Menu
A la une / Sélection culture

Livres à rabats, à toucher, tirer, manipuler… La sélection de Nilith et Freesia

Le mois dernier, Freesia et moi t’avions concocté une sélection de livres autour de l’hiver ! Cette fois-ci, plutôt qu’un sujet central, nous nous sommes attardées sur des livres ayant en commun qu’il faut les… tripoter ! Tirettes, rabats, roues, coulisses, peluche et piquants à toucher, j’en passe et des meilleures !

C’est bien sûr un classique pour les tout-petits, mais il y a aussi plein de supers livres pour les plus grands avec ce principe. Et c’est toujours un plaisir !

Comme pour la dernière fois, nos présentations sont mêlées afin de te proposer une sélection classée (à peu près) logiquement. Il y a à la fois des livres documentaires et des histoires.

Livres ludiques pour les plus de 3 ans

Dans la série Balthazar, il y a pas mal de titres qui sont tactiles, et certains qui invitent l’enfant à découvrir des choses en soulevant des rabats. Voici les deux que nous avons à la maison.

Balthazar et les matières à toucher. À l’occasion d’une fête déguisée, Balthazar nous présente les costumes de ses invités, en s’attardant à chaque fois sur les textures de leurs habits. Une page toute noire propose ensuite de retrouver, par le seul toucher, à qui appartient chaque tissu.
Le bémol que je mettrais est que certaines textures gagneraient à être appréhendées en pouvant tenir le tissu entre ses doigts, alors qu’il est collé à plat (« fin et léger », ça ne se perçoit pas tellement sans pouvoir le plier…). Quant à la fourrure du yéti « touffue et drue », elle s’avère n’être pas si épaisse, et on se tromperait aisément avec le velours.

Mais ce peut être un support pour aller plus loin ensuite. C’est d’ailleurs ce que la seconde partie du livre incite à faire en terminant chaque page par « qu’est-ce qui est lisse (rugueux, doux, poilu…) encore ? ».

Ce livre est accessible dès deux ans (voire avant), même si à cet âge, l’enfant refusera probablement d’essayer de se bander les yeux pour le test à l’aveugle. (Et ensuite ils le connaissent par cœur et essayer de deviner au touché n’a plus grand sens !)

Balthazar et « comment sont faits les bébés ». Il y a assez peu de choses à manipuler dans celui-ci, mais c’est toujours amusant de pouvoir regarder ce qu’il y a « dans la maman ». Un système de tirette permet également de faire naître le bébé (accouchement absolument non physiologique, je préviens les puristes !).

Le livre comporte une partie sur les jumeaux. Et une autre sur l’âge à partir duquel on peut faire les bébés, abordé assez maladroitement par le prisme d’un jeune chat (je saute toujours cette page du coup, tant elle me semble faire digression !).

Indiqué à partir de quatre ans, chez nous, nous avions pris le parti de l’introduire dès deux ans et demi pendant ma grossesse, en sautant les passage sur les jumeaux, très confusant à cet âge quand on n’attend qu’un bébé seul.

J’avais envie aussi de te parler d’un troisième livre de cette série (non photographié, tu peux apercevoir l’intérieur ici) : Balthazar n’a pas peur du noir et Pépin presque pas non plus. Dans cet ouvrage, un jeu de calque noir, puis un jeu de relief, permet d’appréhender l’idée de la pièce qui est toujours la même, qu’il fasse clair ou sombre. Attention, il s’agit de la version cartonnée, à 13,99€… Les versions souples ne reprennent malheureusement pas ces jeux de textures (je l’ai découvert avec ce livre justement, et du coup on n’a pas la version la plus intéressante, snif).

Le livre que je te présente à droite de la photo n’est plus disponible (tu le trouveras peut-être encore en ventes privées), et d’ailleurs vu l’usage du terme « chameau » à la place de « dromadaire » sur une page, je ne le conseillerais même pas à tarif normal.

En revanche, je te le montre car c’est l’occasion de te parler des documentaires de cette maison d’édition, qui est très fortiche sur le sujet ! Il en existe plusieurs collections, dès deux ans (tu en verras un peu plus loin) et jusqu’aux plus grands après 6 ans. (Pour cette fois, je ne me suis penchée que sur ce qui concerne actuellement mes enfants et je ne t’en présente donc pas pour les grands… Mais entre nous j’en ai quelques uns pour plus tard dans un carton !)

