comme une floraison de petites fesses à motifs. Enfin, de petites fesses dans des couches à motifs (des petites fesses à motifs, ce serait un peu inquiétant quand même).

D’abord intriguée (mais depuis quand montre-t-on avec une telle fierté la couche de son enfant ?), puis séduite (ils sont quand même canons, ces motifs !), je me suis finalement dit que ce devait être une nouvelle marque de couches hors de prix (donc peu adaptées à mon petit budget), et j’ai lâché l’affaire.

Jusqu’à ce que j’apprenne le nom de l’instigateur de ce révolutionnaire mouvement des petites fesses à motifs : LILLYDOO. Et quelle surprise de constater que non, ces jolis motifs n’allaient pas de pair avec un prix exorbitant. Que LILLYDOO, ça pouvait même être une solution rentable pour couvrir le séant de ton enfant jusqu’à ce qu’il soit en âge de rejoindre les rangs des bambins continents.

Parce que LILLYDOO, figure-toi que c’est une marque de couches par abonnement. Et ça, pour te le dire franchement, c’est encore plus révolutionnaire que d’afficher le popotin de son bébé sur Instagram.

Couches Lillydoo abonnement

Crédits photo : LILLYDOO

Tu me diras : « Oui, OK, c’est cool, mais encore ? Quels sont les avantages d’un abonnement pour des couches ? » Laisse-moi te donner trois exemples vécus…

Situation 1

C’est dimanche matin et tout à coup, c’est le drame ! Tu te rends compte qu’il te reste deux, oui deux couches pour finir le weekend ! Comment vas-tu faire ? Vas-tu improviser un lange à l’ancienne avec un vieux torchon et trois épingles à nourrice ? Vas-tu courir à la pharmacie de garde pour te procurer un paquet de couches à 50 000€ (pièce) ? Vas-tu frapper chez ta voisine pour glaner quelques couches de son fils de 2 ans et demi (quand le tien a 5 mois) ? Ou vas-tu adopter la technique de l’autruche, aka « c’est bon, je suis large, tant qu’on ne le sent pas à l’autre bout de la rue, pas besoin de le changer… ».

Ce terrible choix, tu n’auras à le faire que si tu achètes tes couches par petits paquets, au jour le jour, pas avec un abonnement. En effet, dans le cadre d’un abonnement, tes envois sont calculés pour que tu aies (à peu près) le bon nombre de couches durant la période souhaitée. Pas besoin de te casser la tête à compter ! Selon ton nombre moyen de changes par jour, tu seras réapprovisionnée en couches toutes les trois, quatre ou six semaines (et tu peux choisir ton jour de livraison, pour que ça ne tombe pas le matin où tu as aquaponey, ainsi que d’ajouter ou non des petites lingettes biodégradables). Super confort, non ?

Situation 2

Pour éviter la situation sus-citée dite du « dimanche de l’angoisse », tu as décidé de faire du stock. Allez, 300 couches d’un coup. Avec ça, tu auras à peu près de quoi tenir jusqu’à sa majorité. Sauf que petit, minuscule souci, ton bébé ne fera peut-être pas 4,5kg pour 55cm jusqu’à ses 18 ans. Il risque même, assez rapidement, de changer de taille. Et de taille de couches. D’ailleurs, à la faveur d’une poussée de croissance, te voilà avec un petit bidon beaucoup trop serré dans ses couches taille 2 et 158 couches trop petites sur les bras. Euh, ça se garde combien de temps, une couche ? C’est jouable de les stocker pour les futurs petits-enfants dans vingt-neuf ans trois quart ?

Les avantages des couches par abonnement

Crédits photo (creative commons) : Pixabay

Encore une prise de tête que LILLYDOO t’épargnera si tu optes pour son abonnement ! En effet, c’est le plus flexible du marché. En cas de changement de taille impromptu, le retour des paquets de couches et l’échange pour la taille supérieure sont gratuits ! Ah et puis si, par le plus grand des hasards, tu en as marre que ton enfant ait des fesses super stylées (sait-on jamais…), ou s’il se découvre une passion pour le pot (sait-on jamais bis), tu peux également interrompre ton abonnement de façon très simple et annuler ou modifier ta prochaine livraison jusqu’à six jours avant la date prévue ! Que demande le peuple ?

