Menu
A la une / Témoignage

Notre parcours d’adoption : écrire une lettre

Nous voilà avec l’agrément en poche ! Tu t’imagines peut-être que nous nous sommes précipités pour envoyer notre candidature à tous les organismes pouvant nous aider à adopter. Ce n’est pas vraiment ce qui s’est passé. Je l’ai brièvement évoqué : nous venions d’acheter une maison.

Concrétiser ce projet nous a pris du temps entre les démarches qui ont été compliquées et les travaux qui ne l’ont pas été moins. Je ne sais pas toi mais M. Chéridamour et moi ne savons pas mener 2 gros projets de front. La fatigue nous a obligés à mettre l’adoption en pause quelques semaines. Nous avons pris ce temps pour peaufiner notre lettre de motivation pour les OAA.

La forme

Nous avons soigné la forme. Je suis plutôt créative : si je m’écoutais, je ferais un courrier avec dessins, genre scrapbooking, coloré… Bref, fantaisiste. Je ne suis cependant pas persuadée que ce soit la bonne stratégie, nous devons montrer notre sérieux. Nous sommes donc partis sur une lettre écrite sur papier blanc ordinaire 100 gr (le 80 gr s’est révélé trop fin et le résultat n’était pas net).

Crédits photo : dh_creative

Nous avons rédigé notre prose à la main. Oui, c’est plus simple, plus rapide, plus lisible d’écrire le tout sur ordinateur et de l’imprimer. C’est également tellement impersonnel ! J’adore écrire au stylo plume et écrire montre à mon avis qu’on y a passé du temps et qu’on s’implique vraiment. Je me fais sans doute des idées mais je pense qu’une lettre bien écrite a une influence positive sur celui qui la lit. Une copinaute m’a suggéré qu’on écrive chacun un paragraphe en alternance avec M. Chéridamour pour montrer que c’est bien notre projet de couple (ce que j’ai trouvé original mais que nous n’avons finalement pas fait).

La forme reste classique : nos noms et coordonnées en haut à gauche, la date et le lieu à droite, Madame, Monsieur en introduction et une formule de politesse simple (« dans l’attente de votre réponse, veuillez agréer, Madame, Monsieur, nos sincères salutations »). Pour la longueur, 2 pages maximum sont recommandées. J’ai essayé au maximum d’aérer pour que ce soit agréable à lire (rien de plus décourageant à mon avis qu’une lettre si dense que la lecture devient rébarbative).

Pour la signature s’est posée une question : Schtroumpfette devait-elle signer également ? Finalement nous avons balayé cette idée : c’est notre projet à M. Chéridamour et moi même si elle y participe avec joie.

Le fond

J’ai cherché sur Internet mais on trouve peu de modèles ce qui est normal car c’est véritablement une lettre personnelle et s’inspirer de ce qui n’est pas sa propre histoire n’est pas très cohérent. Les éléments qui doivent apparaître sont les suivants :

  1. Présenter notre famille, où nous habitons, notre environnement : nous avons mis en avant le fait que la garde alternée de Schtroumpfette se passe bien car cela montre que nous avons réussi à surmonter une situation compliquée pour lui offrir une vie équilibrée comme nous voulons le faire avec notre futur enfant.
  2. Expliquer pourquoi nous avons décidé d’adopter : je n’avais pas envie d’insister sur la PMA. Notre projet c’est l’adoption, la PMA n’est qu’un étape qui est désormais derrière nous. Nous avons donc juste écrit y avoir eu recours sans aucune précision, cette étape nous ayant surtout permis d’envisager une autre forme de parentalité.
  3. Décrire notre projet d’adoption : nous n’avons pas caché que nous avions conscience des difficultés qui nous attendaient. Il semblait évident de ne pas écrire une lettre trop pleine de paillettes et de licornes et montrer au contraire que nous avions connaissance des particularités d’un enfant adopté, de nos limites mais également de nos forces.
  4. Indiquer pourquoi nous avons décidé de passer par cet organisme et d’adopter dans ce pays.
  5. Préciser comment nous allions accueillir cet enfant : nous avons énormément appuyé sur notre grande disponibilité, notre organisation facile au quotidien, notre possibilité de poser l’intégralité des vacances scolaires et notre désir prendre un congé parental d’une année afin de créer un vrai cocon autour de notre enfant.
  6. Détailler notre mode de vie, nos loisirs : là, nous nous sommes un peu plus lâchés, car c’est justement la partie la plus créative de la lettre ! Nous avons décrit ce que nous aimions faire, nos petits péchés gourmands, nos moments communs…

Nous avons essayé au maximum de ne pas répéter ce qui se trouve déjà dans les rapports sociaux et d’accentuer des éléments qui nous semblaient trop peu développés même s’il y a des redites sur des points indispensables. Les lettres envoyées aux différents organismes n’ont jamais été identiques : les points n°3 et 4 ont variés selon les OAA et les pays visés.