Mes premières questions s’adresse aux enfants dès trois ans (ou quatre ans, suivant les titres), on y retrouve des textes brefs, pleins d’informations et des rabats à soulever en veux-tu en voilà ! Celui que je te présente, sur les abeilles, est très instructif et ne se cantonne pas à l’abeille domestique, ce qui est fort appréciable. Il y a actuellement neuf titres dans cette collection.

Les petites merveilles de la nature, à partir de 3 ans. Ici, chaque double page fait la part belle à la nature (les habitats, les fleurs, la reproduction, la pollenisation, …) et l’apprentissage devient ludique en soulevant les volets. Cookie l’a emprunté à l’école et l’adore !

Je continue dans les séries de documentaires, avec ceux-ci des éditions Piccolia. La maison d’édition a fort malheureusement fermé récemment, tu ne trouveras donc plus ces ouvrages dans le circuit classique. (On en trouve encore parfois des neufs dans des magasins discount, et sinon bien sûr, d’occasion.)

N’hésite pas si tu tombe dessus, ils sont bien faits. J’apprécie beaucoup le système de reliure à spirales, qui résiste mieux aux assauts répétés et aux ouvertures de livres à 300°. Dès trois ans (voire avant, ils se manipulent aisément en tout cas.)

Ici [chez Freesia], on adore la collection des premières découvertes de Gallimard (qu’on trouve trèèèès facilement d’occasion en plus). Ils contiennent des pages transparentes permettant de comprendre facilement quelques éléments (voir les photos pour se rendre compte). Ils sont accessibles très tôt et sont finalement assez complets !

Il y a aussi la collection des livres « torche », où on peut découvrir les éléments qui sont cachés dans des pages noires grâce à une lampe torche en papier qui « met en lumière » les dessins. Ceux-là sont parfaits après 3 ans grand minimum (avant, la torche risque de ne pas faire long feu).

Le livre de mes émotions aborde… les émotions (ça alors) grâce à Simone. Comme tous les enfants (comme tout le monde en fait), elle traverse des petites choses dans sa vie qui la mette tantôt en colère, tantôt jalouse, la rendent triste, effrayée etc. Les émotions « négatives » sont accompagnées de bref conseils pour aider à se sentir mieux (respirer profondément, rire…). Les grands rabats permettent de faire évoluer l’émotion vers le moment plus apaisé.

Attention, les rabats sont en papier classique, seulement collés pour certains en milieu de page. Ce livre ne doit donc pas être manipulé par des petits seuls.

Sur le même thème : La couleur des émotions, un magnifique livre. On voit que le pop up est accompagné de pages à tirettes.

Concernant les livres pop-up, je suis assez réticente à les donner avant un certain âge. Ils sont beaux mais très fragiles ! J’en ai plusieurs mais je préfère les lire de manière accompagnée et pas en autonomie comme le reste. (Ce livre existe aussi sans pop up.)

[Nilith] Ici aussi les pop up sont en accès surveillé… D’autant que Ninette arrive maintenant très bien à attraper ce qui est à la portée de sa grande sœur ! Du coup Pimprenelle n’en profite pas trop, le fait que ce soit hors de portée implique qu’on pense rarement à les regarder. (Même moi j’ai oublié de te le montrer, c’est dire…)

Le gâteau, aux éditions de l’Élan vert, présente à la fois un format original en accordéon, et des rabats sur la première partie de l’histoire. Une histoire amusante qui pourrait s’arrêter à la première face, après avoir suivi le gâteau jusqu’à ce qu’il soit terminé… Mais c’était compter sans la puce qui avait faim, elle aussi, et qu’on l’on suit de l’autre côté ! Dès trois ans, ce format n’est pas facile à manipuler par les plus jeunes seuls, et certains rabats sont un peu fragiles.

Livres à manipuler pour les bambins (1 à 3 ans)

C’est quoi…?, un petit format agréable de chez Usborne, pour les plus jeunes, à partir de deux ans, très ludique donc, avec plein plein de trucs à soulever pour découvrir des choses. La collection compte actuellement six titres, nous en avons deux et j’espère bien la compléter !

Voici deux titres bien complémentaires, avec le sujet si passionnant pour les bambins du CACA ! Figure-toi que, ça a beau être pour les petits, j’ai appris des choses aussi. Et le second, sur les microbes, pourra permettre d’appuyer les demandes pour qu’ils se lavent bien les mains (scrogneugneu !). (Avec Pimprenelle, en tout cas, ça a bien fonctionné. Pendant trois heures.) D’ailleurs, un dernier titre est sorti récemment pour compléter ce sujet : Le pot, ça sert à quoi ?. Avec ces trois titres, on est parés pour l’apprentissage de la continence !