Situation 3

Bon, c’est un fait, tu dois changer de taille de couches. Te voilà au supermarché avec ton bébé qui pèse 11,375kg (oui, c’était une bonne grosse poussée de croissance, il a bien forci, le petiot !) devant la marque leader du marché. Alors tu prends quoi ? Taille 4, taille 4+, taille 5, la réponse D ? Et puis quelle gamme ? Premium-j’y-perds-un-bras-mais-mon-bébé-est-au-sec ? Superdry-mais-du-coup-Premium-c’est-quoi-ça-aspire-l’eau-du-corps ? Ou Économique-écoute-si-tu-voulais-que-ton-bébé-ait-les-fesses-sèches-t’avais-qu’à-pas-être-pauvre ? Dilemme dramatique que ne renierait pas Corneille…

Avec LILLYDOO, pas de subtilité incompréhensible. Pas de taille intermédiaire, pas trente-six qualités différentes. Tout ce que tu peux choisir pour une taille donnée, c’est le motif de ta couche.

Au passage, pour une couche de supermarché, tu ne peux pas choisir le motif, ça craint, non ? Comment on fait pour Instagram ? Alors que chez LILLYDOO, tu as six motifs possibles (perso, je suis juste fan des renards !). Et histoire de varier les plaisirs, tu peux aussi les changer entre chaque livraison !

DansMaTribu x Lillydoo - nouveaux designs couches

Crédits photo : LILLYDOO

Alors oui, d’accord, le choix du motif peut être cornélien aussi. Mais disons que l’enjeu n’est tout de même pas tout à fait le même… LILLYDOO, c’est la garantie d’une absorption optimale, meilleure que les couches traditionnelles, de toute façon. Pas besoin de te compliquer la vie avec des tailles intermédiaires ni de déterminer si tu préfères vivre avec un seul rein suite à la vente du premier ou laver le drap-housse de ton chérubin cinq fois par semaine.

Voilà, j’espère t’avoir amusée et un peu convaincue avec mes trois situations 100% vécues. Mais soyons sérieuses deux minutes si tu le veux bien. Si tu ne dois retenir qu’un argument en faveur de LILLYDOO, le voici : ce sont des couches propres. Des couches clean – en anglais, c’est peut-être plus parlant (non parce qu’évidemment qu’on ne t’envoie pas des couches usagées…).

Et à l’heure où tant d’enquêtes sortent et remettent en cause les produits que nous mettons sur la peau fragile de nos enfants, savoir que chez LILLYDOO, les couches sont hypoallergéniques, sans parfums, ni lotion, PEG, parabène, phtalate, chlore (ECF)… eh bien oui, ça fait du BIEN au moral ! Enfin une marque qui respecte nos bébés ! Enfin une marque qui ne nous prend pas pour des pigeonnes hormonées prêtes à vendre les fesses de leurs enfants au diable pour s’épargner une lessive ! (D’ailleurs, la composition des produits LILLYDOO et les résultats de leurs analyses microbiologiques sont disponibles sur leur page Philosophie Produit.)

Petite cerise sur le cupcake, elles sont issues de l’exploitation forestière durable, et vegan, c’est-à-dire non pas que les autres couches contiennent de la charcuterie, mais que celles-ci n’ont pas été testées sur les animaux. Et ça, ça parle à mon petit cœur sensible de végétarienne-écolo-bobo.

On résume ?

  • Si tu veux des couches avec lesquelles tu pourras te la péter sur Instagram,
  • Si tu veux t’épargner bien des galères et des prises de tête,
  • Si tu veux le meilleur pour les fesses de ton enfant,
  • Si la planète et les animaux sont tes amis (mais que les couches lavables, ce n’est pas ton truc)…

… alors je crois que j’ai la marque de couches parfaite pour toi ! Mais comme, et c’est bien normal, tu as peut-être envie de tester avant de te lancer, clique vite ici pour commander un kit d’essai !

Cet article est sponsorisé. Ça veut dire quoi ? Que nous avons établi un partenariat avec LILLYDOO pour te proposer cet article. Et pourquoi on l’a fait ? Parce qu’on est fans aussi, pardi !

A propos de l’auteur

Je suis la personne qui réceptionne et planifie les articles pour les sites Dans ma tribu et Sous notre toit ! C'est aussi à moi que tu peux poser toutes les questions qui te tracassent à propos des deux blogs. J'ai 29 ans, un chouette mari, deux jolies petites filles et deux gentils chats. Nous vivons tous les six heureux dans notre grand duplex à la campagne !