La rédaction

M. Chéridamour ou moi sommes plutôt à l’aise avec l’écrit. Je ne suis pas une littéraire pour rien ! Quand nous écrivons une lettre qui nous concerne tous les deux, nous fonctionnons de la manière suivante : je fais une ébauche en mettant les idées indispensables, nous mettons en forme ensemble et modifions ce qui ne nous convient pas. Cela peut paraître idiot mais pour nous lancer, j’avais jeté en vrac  sur un bout de papier des idées pour nous orienter… de manière pas du tout sérieuse ! Voici un petit florilège :

  • On veut un enfant (M. Chéridamour a suggéré « filez-nous un gosse », je ne sais plus si je t’ai dit qu’il a un humour pourri…)
  • #onestlesmeilleurs
  • On est prêts. Mais on veut être encore plus prêts (faire des stages)
  • Siouplait (mode Chat Potté ON)

Via Giphy

  • On a une maison avec jardin.  On pourra aller à l’école à pied. Et promis on ne fera pas dormir l’enfant dans le placard sous l’escalier.
  • Mon chéri c’est le meilleur des papas, il n’y a qu’à lire les rapports ! Non mais sans rire vous trouvez pas qu’il assure comme une bête comme papa de Schtroumpfette ?
  • On adore Star Wars, les animés japonais, Quentin Tarantino, Top Chef, Harry Potter, Bruce Springsteen, Secret d’histoire… Culture hyper variée assurée !
  • Prenez-nous svp svp svp !!!!
  • Mots qui doivent apparaître : confiance, bonheur, amour, liens, écoute, aventure, éducation, sérénité, épanouissement, chance, tendresse, désir, alcool, cœur, famille, partager, avenir (il y a un intrus, sauras-tu le trouver ?)
  • Nous voulons mettre du rire dans sa vie.
  • Cet enfant sera une tornade dans nos vies.

Puéril sans doute mais cela a dédramatisé un peu tout ça. Et globalement tout est apparu dans notre lettre (en plus sérieux je te rassure !) Nous avons réfléchi avec M. Chéridamour qui a toujours d’excellentes suggestions pour améliorer les choses. Le meilleur exemple est que j’écrivais « l’enfant/cet enfant » quand lui a de suite bondit en disant « non, c’est notre enfant ». Enfin, j’ai demandé à des personnes extérieures de relire (merci aux tribulettes qui ont donné leurs conseils et avis très pertinents !)

Une fois le tout remanié, il a fallu recopier en plusieurs exemplaires. Je m’en suis occupée petit à petit. Les premières fois en toute tranquillité un après-midi ensoleillé. Quand Schtroumpfette a su ce que je faisais, elle est venue s’installer à côté de moi pour lire son roman plutôt que de rester sur le canapé : j’ai trouvé ça très touchant. Les suivantes un soir devant la télé quand on était réunis tous les trois. Il m’arrivait au cours de la rédaction de rajouter ou modifier une phrase selon l’inspiration du moment car mine de rien, écrire 5 fois la même lettre (si ce n’est plus) ça devient monotone et je trouvais qu’elle perdait son sens.

Cette lettre est la lettre de notre vie. J’ai conscience qu’elle ne servira pas à grand chose si notre projet n’attire pas l’attention en lui-même, ce que je redoute un peu car il est très banal et classique. Je ne sais pas si cela sera fructueux, à l’heure où j’écris nous sommes encore dans l’attente des réponses…

—–

Et toi, comment fonctionnes-tu quand tu dois écrire une lettre importante ? Préfères-tu écrire à la main ou sur traitement de texte ?

A propos de l’auteur

Coucou ! Moi c'est Mme Espoir. J'ai 37 ans, mon mari et moi sommes ensemble depuis 9 ans et je suis l'heureuse belle-maman d'une Schtroumpfette de 12 ans. Après des années de galère en PMA, mon mari et moi avons décidé de nous lancer dans l'adoption. La route est encore longue avant de devenir maman !