Les éditions Milan sont globalement très fortiches en documentaires ! Celui-ci À qui est ce bébé ? propose un système amusant et peu vu, où l’on fait coulisser de petit volets pour découvrir en image la réponse à sa question, et où le parent pourra lire le nom de l’animal. On cherche à retrouver le parent sur l’image avant de vérifier en faisant coulisser. (Du moins, c’est l’idée. Les petites coulisses plaisent tant que les enfants se jettent dessus avant de regarder l’image à gauche.)

Il est indiqué dès deux ans, mais il est bien solide et peut donc être manipulé sans problème dès un an. La collection compte trois autres titres.

Toujours chez Milan, il y a une série de documentaires à toucher, comme celui-ci sur Les animaux des mers.

Libérez-nous est un livre sur les conditions des animaux. Sans texte, l’enfant découvre page après page un animal qu’il doit remettre à l’état sauvage avec un système de transparence. C’est percutant et généralement, l’enfant y est très sensible (« Ah non, les requins, ça ne va pas dans les soupes, c’est plus mieux dans la mer avec ses copains » ou « oh non, le bébé et le papa ours sont séparés ! Regarde papa, le papa ours regarde sa forêt avec son bébé maintenant, ils sont contents ! »).

Coucou ! Mes contes de fées. Un joli jeu de découpes participe à l’histoire, auquel s’ajoutent des rabats, eux-mêmes découpés. Les histoires sont très simplifiées, les textes courts. Mais autant les pages principales sont en carton épais, autant les rabats sont en carton plus fin. Avec certaines découpes, cela pourrait succomber aux assauts d’enfants brusques. Pour cela, je dirais plutôt à partir de deux ans, mais c’est accessible avant si les enfants sont très doux (ou accompagnés, évidemment).

Je te présente ici ceux de Cendrillon et de la Belle au Bois dormant, mais tu trouveras encore d’autres contes classiques (Blanche-Neige, Le petit Chaperon rouge… et le conte que sur lequel je [Nilith] fais une grosse fixette : Casse-Noisette ! Un énième Casse-Noisette sur ma wishlist, donc.)

À noter : il existe pas mal d’autres Coucou ! reprenant le même principe, pour des sujets plus documentaires. Et ça se passe donc chez Usborne.

La collection des Kididoc de Nathan est aussi parfaite ! Très ludique, l’enfant doit participer pour comprendre. Il tourne des roues, pousse, intervertit, fait glisser des éléments… Les explications sont simplistes et compréhensibles dès le plus jeune âge.

Selon les titres, ces livres sont à partir de six mois, un an ou deux ans.

Ici, c’est une ancienne édition, mais l’équivalent existe toujours dans cette collection, sous le même titre Oh ! Les jolies petites bêtes. (Le système sur la photo avec l’abeille qui coulisse est un peu fragile pour les petites mains, donc ce titre est plutôt pour les enfants après deux ans Mais ça a peut-être changé dans la nouvelle version pour quelque chose de plus babyproof.)

Atchoum est un livre vraiment trop cool qu’on a commencé à lire autour des 6 mois de Cookie (et on le lit toujours à presque 4 ans, moins mais toujours !).

Pourquoi il plaît ? Mais parce qu’il est drôle et qu’on attend avec impatience la suite en se demandant ce qu’il va se passer. Il n’est pas participatif en tant que tel (point de tirette, de chose à soulever ou à pousser ici) mais la fin est ludique. C’est l’histoire d’un homme qui se met à avoir de la barbe, beaucoup de barbe, mais vraiment BEAUCOUP ! Jusqu’au jour où …. (non, je refuse de te spoiler, va l’acheter si tu veux savoir nananère). À la fin du livre, tu peux toi aussi te voir aussi barbu que Monsieur Atchoum grâce à la partie « masque » et au miroir intégré. Et ça, ça fait beaucoup rire. Mais vraiment beaucoup.

La chenille qui fait des trous est un livre trop cool où l’enfant intégre les notions des jours de la semaine, de la vie d’un papillon (de larve à papillon) mais aussi des chiffres. Chaque jour, la petite mange (des fraises, de la salade, des poires, un part de tarte…). Ce qui est ludique ici, ce sont les trous créés par la chenille, visible et touchable par l’enfant. Les chiffres sont ainsi palpables.

