Menu
A la une / Récit de grossesse

Ma pré-éclampsie pendant ma grossesse

La pré-éclampsie est l’une des principales causes de mortalité fœto-maternelle pendant une grossesse. Ton inquiétude se comprend si tu souffres de cette pathologie qui nécessite une prise en charge dans les plus brefs délais. Le point sur cette maladie est fait ici !

 

C’est quoi la pré-éclampsie ?

La pré-éclampsie est due à un dysfonctionnement du placenta, ce qui provoque une élévation de la pression artérielle pendant une grossesse. À cause de cela, la quantité de protéines présente dans tes urines sera élevée. Cette pathologie qui survient habituellement au milieu du second trimestre affecte environ 5 % des grossesses, selon l’Association de Prévention et d’Actions contre la Pré-Éclampsie (APAPE).

Quels sont les symptômes de la pré-éclampsie ?

En plus des deux principales caractéristiques vues précédemment, la pré-éclampsie provoque :

  • une sensation de barre sous les côtes encore appelée barre épigastrique ;
  • de violentes céphalées, des troubles visuels ;
  • les acouphènes, des douleurs abdominales ;
  • des vomissements ou encore la diminution ou l’arrêt des urines ;
  • une prise brutale de poids.

Si l’hypertension provoque chez toi des crises de convulsions, l’accouchement doit être déclenché, que le fœtus soit viable, ou non.

Quelles sont les causes ?

En général lors de la première grossesse, le deuxième trimestre peut s’accompagner d’anomalies tel que des complications dans la formation des vaisseaux sanguins placentaires.

Il s’ensuit que ton fœtus n’est pas correctement nourri d’une part. D’autre part, les débris placentaires seront rejettés dans tes urines. En compensation, ta pression artérielle augmente dangereusement.

Hormis cela, d’autres facteurs peuvent occasionner la maladie comme une grossesse multiple, le diabète, l’obésité, l’âge, une maladie auto-immune etc.

A lire également  Les débuts de la vie avec bébé : plus faciles qu’il n’y paraît

Comment se traite la pré-éclampsie ?

Si la maladie ne présente pas de complication particulière, tu pourras rester chez toi et te coucher sur le côté gauche, afin de faciliter l’arrivée du sang au placenta. Un traitement contre l’hypertension artérielle te sera aussi bénéfique.

Si la forme est sévère, tu devras par contre rester à l’hôpital afin d’être suivie constamment. Le fœtus sera régulièrement observé afin d’évaluer ses mouvements, son rythme cardiaque, la hauteur utérine, etc. Le but sera de prolonger la grossesse le plus longtemps possible afin que lors du déclenchement précoce de l’accouchement, ton bébé soit viable.

Au moindre signe d’aggravation de ton état ou de celui du bébé, tu subiras en urgence une césarienne. L’accouchement passé, la pré-éclampsie guérit le plus souvent sans laisser de séquelles. Un suivi de 6 semaines sera effectué pour s’assurer de la disparition des symptômes.

La pré-éclamsie est une maladie qui augmente ta pression artérielle durant la grossesse. Elle peut porter préjudice autant à toi qu’à ton bébé. Toutefois, un bon suivi médical te permettra d’accoucher en toute sécurité.