Menu
A la une / Conseils

Les démarches pour accueillir un(e) au pair

Bon, alors, tu as très envie d’accueillir un(e) au pair ? Et là, tu te demandes comment on fait en pratique. Je vais essayer de t’aider.

Nous allons parler majoritairement des démarches à faire en France. Je ne suis pas forcément une spécialiste, mais je me suis intéressée au sujet par curiosité. Il va falloir t’accrocher un peu, car la question légale n’est pas des plus simples.

Trouver une jeune fille au pair

Crédits photo (creative commons) : Andrew-Writer

Les statuts possibles en France :

Trois statuts légaux sont possibles en France :

  • Salarié au pair : ce statut est très peu utilisé, car il consiste à ne payer l’au pair qu’en nature (gîte et couvert). Il faut donc que le travail demandé soit vraiment minimal et corresponde à quelques heures par semaine seulement.
  • Stagiaire aide familial étranger : cette fois, on peut demander à l’au pair de travailler pour un maximum de 5 heures par jour et 30 heures par semaine. On doit permettre à l’au pair de suivre des cours de langue. Et en plus du gîte et du couvert, on donne entre 264 et 316,80€ d’argent de poche par mois. Mais il faut ajouter dans les coûts les cotisations sociales à l’URSSAF (notamment pour la sécurité sociale de l’au pair), qui revient à environ 200€ par mois.
  • Une dernière possibilité : déclarer l’au pair comme garde d’enfants à domicile. C’est alors un peu comme embaucher une nounou. Il faudra un contrat de travail et le payer au moins au SMIC horaire, mais les avantages en nature pourront être défalqués. Ce dernier statut ne permet pas de demander un visa pour quelqu’un qui en a besoin pour entrer en France (alors que les deux premiers le permettent). Par contre, il permet d’avoir droit aux aides de la CAF.

Avoir un(e) au pair en France revient donc assez cher. Beaucoup de familles contournent le problème en prenant un jeune de l’Union Européenne (pas besoin de visa) et en partant du principe que c’est comme accueillir un ami chez eux… Pas de déclaration, donc. Mais du coup, c’est du travail au noir !

Tu n’habites pas en France ?

Renseigne-toi, les conditions varient d’un pays à l’autre. Le site AuPairWorld pourra te fournir des informations précises et claires par pays, pour te faire une première idée.

Comment on trouve l’au pair parfait(e) ?

Pour trouver un(e) au pair, tu as deux voies possibles : passer par une agence ou passer par un site d’annonces.

L’agence sélectionnera pour toi des profils et t’aidera dans les démarches administratives. Mais bien sûr, ça a un coût. Le site d’annonces, lui, te permettra de sélectionner toi-même les profils qui t’intéressent, mais ce sera à toi de faire toutes les démarches de recrutement et pour déclarer ton au pair.

Un des arguments des pro-agence, c’est que tu as moins de chances de tomber sur quelqu’un de pas sérieux. Oui et non. Disons qu’une agence va écarter pour toi les candidats pas sérieux, mais ce n’est pas une garantie d’avoir quelqu’un qui te correspond parfaitement. Sur un site, il y a beaucoup beaucoup de candidats, il faut faire le tri soi-même parmi les profils, mais on a aussi plus de choix.

Les questions à se poser sont donc :

  • Temps versus argent : une agence coûte bien plus cher, mais te fait gagner du temps (surtout si pour une raison X ou Y, tu dois (re)trouver un(e) au pair plus tôt que prévu).
  • Liberté versus sensation de sécurité : une agence choisit pour toi et est là pour répondre à tes questions. Sur un site d’annonces, en revanche, tu peux contacter beaucoup plus de candidats et prendre le temps que tu souhaites pour discuter et choisir.

Voici une liste d’agences (mais Google t’en donnera sans doute d’autres par chez toi…) :

Et en ce qui concerne les sites d’annonces :

  • AuPairWorld (je n’ai pas d’actions chez eux, mais c’est le meilleur pour moi : beaucoup de choix, un site clair avec des informations précises, un système bien fait, et plein de langues disponibles, dont le français)
  • Aupair.com
  • GreatAuPair

Une fois que tu as sélectionné la meilleure solution pour chercher, n’oublie pas que le meilleur moyen de trouver l’au pair parfait, c’est de prendre vraiment le temps de discuter et de se poser des questions.

Alors, envie d’étudier cette solution ? Oui ? Non ? Pourquoi ? Viens en discuter !

A propos de l’auteur

Maman d'une petite fille merveilleuse née en novembre 2017 et d'un petit garçon fantastique né en juillet 2019, j'habite aux Pays-Bas avec mon amoureux, j'ai été prof de FLE et directrice d'une école de langue que j'avais co-créée... Aujourd'hui, j'explore de nouveaux horizons et si tu veux continuer à me lire, ça se passe sur www.claire-schepers.com