N’hésite pas à faire un tour du côté des livres découpés où il faut aligner les éléments. Tu en as des documentaires (un peu comme ici avec les mamans animaux à aligner avec leurs bébés) mais aussi des plus ludiques (où il faut habiller les personnages par exemple).

Tu peux aussi faire un tour du côté des livres puzzle. Tu les trouves facilement d’occasion et c’est hyper ludique aussi. Nous avons récupéré une version du conte des trois petits cochons que Cookie a adoré uniquement parce qu’il fallait faire le puzzle à chaque page pour découvrir l’image et donc l’action qui survenait ! Bon, maintenant, il se challenge en mélangeant toutes les pièces (de tous les livres puzzle) et les fait petit à petit (parce que faire un puzzle de 6 pièces sans image est trop facile maintenant).

Pour les plus petits : livres à toucher et rabats à soulever

Elmer (encore un classique, décidément !) est également un livre intéressant à avoir. Les notions des couleurs sont au centre du livre, il y a des animaux et le concept du « caché/coucou » est toujours un hit chez nos enfants.

Côté bébés, je te présente maintenant cette petite mignonnerie dès 10 mois Mon petit livre à Rabats : le bois, où l’on suit un écureuil au fil de sa balade dans la forêt, à la rencontre de différents animaux. Le texte est plus poussé que le classico-classique « mais qui se cache ici ? Coucou, c’est le… [insérer nom de l’animal, du véhicule, de l’objet] », tout en restant court. J’apprécie beaucoup cela ! C’est un petit format, bien adapté aux plus petits. Il existe un seul autre titre de cette collection chez Usborne (encore!), au jardin.

Voici ensuite une bien jolie collection, chez un éditeur à ne pas louper de manière générale ! Mon joli livre Cache-cache, chez Kimane, dès un an. Ici, on manipule des tirettes, avec parfois la surprise de tirettes qui dévoilent deux volets. (Celui de la fin est un peu dur à faire sortir mais voir apparaître quelque chose au-dessus alors qu’on tire vers le bas produit toujours son petit effet !)

J’aime beaucoup le sujet inhabituel Sous la terre de celui que je te présente.

Où te caches-tu, Mika ? dès un an, mélange plein de chatons qui se ressemblent beaucoup. Pour trouver Mika, il faut à chaque fois caresser la page jusqu’à trouver le chat floqué. (Ou faire un peu jouer la lumière pour repérer le chaton qui ne brille pas… Ninette a très vite compris ça, elle s’amuse à le caresser tout de même mais le trouve avant sans passer sa main.) Il existe deux autres titres sur ce principe, aux éditons Quatre Fleuves.

Est-il encore utile de présenter la série Regarde… de chez Nathan, illustrée par Emiri Hayashi ? Le principe est toujours le même : on a un animal floqué, à retrouver et caresser au fil des pages, ainsi que de l’argenté qui fait briller et donne un beau relief à chaque pages. Le plus souvent, chaque livre a une couleur très dominante, en lien avec le sujet ou le lieu de l’histoire (noir pour la nuit, jaune pour la forêt en automne, pour ceux que je te présente). Dès six mois, ou même avant !

Quand y’en a plus, y’en a encore… N’hésite pas à aller jeter un œil à cet article, qui présentait d’autres livres correspondant à ce thème. Tu y verras des photos d’un livre de la série Coucou !, version documentaire, ainsi que Qui vit où ?, l’un des livres à coulisses ! Ou celui-là, ciblé sur les petits.

Quand y’en a plus… Y’en a encore, toujours plus, toujours plus, parce qu’on aimeuh les livres jeunesse et qu’on n’a jamais trop de livres ! Voici un petit aperçu d’autres livres à manipuler qu’on aimerait fichtrement bien ajouter à nos collections !

Toutes les photos (sauf visuels éditeurs pour la wishlist) sont des photos personnelles.

A propos de l’auteur

J'ai 27 ans et un mari super-chouette ! Notre fille "Pimprenelle" est née à l'été 2015 et nous régale de sa bonne humeur... "Ninette" nous a rejoint au printemps 2018. Je m'occupe d'elles à plein temps. Moi, je suis une lutine lunatique, mais généralement très joyeuse et espiègle. Écolo, féministe, non-violente, végane, cousette, fana de prénoms et de vieilles comédies musicales ! Tu peux aussi me retrouver sur le blog Sous Notre Toit et sur Instagram @danslamalledenilith